Le Maroc assouplit son régime de change

21 octobre 2019 - 20h20 - Economie - Ecrit par : S.A

L’assouplissement du régime de change vise à absorber les chocs externes, notamment, une flambée des prix du pétrole, et à renforcer la compétitivité du Maroc.

"Après la première phase de réformes de l’année précédente, la Banque centrale continuera à maintenir le dirham dans un panier euro-dollar avec un ratio de 60% à 40% respectivement ", a déclaré Abdellatif Jouahri, le Gouverneur de Bank Al-Maghrib, dans une interview, en marge des réunions du Fonds monétaire international (FMI).

A l’en croire, la prochaine étape consiste à élargir davantage la fourchette de fluctuations, dès le premier signe de chocs externes sur l’économie marocaine.

C’est ainsi que le FMI a, selon ses dires, estimé qu’il était temps de faire avancer les réformes. L’ambition, dira Abdellatif Jouahri, c’est de passer de la gestion de la monnaie marocaine à une politique monétaire ciblant l’inflation, dans laquelle les taux d’intérêt seront ajustés plus fréquemment.

La seconde étape de la réforme consistera à "distancer" la monnaie du panier de négociation et à donner au marché la marge de manœuvre nécessaire pour fixer les taux du dirham. "L’offre et la demande détermineront la valeur du dirham", a assuré le Gouverneur de Bank Al-Maghrib.

Pour réussir cette étape, la Banque centrale entend s’assurer au préalable que les entreprises, en particulier, les petites et Moyennes entreprises, s’adaptent aux réformes introduites en 2018.

Pour Abdellatif Jouahri, la finalité de ces réformes, c’est de rattraper le retard qu’a connu le Maroc en termes de compétitivité mondiale.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : FMI - Bank Al-Maghrib (BAM) - Compétitivité - Abdellatif Jouahri

Aller plus loin

La compétitivité marocaine commence à reculer

L’indicateur de la compétitivité à l’exportation de l’économie nationale, entre 1999 et 2004, s’est détérioré notamment sur les marchés français et italien. De 1999 à 2004, la...

Compétitivité : Sale temps pour le Maroc

Concentrations des flux commerciaux sur un cercle très restreint de partenaires, structure des échanges peu diversifiée, stratégies de promotion en panne de lisibilité et en...

Compétitivité : Le Maroc toujours à la traîne

Le Maroc fait de son mieux en matière de compétitivité. Mais il reste en dessous des espérances. Il est classé en 72e rang loin derrière la Tunisie qui, elle, occupe le 29e...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le dirham baisse encore face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,50 % face au dollar américain et de 1,24 % vis-à-vis de l’euro durant la période allant du 24 au 30 août, selon les données publiées par Bank Al-Maghrib (BAM).

Flexibilité du dirham : pas de précipitation pour Bank Al-Maghrib

Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al-Maghrib, conditionne un nouvel élargissement des bandes de fluctuations du dirham à la levée des incertitudes concernant les perspectives économiques mondiales et nationales.

Le dirham marocain chute par rapport à l’euro

Le dirham marocain s’est déprécié de 0,27% face au dollar américain et de 0,38% vis-à-vis de l’euro entre le 22 et le 28 février, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham marocain se renforce face à l’euro

La devise marocaine s’est apprécié de 0,45% face à l’euro et s’est déprécié de 0,24% vis-à-vis du dollar américain, durant la période allant du 11 au 17 janvier, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : les nouveaux billets et pièces de monnaie dévoilés

Les nouveaux billets de banque et pièces de monnaie émis par Bank Al-Maghrib (BAM) sont entrés en circulation ce vendredi 24 novembre 2023.

Le dirham se renforce fortement face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,44% face à l’euro et s’est dépréciée de 0,69% vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 02 au 08 mai. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham chute à nouveau face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 1,85% face à l’euro et s’est apprécié de 1,90% vis-à-vis du dollar américain durant la période allant du 29 septembre au 5 octobre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Crédit immobilier : la hausse des taux s’accélère au Maroc

L’inflation touche de plus en plus les Marocains. Et les crédits immobiliers ne sont pas épargnés. Ces derniers devraient en effet connaitre une hausse au 4ᵉ trimestre de l’année, selon les professionnels. Qu’est-ce qui explique cette prévision ?

Le dirham poursuit sa hausse face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,3 % face à l’euro et est restée quasi stable vis – à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 29 décembre 2022 au 04 janvier 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank...

Maroc : fin des frais « injustifiés » pour les factures en ligne

Le Conseil de la concurrence a lancé un avertissement : des frais de service ajoutés sur les paiements en ligne dans plusieurs secteurs économiques n’ont pas de justification. Ces coûts supplémentaires, selon le Conseil, freinent la digitalisation de...