Maroc : le gouvernement accélère la mise en place du registre social unifié

30 août 2020 - 23h50 - Maroc - Ecrit par : I.L

Le gouvernement s’active à vite boucler le dossier concernant le recensement des ménages à faible revenu dans le cadre de l’octroi des programmes de soutien public. Cet important projet social, qui se trouve actuellement dans sa phase ultime au parlement devrait être finalisé avant la fin de l’année.

La crise du coronavirus est à l’origine du changement de la date de finalisation du projet sur le registre social unifié. Initialement programmé pour 2023, le projet sera désormais disponible en 2021, rapporte La Vie Eco. A ce titre, les autorités multiplient les démarches pour valider ce projet social au Parlement. Il vise à trouver une solution aux différentes difficultés ayant mis en mal les différents programmes sociaux. Aussi vise-t-elle l’efficience et l’efficacité de la gestion de l’appui social.

Trois piliers régissent ce projet à savoir deux registres et une agence nationale. En ce qui concerne le premier registre national de la population, il prendra en compte le traitement électronique des données relatives aux personnes physiques. Selon le même média, ce registre a déjà fait l’objet d’un marché et l’ordre de service a été donné. Le ministère de l’Intérieur devrait préparer le système d’information en juin 2021, est-il indiqué.

S’agissant du registre social unifié (RSU), le dossier d’appel d’offres devrait être lancé en septembre. Selon le ministère de l’Intérieur, le marché relatif aux données biométriques est en cours. « Un décret pour la mise en application de l’agence nationale des registres sera bouclé pour passer à l’acquisition des équipements et au recrutement du personnel, est-il encore précisé.

En attendant de recevoir l’accord du Parlement, la loi relative au dispositif de ciblage des bénéficiaires des programmes d’appui social et à la création d’une agence nationale des registres a déjà été approuvée par les deux chambres du Parlement. Avec l’adoption de ce projet social, l’accès aux aides publiques sera désormais conditionné à l’inscription sur les deux registres. Ils seront sous la tutelle de l’Agence nationale des registres.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Gouvernement marocain - Parlement marocain

Aller plus loin

En vigueur à Rabat, le registre national de la population bientôt généralisé

Le registre national de la population est entré en vigueur à Rabat, avant sa généralisation partout au Maroc d’ici 2024. La décision du ministre de l’Intérieur vient d’être...

Maroc : le régime de l’assurance maladie obligatoire au menu du Conseil de gouvernement

Quatre projets de décret seront au menu du Conseil de gouvernement de ce jeudi 17 septembre qui se tiendra sous la présidence de Saâdeddine El Othmani.

Ces articles devraient vous intéresser :

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Coupe du monde 2030 : un détail qui fait jaser au Maroc

Le ministre de l’Éducation nationale, de l’enseignement primaire et des sports, Chakib Benmoussa, a été interpelé par des députés au sujet de l’absence de l’identité marocaine dans le slogan de la coupe du monde 2030 que le Maroc organisera...

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.

Le Maroc va réguler TikTok

Face aux déviances observées sur certains réseaux sociaux, notamment TikTok, les autorités marocaines prévoient de mettre en œuvre une politique visant à restreindre l’utilisation de la plateforme chinoise.

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une...

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Maroc : ces ministres qui veulent quitter le gouvernement

Alors que de nombreuses rumeurs font état d’un remaniement, certains ministres sont impatients de quitter le navire d’Aziz Akhannouch pour diverses raisons. Qui sont ces membres du gouvernement ?

Maroc : bonne nouvelle pour les fonctionnaires

Le gouvernement marocain et les syndicats auraient trouvé un accord en ce qui concerne l’augmentation générale des salaires des fonctionnaires.

Aide au logement au Maroc : le flop ?

Applaudi à son lancement, l’aide au logement ne suscite plus le même engouement. À ce jour, 8 500 personnes ont bénéficié de cette subvention.