Maroc : le gouvernement accélère la mise en place du registre social unifié

30 août 2020 - 23h50 - Maroc - Ecrit par : I.L

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le gouvernement s’active à vite boucler le dossier concernant le recensement des ménages à faible revenu dans le cadre de l’octroi des programmes de soutien public. Cet important projet social, qui se trouve actuellement dans sa phase ultime au parlement devrait être finalisé avant la fin de l’année.

La crise du coronavirus est à l’origine du changement de la date de finalisation du projet sur le registre social unifié. Initialement programmé pour 2023, le projet sera désormais disponible en 2021, rapporte La Vie Eco. A ce titre, les autorités multiplient les démarches pour valider ce projet social au Parlement. Il vise à trouver une solution aux différentes difficultés ayant mis en mal les différents programmes sociaux. Aussi vise-t-elle l’efficience et l’efficacité de la gestion de l’appui social.

Trois piliers régissent ce projet à savoir deux registres et une agence nationale. En ce qui concerne le premier registre national de la population, il prendra en compte le traitement électronique des données relatives aux personnes physiques. Selon le même média, ce registre a déjà fait l’objet d’un marché et l’ordre de service a été donné. Le ministère de l’Intérieur devrait préparer le système d’information en juin 2021, est-il indiqué.

S’agissant du registre social unifié (RSU), le dossier d’appel d’offres devrait être lancé en septembre. Selon le ministère de l’Intérieur, le marché relatif aux données biométriques est en cours. « Un décret pour la mise en application de l’agence nationale des registres sera bouclé pour passer à l’acquisition des équipements et au recrutement du personnel, est-il encore précisé.

En attendant de recevoir l’accord du Parlement, la loi relative au dispositif de ciblage des bénéficiaires des programmes d’appui social et à la création d’une agence nationale des registres a déjà été approuvée par les deux chambres du Parlement. Avec l’adoption de ce projet social, l’accès aux aides publiques sera désormais conditionné à l’inscription sur les deux registres. Ils seront sous la tutelle de l’Agence nationale des registres.

Sujets associés : Gouvernement marocain - Parlement marocain

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : le régime de l’assurance maladie obligatoire au menu du Conseil de gouvernement

Quatre projets de décret seront au menu du Conseil de gouvernement de ce jeudi 17 septembre qui se tiendra sous la présidence de Saâdeddine El...

En vigueur à Rabat, le registre national de la population bientôt généralisé

Le registre national de la population est entré en vigueur à Rabat, avant sa généralisation partout au Maroc d’ici 2024. La décision du ministre de l’Intérieur vient d’être publiée...

Nous vous recommandons

Gouvernement marocain

Le Maroc, quasiment déconfiné

Le Maroc a décidé, depuis juin dernier d’amorcer progressivement son déconfinement. Après les deux premières étapes, le Royaume est passé, ce dimanche 19 juillet à minuit, à la troisième phase de déconfinement.

Maroc : une motion de censure annulée à la dernière minute

Le gouvernement dirigé par Saâd Eddine El Othmani a échappé de justesse à une motion de censure préparée par les partis de l’opposition (PAM, Istiqlal et PPS).

Maroc : les petits commerçants réclament la suppression du couvre-feu nocturne

Face à la mévente et la baisse de leurs chiffres d’affaires, les petits commerçants réclament la suppression du couvre-feu nocturne et la mise en place de commissions locales et régionales pour le suivi de la situation des...

Maroc : l’ouverture des cafés et mosquées n’est pas pour demain

Les habitués des cafés et des mosquées vont devoir prendre leur mal en patience, avant de pouvoir retrouver la vie d’avant le coronavirus. Le gouvernement marocain envisage de les ouvrir en dernier...

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans ce...

Parlement marocain

Le gouvernement dégage sa responsabilité dans le drame de l’atelier de textile de Tanger

Interpellé par le Parlement sur une question relative aux accidents du travail, tel que celui survenu dans l’atelier de confection textile de Tanger, où 28 ouvriers ont perdu la vie, suite à une inondation suivie d’un court-circuit, le ministre de...

Les retraits d’argent explosent : les Impôts en cause

Le membre du Parti de l’Authenticité et de la Modernité, Abdelwahed El Messaoudi, a tiré la sonnette d’alarme sur une pratique anti bancaire au Maroc. Les Marocains ne font plus confiance à leurs banques et préfèrent garder leurs économies chez...

Dépistage gratuit pour les parlementaires : les Marocains crient au scandale

La gratuité des tests de dépistage du Covid-19 pour les parlementaires marocains suscite l’indignation sur les réseaux sociaux.

Le chèque-vacances, l’autre solution pour sauver pour le tourisme

Fortement impacté par le coronavirus, le secteur touristique pourrait renaître de ses cendres grâce aux chèques-vacances, une innovation que s’apprête à proposer le groupe Istiqalien au Parlement.

Maroc : le parlement réagit à l’affaire Brahim Ghali

L’affaire Brahim Ghali préoccupe également le Parlement marocain. Elle était au cœur de la réunion mardi, de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense nationale et des Marocains résidant à l’étranger au sein de la Chambre des...