Recherche

Maroc : les autorités maintiennent la pression sur les restaurants servant de l’alcool

© Copyright : DR

25 septembre 2020 - 08h40 - Société

La ville de Tanger rejoint la liste des villes dans lesquelles les opérations de contrôle et les mesures de réglementation ont mis à nu plusieurs cas d’irrégularités et de dysfonctionnements. Mardi, une commission sécuritaire mixte a procédé à la saisie de grandes quantités de boissons alcoolisées et de produits alimentaires périmés et impropres à la consommation.

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), indique que ces opérations de contrôle ont été effectuées en coordination avec les autorités de Tanger, les services municipaux d’hygiène, les représentants de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires, et les services de l’Administration des douanes et impôts indirects.

La descente dans 10 restaurants classés à Tanger a permis de relever sept contraventions liées au non-respect du type d’autorisation et à la transformation de l’activité principale des restaurants en bars. Des restaurants ont été épinglés pour avoir procédé aux recrutements d’employés sans les autorisations nécessaires. Quatre restaurants ont été verbalisés pour non-affichage du cadre légal de l’activité et au changement du nom commercial sans autorisation.

Il y a eu également 10 contraventions pour dépassement de la capacité, au non-respect des mesures de distanciation sociale prévues par l’état d’urgence sanitaire, au non-port par les employés et les salariés du masque obligatoire imposé par les mesures en vigueur. En dehors des contraventions, ces opérations de contrôle ont aussi abouti à la saisie de 105 bouteilles de boissons alcoolisées et de boissons gazeuses périmées et d’une quantité non négligeable de produits alimentaires dangereux et nuisibles à la santé.

Suite aux constats faits au cours de ces opérations de contrôle, les autorités locales ont décidé de fermer sept restaurants jusqu’à la régularisation de leur situation juridique. Les gérants de ces établissements qui fonctionnaient de façon illégale ont été soumis aux enquêtes préliminaires. Un d’entre eux a été placé en garde à vue sous la supervision du parquet compétent, en vue de déterminer le degré de leur implication dans ces contraventions et actes criminels, souligne le communiqué de la DGSN.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Etat d’urgence au Maroc , Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) , Douane marocaine , Office national de sécurité sanitaire et des produits alimentaires (ONSSA) , Tanger , Alcool

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact