Maroc : les autorités maintiennent la pression sur les restaurants servant de l’alcool

25 septembre 2020 - 08h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

La ville de Tanger rejoint la liste des villes dans lesquelles les opérations de contrôle et les mesures de réglementation ont mis à nu plusieurs cas d’irrégularités et de dysfonctionnements. Mardi, une commission sécuritaire mixte a procédé à la saisie de grandes quantités de boissons alcoolisées et de produits alimentaires périmés et impropres à la consommation.

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), indique que ces opérations de contrôle ont été effectuées en coordination avec les autorités de Tanger, les services municipaux d’hygiène, les représentants de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires, et les services de l’Administration des douanes et impôts indirects.

La descente dans 10 restaurants classés à Tanger a permis de relever sept contraventions liées au non-respect du type d’autorisation et à la transformation de l’activité principale des restaurants en bars. Des restaurants ont été épinglés pour avoir procédé aux recrutements d’employés sans les autorisations nécessaires. Quatre restaurants ont été verbalisés pour non-affichage du cadre légal de l’activité et au changement du nom commercial sans autorisation.

Il y a eu également 10 contraventions pour dépassement de la capacité, au non-respect des mesures de distanciation sociale prévues par l’état d’urgence sanitaire, au non-port par les employés et les salariés du masque obligatoire imposé par les mesures en vigueur. En dehors des contraventions, ces opérations de contrôle ont aussi abouti à la saisie de 105 bouteilles de boissons alcoolisées et de boissons gazeuses périmées et d’une quantité non négligeable de produits alimentaires dangereux et nuisibles à la santé.

Suite aux constats faits au cours de ces opérations de contrôle, les autorités locales ont décidé de fermer sept restaurants jusqu’à la régularisation de leur situation juridique. Les gérants de ces établissements qui fonctionnaient de façon illégale ont été soumis aux enquêtes préliminaires. Un d’entre eux a été placé en garde à vue sous la supervision du parquet compétent, en vue de déterminer le degré de leur implication dans ces contraventions et actes criminels, souligne le communiqué de la DGSN.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Douane marocaine - Alcool - Office national de sécurité sanitaire et des produits alimentaires (ONSSA) - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Etat d’urgence au Maroc

Aller plus loin

À Marrakech, on sert de l’alcool périmé dans certains restaurants

Les opérations de contrôle menées les 08 et 09 septembre dans les restaurants et dépôts ont permis de saisir d’importantes quantités de boissons alcoolisées de contrebande ou...

Une vingtaine de restaurants fermés à Casablanca

Pour non respect des mesures sanitaires en vigueur en ces temps d’épidémie et sur décision des autorités de Casablanca, des dizaines de restaurants sont le sous le coup des...

Des dizaines de milliers de bouteilles d’alcool saisies à Fès

Les opérations de contrôles menées par les forces de sécurité continuent de porter leurs fruits. Lundi dernier, les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire...

Maroc : baisse de 20% de l’importation de boissons alcoolisées

Les importations des boissons alcoolisées ont chuté de plus de 20 % en 2020 au Maroc. Toute la chaîne d’importation de ces produits a été durement touchée par la crise sanitaire.

Ces articles devraient vous intéresser :

Jet-skis, bateaux de plaisance... que dit la douane marocaine ?

La douane marocaine a mis en place un régime d’admission temporaire pour les moyens de transport maritimes privés, en particulier les bateaux de plaisance, appartenant à des personnes résidant à l’étranger.

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Retour définitif des MRE au Maroc : ce que dit la douane

Selon les dernières régulations édictées par la douane marocaine, les Marocains résidant à l’étranger qui prévoient de rentrer définitivement au Maroc doivent se conformer à certaines règles concernant l’importation de biens.

MRE : Peut-on importer une voiture de location au Maroc ? 

La douane marocaine vient de publier une nouvelle version de son guide dédié aux Marocains résidant à l’étranger. Une section dédiée à l’importation par les MRE des voitures de location. Qu’en est-il ?

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Les MRE et la détaxe, ce qu’en dit la Douane

De très nombreux Marocains résidant à l’Etranger effectuent des achats quand ils sont en vacances au Maroc. Ces achats peuvent-ils faire l’objet d’une détaxe, c’est-à-dire donner lieu au remboursement, à ces acheteurs, de la Taxe sur la Valeur ajoutée...

Maroc : voici la liste des médicaments exonérés de TVA

Les Marocains disposent désormais d’une liste actualisée de médicaments, dont la TVA est prise en charge par l’État. Cette liste a été publiée par le ministère de la Santé.

Au Maroc, les cafetiers accusés d’empoisonner leurs clients

Alors que les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) persistent, les propriétaires des cafés et restaurants pointent du doigt l’Office national de sécurité sanitaire des produits...

AliExpress et Shein : la douane marocaine mène la vie dure aux acheteurs

Malgré la suppression de l’exonération des frais de douane sur les transactions d’une valeur inférieure à 1 250 DH, les Marocains n’ont pas arrêté de faire des achats en ligne à l’international, notamment sur les sites chinois (AliExpress et Shein)....

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.