Le Maroc veut aider le Royaume-Uni à se passer des hydrocarbures russes

27 mars 2022 - 21h00 - Economie - Ecrit par : S.A

En réaction à la guerre déclenchée en Ukraine par la Russie, le Royaume-Uni, qui a décidé de se passer des hydrocarbures russes d’ici fin 2022, peut compter sur le Maroc qui est disposé à l’aider à atteindre son objectif.

Kwasi Kwarteng, ministre britannique des Entreprises et de l’énergie avait annoncé sur Twitter que le Royaume-Uni allait arrêter d’ici fin 2022 les importations de brut et produits pétroliers russes. Le pays importe 5 % du gaz russe. Le Premier ministre Boris Johnson annoncera, dans les semaines à venir, une nouvelle stratégie énergétique dans les semaines à venir. « Il est temps de nous passer des hydrocarbures de Poutine. On peut le faire. Ça va être dur mais ça vaudra le coup », a-t-il tweeté. « Nous devons travailler avec des partenaires du monde entier pour aider à stabiliser les marchés mondiaux de l’énergie, investir massivement dans les technologies renouvelables et protéger les consommateurs britanniques. C’est ainsi que nous pouvons résister au chantage de Poutine », a-t-il ajouté.

À lire : Le Maroc, un pays au potentiel « énorme » en matière d’énergies renouvelables

Selon Ali Seddiki, un cadre de l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), le Maroc pourrait aider le Royaume-Uni à atteindre son objectif. « Géant des énergies renouvelables, le Maroc dispose d’un « énorme potentiel » pour fournir ses ressources renouvelables au Royaume-Uni, a-t-il déclaré à Express.co.uk. « Le Maroc dispose d’abondantes ressources et nous y travaillons parce que nous utilisons ces énergies renouvelables pour alimenter actuellement notre économie et notre industrie. Le Maroc figure parmi les cinq premiers producteurs d’énergie renouvelable les plus rentables », a-t-il ajouté.

À lire : Energie : un câble de 3800 km entre le Maroc et le Royaume-Uni

Le responsable a en outre fait savoir que le Maroc et le Royaume-Uni envisagent de développer davantage leur partenariat dans le secteur des énergies renouvelables. « Le partenariat avec le Royaume-Uni sur les ressources renouvelables a commencé il y a des années. Nous avons travaillé sur des programmes communs pour préparer la COP26 et nous avons vu comment les entreprises britanniques pouvaient investir », a-t-il dit.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Russie - Grande-Bretagne - Ukraine - Pétrole

Aller plus loin

Des navires d’hydrocarbures russes près des eaux marocaines

Verdemar Ecologistas en Acción dénonce l’arrivée des navires russes transportant plus de 200 000 tonnes d’hydrocarbures au large de Sebta, près des eaux marocaines.

Le Maroc, champion mondial des énergies renouvelables

Numéro 1 mondial sur la thématique « innovation, technologie et données », le Maroc va conduire un plaidoyer reposant sur un ensemble d’actions concrètes pour le développement...

Le Maroc, un pays au potentiel « énorme » en matière d’énergies renouvelables

Le Maroc a pris des mesures « importantes » pour exploiter son « énorme » potentiel naturel de production d’énergie solaire, éolienne et hydroélectrique, selon la BBC.

Les États-Unis pressent le Maroc à se joindre aux sanctions contre la Russie

Les États-Unis exhortent le Maroc — qui a jusque-là adopté une position neutre sur la guerre en Ukraine-, Israël et l’Algérie à sanctionner, à leur tour, la Russie. Le sujet est...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc a déjà investi 25 millions d’euros dans l’exploration pétrolière cette année

Le Maroc, à travers l’Office national marocain des hydrocarbures (ONHYM), a investi, entre janvier et septembre, 275 millions de dirhams (25 millions d’euros) dans l’exploration pétrolière.

Prospection pétrolière : Europa Oil & Gas prend une décision difficile au Maroc

La compagnie britannique de prospection et d’exploration pétrolière et gazière « Europa Oil & Gas » a décidé de renoncer à l’extension de la licence d’Inezgane située au large du Maroc. Elle évoque « une décision difficile ».

Exploration gazière : nouveau contrat au Maroc

Chariot Limited a annoncé mardi la signature d’un accord pétrolier avec le Maroc pour une nouvelle licence d’exploration en onshore à Loukkos, au large de Larache.

Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des...