Maroc : Elalamy assure de la bonne santé du secteur de l’industrie

25 juin 2021 - 16h00 - Economie - Ecrit par : A.T

L’industrie marocaine se porte bien, malgré le contexte particulier de la crise du Covid-19. Alors que la conjoncture mondiale était plutôt morose, le plan d’accélération industrielle 2014-2020 a permis de réaliser de bonnes performances. Toutefois, un appel est lancé aux opérateurs privés pour plus d’implication dans certains projets.

Lundi, le ministre Moulay Hafid Elalamy, a expliqué l’état d’avancement du plan d’accélération industrielle devant la Commission des secteurs productifs, rapporte Les Inspirations Eco.

Selon lui, en matière d’emploi « 665 000 nouveaux postes d’emploi ont été inscrits à la CNSS » pour un objectif fixé à 500 000 nouveaux emplois et qui avait été  qualifié «  d’irréaliste  » lors de sa présentation. Interpellé sur le nombre d’emplois perdus à cause la crise du Covid-19, Elalamy a affirmé que le Maroc « a fait mieux que plusieurs pays qui n’ont pas réussi à rétablir les niveaux en 2019 ».

Pour lui, le Maroc a fait de gros efforts pour soulager les travailleurs. « En six mois, on a pu atteindre quelque 35,5 milliards de DH en matière de substitution au lieu des 34 milliards de DH visés au départ. Une prouesse rendue possible grâce à la batterie de mesures mises en place, dont une banque de projets, des business-plans, des subventions pour les nouveaux investisseurs, une mise en contact avec des co-investisseurs potentiels », détaille le journal. Il a ajouté que le textile, les transports, les industries mécaniques et métallurgiques, la plasturgie ou encore l’agroalimentaire sont concernés par ces mesures.

À lire : Le Maroc engagé pour une décarbonisation de l’industrie

Tout en rappelant que jusque-là 8 régions sur les 12 ont adhéré à la politique de substitution, la publication estime que la balle est désormais dans le camp des opérateurs du secteur privé, surtout que le Maroc aspire à passer à la décarbonation de l’industrie.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Compétitivité - Moulay Hafid Elalamy - Industrie - Loi de finances (PLF 2024 Maroc) - Plan d’accélération industrielle

Aller plus loin

L’industrie marocaine récupère près de 100% des emplois

Le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy affirme que de nombreux emplois ont été récupérés durant le mois de juillet...

Maroc : nette amélioration de l’activité industrielle

Selon les résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture réalisée par Bank Al-Maghrib (BAM), le secteur de l’industrie a connu une amélioration au cours du mois de janvier.

Maroc : voici les grands chantiers industriels prévus en 2021

La réalisation de plusieurs infrastructures industrielles, commerciales, technologiques et de R&D, est prévue dans le plan d’action 2021 du ministère de l’Industrie. Ces...

Maroc : les industriels plus optimistes

La plupart des entreprises marocaines s’attendent à une légère augmentation de leur production au 4ᵉ trimestre 2020, indique le Haut-Commissariat au Plan (HCP) dans une enquête...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la création d’entreprises en forte hausse

Dans un contexte d’inflation et de crise géopolitique, le Maroc a poursuivi sa politique de promotion des entreprises en renforçant ses programmes de soutien et chantiers d’envergure. À fin octobre, la création d’entreprises a connu une hausse, avec 77...

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Le Maroc, futur grand de l’industrie de batteries pour véhicules électriques

Le Maroc dispose des atouts nécessaires pour créer une industrie de batteries pour véhicules électriques. D’ores et déjà, le royaume a engagé des négociations avec certains fabricants dans ce sens.

Maroc : le gouvernement prévoit une aide au logement

Le gouvernement prévoit dans le budget 2023 la mise en place d’une aide pour le soutien au logement au profit des acquéreurs éligibles.

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.

Séisme : l’économie marocaine touchée en plein cœur

Le puissant séisme qui a touché le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre, n’a pas causé que des dégâts humains et matériels. Il affecte durement l’économie du royaume, en plein essor depuis une dizaine d’années.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...

Le Maroc s’attaque aux avoirs non déclarés à l’étranger

Au Maroc, les personnes qui sont en infraction à la réglementation des changes et à la législation fiscale sont visées par une nouvelle opération de régularisation.

Maroc : les autoroutes en projet

Le programme d’investissement de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) devrait atteindre plus de 8 milliards de dirhams pour les trois prochaines années, révèle le rapport sur les entreprises et établissements publics (EEP), annexé au...