Le Maroc engagé pour une décarbonisation de l’industrie

17 novembre 2020 - 05h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le Maroc se positionne dans la course à la décarbonisation pour l’amélioration et la compétitivité du secteur industriel. Il s’agit non seulement de sécuriser les marchés actuels, mais également, d’attirer de nouveaux dans le monde post-Covid.

Le secteur industriel marocain joue la carte de l’innovation et de la compétitivité. Trois chantiers stratégiques ont été identifiés et seront menés d’ici 2023. Parmi ces chantiers, il y a celui qui a pour ambition de positionner le Royaume comme base industrielle décarbonisée à travers la mobilisation d’une partie des énergies renouvelables du Royaume. Les deux autres chantiers concernent la confirmation de la place industrielle du Royaume et la conquête de nouveaux marchés, l’amélioration de la compétitivité du Royaume, rapporte aujourdhui le Maroc.

Le Covid-19 a remis les compteurs à zéro et le Maroc veut en profiter pour être une alternative crédible pour l’Europe qui a décidé de mettre en place une nouvelle taxe appelée la taxe carbone. Le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie numérique et verte, Moulay Hafid Elalamy avait affirmé devant les députés que la tendance en Europe est à l’accélération du virage écologique après la crise du coronavirus.

Le Maroc dans ce sens, n’a pas de soucis à se faire, puisqu’il avait déjà fait le pari du développement durable en investissant massivement au cours des deux dernières décennies dans les énergies propres. « Cette politique d’anticipation des tendances mondiales que nous avions au Maroc montre aujourd’hui tout son sens. Nous allons porter dans un horizon très proche la part des énergies propres à 52% dans notre mix énergétique. Une partie de cette production d’énergie verte peut être orientée vers l’industrie. C’est cela notre orientation. Et nous allons l’approfondir davantage », avait confié le ministre au Parlement.

D’ailleurs, les contours de la nouvelle stratégie industrielle avaient été présentés aux patrons d’industrie lors du Conseil national de l’entreprise, tenu en septembre au siège de la Confédération générale des entreprises du Maroc. Il s’agit d’accompagner les filières industrielles, promouvoir l’entrepreneuriat, favoriser l’émergence d’une nouvelle génération d’industriels, précise la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Union européenne - Energie - Moulay Hafid Elalamy - Industrie - Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies

Aller plus loin

Changement climatique : le Maroc expose son plan de transformation économique

Pour les 30 prochaines années, le Maroc veut miser sur l’économie verte pour rendre plus compétitive son économie. Une feuille de route a été présentée aux Nations Unies dans ce...

L’ambitieux plan industriel de Moulay Hafid Elalamy

Plan d’accélération version 2 est le nom de ce projet ambitieux qui vise un investissement de 51 MMDH de substitution à l’import d’ici 2023. Le ministre de l’Industrie, du...

Covid-19 : la mobilisation de l’industrie marocaine reconnue et saluée

Le Maroc a réagi positivement face à la pandémie du coronavirus sur tous les volets. Dans un rapport élaboré en collaboration avec l’Agence marocaine de développement des...

Maroc : les entreprises exportatrices s’engagent dans la décarbonation

Pour favoriser la décarbonation et la croissance verte des entreprises exportatrices, l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX) a échangé avec ses adhérents. Objectif :...

Ces articles devraient vous intéresser :

Une importante découverte de gaz au Maroc

SDX Energy a annoncé la découverte d’un important gisement de gaz dans le bassin du Gharb, dont l’exploitation contribuera au développement économique de la région.

Charbon encombrant : l’Europe se décharge sur le Maroc

Confrontée à une crise énergétique l’année dernière, l’Europe avait renoué avec l’exploitation du charbon. Aujourd’hui, avec la diminution de la demande en énergie fossile, le vieux continent opte pour l’exportation de grandes quantités de charbon, en...

GNL : Le Maroc se dote d’un terminal flottant à Nador West Med

Le Maroc s’apprêterait à lancer un appel d’offres pour la construction d’un terminal flottant de gaz naturel liquéfié (GNL) au port de Nador West Med.

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Ports marocains : Une manne inattendue grâce aux attaques en mer Rouge ?

Alors que les attaques des rebelles houthis perturbent sérieusement le trafic maritime mondial, le Maroc dont les ports sont choisis par les industriels européens tire profit de la crise sécuritaire en mer rouge.

Total annonce un projet à 10,69 milliards de dollars au Maroc

Le PDG de Total Energies, Patrick Pouyanné, a fait part lors de l’Assemblée générale mixte des actionnaires du jeudi 26 mai 2023, d’un projet ambitieux d’énergie renouvelable au Maroc.

Bonne nouvelle pour les MRE : Importations de meubles usagés désormais libres

Le ministère marocain de l’Industrie et du commerce vient de lever les restrictions à l’importation par les Marcains résidant à l’étranger des meubles en bois, des tapis et autres articles électroménagers usagés.

Les confidences de Moulay Hafid Elalamy sur le rachat de Société Générale Maroc

Lors d’un échange à bâtons rompus avec des étudiants de l’ESSEC Paris le 12 juin, Moulay Hafid Elalamy est revenu sur son parcours professionnel et en politique ainsi que sur le rachat en cours de Société Générale Maroc.

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...