Recherche

Maroc : professionnels de la santé, victimes collatérales du covid-19

© Copyright : DR

12 juin 2020 - 18h30 - Economie

En deux mois, les cliniques privées ont perdu un milliard de dirhams. La pandémie du coronavirus aura causé, pour cette même période, aux cliniques, pharmacies et cabinets médicaux, une baisse de 85 % de leur chiffre d’affaires.

Suite aux deux mois de confinement, les acteurs du secteur de santé ont connu une chute drastique de leurs revenus. Les cliniques privées sont les premières impactées avec une baisse de 60 à 85 %. Pour les médecins généralistes, la baisse des activités est de 60 à 80 %. C’est également le cas pour les pharmacies, avec des baisses comprises entre 48 et 62 %.

Selon les informations de L’Économiste, les pertes ont atteint un milliard de dirhams, après les remboursements au Trésor public. Les taux d’intérêts élevés ne favorisent pas les mesures de soutien financier, lancées par le gouvernement pour soulager le secteur.

Face aux difficultés, les acteurs du secteur bénéficient des reports pour l’IS et l’IR, mais pas pour la TVA, la taxe professionnelle et les taxes locales. La même source estime à 11 milliards de dirhams par an, le chiffre d’affaires généré par le secteur, soit 25 % de perte en avril.

Pour que le secteur retrouve sa santé d’avant la pandémie, les opérateurs de l’écosystème auront besoin d’un accompagnement étatique.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact