Recherche

Maroc : un projet de sauvegarde des arts oraux amazighs voit le jour

© Copyright : DR

27 janvier 2020 - 05h00 - Culture

Un projet est actuellement mis en œuvre pour la sauvegarde arts oraux amazighs. L’actrice culturelle, Soumeya Aït Ahmed, et le cinéaste, Nadir bouhmouch, sont les initiateurs d’ « Awal ».

Selon les initiateurs, « Awal » (le mot, en tamazight, NDLR) est un programme pilote qui vise à archiver les arts oraux amazighs au Maroc et en Afrique du Nord. Le combat de Soumeya Aït Ahmed et de Nadir Bouhmouch est de préserver et de pérenniser les mots des aïeux, précise La Vie éco. La première année du programme sera consacrée à 180 heures d’enregistrement qui seront mises à la disposition du centre « Le 18, derb El Ferran ».

« Les histoires et les poèmes oraux sont des documents historiques. Ils nous offrent des perspectives de régions où l’État avait peu ou pas de contrôle sur le passé et nous donnent un point de vue sur le soi-disant ’Bled Siba’ que nous ne pouvons pas trouver nécessairement dans les manuels d’histoire officiels ou les archives coloniales », a affirmé Nadir Bouhmouch.

Ensemble, ils entendent faire un travail académique sur ce patrimoine, lequel contribuera à sa valorisation et à son appropriation par les jeunes. « Il semble y avoir un manque de recherche sur les oralités au Maroc », a déclaré Soumeya Aït Ahmed. Son souhait, dira-t-il, c’est d’encourager les chercheurs, amateurs et artistes à nourrir collectivement des réflexions fécondes sur les arts oraux et leur signification aujourd’hui.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact