Maroc : le secteur financier se dote d’un guide anticorruption

20 février 2022 - 08h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Le Maroc veut davantage assainir son espace économique. À cet effet, un nouveau guide pratique anti–corruption adressé aux acteurs du secteur financier a été lancé .

Le nouveau document est le fruit d’un partenariat entre l’Instance Nationale de la Probité, de la Prévention et de la Lutte contre la Corruption (INPPLC) et les régulateurs du secteur financier marocain de premier plan à savoir, Bank Al-Maghrib, l’Autorité marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) et l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS).

Concrètement, cette nouvelle politique regroupe les concepts clés liés au phénomène de corruption et met en avant les grandes lignes d’une démarche de prévention et de lutte contre la corruption, tout en soulignant les facteurs clés de son succès. Il constitue une référence et une source d’inspiration pour les acteurs du secteur financier dans la construction et le renforcement de leurs propres dispositifs anti-corruption.

A lire : Indice de perception de la corruption : le Maroc perd une place

Dans le même registre, l’ensemble du personnel est invité à y adhérer et respecter la culture d’intégrité promue par son organisation, et la traduire également dans ses relations avec les tiers partenaires.

Il est fortement recommandé de rendre public ce document, pour refléter ainsi l’engagement de l’entreprise à y adhérer pleinement. Une cartographie spécifique au risque de corruption doit être élaborée par l’entreprise, fait-on savoir.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Corruption - Bank Al-Maghrib (BAM)

Aller plus loin

Corruption : l’appel de Transparency Maroc au gouvernement

Transparency Maroc fustige le retrait du projet d’amendement du Code pénal qui introduisait l’incrimination de l’enrichissement illicite. Elle appelle le gouvernement « à faire...

Lutte contre la corruption : le secteur financier marocain se mobilise

Le secteur financier marocain veut jouer son rôle dans la lutte contre la corruption. Les principaux acteurs se sont rencontrés pour définir les actions à mener durant cette année.

Inclusion financière : l’OPEP octroie un prêt de 100 millions de dollars au Maroc

Le Maroc et le Fonds OPEP pour le développement international ont signé un accord de prêt de 100 millions de dollars destinés au financement du secteur financier inclusif,...

Le Maroc renforce le dispositif anticorruption

La lutte contre la corruption fait partie des combats entamés par le Maroc, qui vient de se doter d’outils de persuasion et de sensibilisation. Le dernier en date est...

Ces articles devraient vous intéresser :

Flexibilité du dirham : le Maroc fait une pause

Le Maroc ne compte pas modifier pour le moment sa bande de change de devise, a affirmé la ministre des Finances Nadia Fettah Alaoui lundi. Depuis 2018, le Royaume a entrepris des réformes graduelles du marché des changes mais n’a apporté aucun...

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Maroc : les prix de l’immobilier en hausse au premier trimestre 2023

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré au premier trimestre 2023 une hausse de 0,8 %, en glissement annuel, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Le dirham prend de la valeur face à l’euro

Le dirham marocains’est apprécié face à l’euro (0,58%) et déprécié face au dollar américain (0,75%) durant la période allant du 31 août au 06 septembre, selon les données publiées par Bank al-Maghrib.

Le dirham chute à nouveau face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 1,85% face à l’euro et s’est apprécié de 1,90% vis-à-vis du dollar américain durant la période allant du 29 septembre au 5 octobre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham maintient sa hausse face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,58 % face à l’euro et s’est dépréciée de 0,23 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 4 au 10 mai 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham baisse encore face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,62% vis-à-vis du dollar américain et s’est dépréciée de 1,04% face à l’euro durant la période allant du 20 au 26 octobre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham prend de la valeur par rapport à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,23% vis-à-vis de l’euro et s’est dépréciée de 0,11% face au dollar américain durant la période allant du 28 septembre au 4 octobre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Corruption au Maroc : arrestation d’un ex-ministre, un avertissement pour les responsables ?

Après l’arrestation jeudi de Mohamed Moubdii, député du Mouvement populaire (MP) et ancien ministre, pour des crimes financiers présumés, des voix s’élèvent pour appeler le gouvernement marocain à renforcer sa lutte contre la corruption et...

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.