Lutte contre la corruption : le secteur financier marocain se mobilise

28 février 2022 - 06h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Le secteur financier marocain veut jouer son rôle dans la lutte contre la corruption. Les principaux acteurs se sont rencontrés pour définir les actions à mener durant cette année.

Ainsi, Bank Al-Maghrib, l’Autorité marocaine du Marché des Capitaux (AMMC), l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS), l’Instance Nationale de la Probité, de la Prévention et de la Lutte contre la Corruption (INPPLC) ont tenu leur deuxième réunion annuelle de haut niveau dans le cadre de la Convention de Coopération dans le domaine de la prévention et de la lutte contre la corruption dans le secteur financier, signée en novembre 2019.

A lire : Maroc : le secteur financier se dote d’un guide anticorruption

L’objectif était de faire bilan de la mise en œuvre de cette convention au titre de l’année 2021, et à l’approbation de la feuille de route.

Dans le détail, les quatre entités ont décidé de renforcer les actions de sensibilisation et de formation spécialisées, le développement des opportunités de partage d’expertise avec les acteurs nationaux et internationaux, l’accompagnement à la mise en place de dispositif anticorruption en ligne avec la norme ISO 37 001 et l’élaboration de directives en vue de les encadrer.

Les institutions ont également renouvelé leur engagement à consolider et à renforcer la coopération sectorielle dans la prévention et la lutte contre la corruption, conformément à la stratégie nationale en la matière.

Sujets associés : Corruption - Bank Al-Maghrib (BAM)

Aller plus loin

Contrôle financier : les États-Unis enquêtent sur le Maroc

Le Maroc est une zone grise du contrôle des flux financiers. C’est ce que révèle l’enquête Fincen Files basée sur des documents secrets reçus par le média américain BuzzFeed News.

Corruption au Maroc : le secteur financier mise sur le renforcement des capacités en 2021

Dans le cadre d’une lutte efficace contre la corruption, Bank Al-Maghrib et deux autres institutions clés du secteur financier, en partenariat avec l’Instance Nationale de la...

Lutte contre la corruption : les meilleures entreprises marocaines distinguées

Dans le cadre de la lutte contre la corruption au Maroc, plusieurs entreprises, qui se sont illustrées par leurs pratiques exemplaires, ont été distinguées en fin de semaine...

Flux financiers illicites : le Maroc perd un lourd tribut

Les flux financiers illicites sortant du Maroc ont atteint près de 16,6 milliards de dollars, soit 155 milliards de dirhams marocains entre 2013– 2014. C’est ce qui ressort de...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Le dirham baisse encore face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,12 % face à l’euro et s’est appréciée de 0,28 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 04 au 10 août 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham recule face à l’euro

Le dirham marocain s’est déprécié de 0,26% vis-à-vis de l’euro et s’est apprécié de 0,16% face au dollar américain durant la période du 16 au 22 novembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Voici le profil des Marocains qui s’endettent le plus

Bank Al-Maghrib a analysé le profil des Marocains qui recourent le plus aux crédits à la consommation et à l’habitat, sur la base des critères de l’âge, du revenu, de la catégorie socio-professionnelle et du lieu de résidence.

Le dirham marocain prend de la valeur face à l’euro et le dollar

La devise marocaine s’est appréciée de 0,24 % vis-à-vis de l’euro et de 0,9 % face au dollar américain durant la période du 23 au 29 novembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham remonte face à l’euro et au dollar

La devise marocaine s’est appréciée de 0,63 % face à l’euro et de 0,64 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 27 avril au 03 mai. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : hausse du nombre de cartes bancaires en 2021

Au 31 décembre 2021, les cartes émises par les banques marocaines ont atteint 17,9 millions de cartes, en hausse de 4,1 % par rapport à un an auparavant. Plus de la moitié des cartes est utilisée pour des opérations de retrait en cash.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Dépréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,72 % face à l’euro et de 0,13 % vis-à-vis du dollar américain, durant la période allant du 13 au 19 octobre 2022, selon les données publiées par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham baisse face à l’euro et au dollar

La valeur du dirham a baissé de 1,04 % face à l’euro et de 1,75 % vis-à-vis du dollar entre les mois de septembre et d’octobre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).