Maroc : une série remettant en cause l’origine marocaine de Ceuta fait polémique

17 avril 2022 - 22h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

La nouvelle série, Fath al Andalous (La conquête d’Al Andalous), dont le premier épisode a été diffusé sur la télévision nationale marocaine au début de ce mois de Ramadan, fait polémique. Elle semble remettre en cause l’origine marocaine de Ceuta, ce qui a indigné des Marocains qui ont saisi le tribunal de Rabat pour demander la suspension de la diffusion.

La série est diffusée sur la première chaîne publique marocaine Al Oula tous les jours à 18 h 00, une heure avant l’Iftar (repas de rupture du jeûne). « Elle contient de fausses informations qui déforment les vérités historiques, ce qui va troubler les connaissances de nombreux Marocains qui vont la considérer comme une référence historique. L’histoire a été racontée du point de vue du Moyen-Orient », déplore le militant berbère, Rachid Bouhaddouz, qui a saisi le tribunal de première instance de Rabat pour demander la suspension immédiate de la diffusion de la série.

À lire : Netflix dévoile la série Soil sur les Belgo-marocains (vidéo)

La première audience qui s’est tenue mercredi dernier, n’a pas été utile. Une nouvelle audience aura lieu le 20 avril prochain pour permettre à la SNRT de préparer sa défense, fait savoir 20minutos. Pour l’activiste marocain, l’une des inexactitudes historiques contenues dans la série, concerne la remise en cause de l’origine marocaine de Ceuta. La série présente le gouverneur de la ville de l’époque, Yulyan ou Don Julián, comme un Goth espagnol, alors qu’il « est un Maure (berbère) marocain de religion chrétienne qui régnait sur Ceuta », explique Bouhaddouz.

Composée de 30 épisodes, la série retrace la conquête arabe de l’Espagne à l’époque du califat omeyyade au VIIIe siècle, sans oublier le rôle joué par les Amazighs (Berbères) dans ces événements historiques. Elle raconte principalement l’histoire de Tarik Ibn Ziyad, le chef militaire qui commença l’expédition musulmane d’Al Andalous au printemps 711, affronta le roi Rodrigo et mit fin au royaume wisigoth dans la péninsule.

À lire : Les séries turques font le bonheur de la chaîne 2M

La série qui a été écrite par un groupe de scénaristes syriens, a été tournée entre le Liban et la Turquie, et produite et réalisée par le réalisateur koweïtien, Mohamed Sami Alenezi. Sa diffusion a suscité l’indignation de nombreux Marocains sur les réseaux sociaux, qui dénoncent l’image humiliante que présente la série des Marocains de l’époque, vus comme « des esclaves et des serviteurs » des Arabes. La série tente de « diaboliser les Marocains et les Espagnols » et de montrer les Arabes comme « les bons », dénonce Bouhaddouz.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Histoire - Ceuta (Sebta)

Aller plus loin

Netflix dévoile la série Soil sur les Belgo-marocains (vidéo)

Netflix a dévoilé la nouvelle bande-annonce officielle de la série belge Soil, réalisée par les Belgo-marocains Adil El Arbi et Bilall Fallah. Une série qui parle d’un dilemme...

Affaire "Fath Al Andalus" : le tribunal rend sa décision

Le tribunal de première instance de Rabat a rendu sa décision sur l’affaire de la demande d’arrêt de diffusion de la série « Fatah Al-Andalus ».

Une série sur la représentation des héroïnes musulmanes bientôt en France

We Are Lady Parts, une sitcom télévisée britannique qui met en avant des héroïnes musulmanes sera diffusée en France à partir du 15 septembre prochain. À la manœuvre, BrutX,...

Les séries turques font le bonheur de la chaîne 2M

Les feuilletons turcs ont à nouveau fait le bonheur des téléspectateurs mais surtout la chaîne 2M, qui a caracolé en tête des audiences durant la semaine allant du 2 au 8...

Ces articles devraient vous intéresser :

« La marocanité du Sahara est irréfutable »

La souveraineté du Maroc sur le Sahara est irréfutable si l’on s’en tient aux documents royaux historiques, a affirmé jeudi Bahija Simou, la directrice des Archives royales, lors d’une conférence organisée par l’Association Ribat Al Fath pour le...

Plan de sauvetage des monuments marocains après le séisme

Le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid, a assuré vendredi de la forte implication de son département dans le plan de reconstruction des sites historiques touchés par le séisme.