Drogue à Marseille : un policier demande de faire pression sur le Maroc

15 septembre 2021 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Un enquêteur de la brigade des stups affirme que le cannabis commercialisé à Marseille vient du Maroc. Il préconise que la guerre contre les trafics de drogue soit livrée « à la source ».

« Tout le monde sait que ça vient de là-bas (Maroc, NDLR), alors qu’est-ce qu’on attend ? C’est bien de faire une guerre contre les stups, mais si on ne va pas à la source, ça ne sert à rien… c’est de la com. Si on veut vraiment s’attaquer au fond du problème, il faut verrouiller les frontières, c’est diplomatique », déclare à France info un enquêteur de la brigade des stups ayant requis l’anonymat.

À lire : Le Puy-de-Dôme, un département de transit pour le cannabis marocain

Pour en finir avec ce trafic, il propose également une présence policière permanente au pied des immeubles. « Si on veut faire la guerre, il faut se donner les moyens, mettre une compagnie de CRS, à l’année, nuit et jour, 365 jours par an, 24 heures sur 24, dans chaque cité, et il n’y a plus de réseaux, plus de deals. Aujourd’hui, on met des CRS mais de 10 h à 16 h, et à 16 h quand ils s’en vont, le point de vente rouvre…  », suggère ce fonctionnaire de police qui travaille depuis sept ans dans les cités des quartiers nord.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Marseille - Trafic - Cannabis

Aller plus loin

Lyon : un réseau de trafic de cannabis marocain démantelé, cinq personnes arrêtées

Les policiers de l’Office antistupéfiants OFAST) de Lyon ont réussi à démanteler un important réseau de trafic de cannabis marocain et à arrêter cinq personnes. La marchandise...

Karim Harrat, baron de la drogue à Marseille arrêté au Maroc

Un présumé trafiquant de drogue du nom de Karim Harrat, 33 ans, qui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen, a été interpellé au Maroc. Il est soupçonné d’être impliqué...

Drogue : la France s’inquiète de la route « du Nord du Maroc »

Les douanes françaises en coordination avec le procureur de la République de Toulon et le centre opérationnel douanier maritime de Marseille (CODM) ont réussi à saisir quatre...

Saisie record de près d’une tonne de cannabis marocain en banlieue de Bordeaux

Les policiers en plaque ont saisi près d’une tonne de cannabis marocain à Bruges et arrêté huit personnes, dont sept d’entre elles ont été mises en examen.

Ces articles devraient vous intéresser :

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »