Maroc : le gouvernement maintient les subventions de produits alimentaires

25 octobre 2020 - 14h30 - Economie - Ecrit par : J.K

En 2021, les produits alimentaires de base continueront d’être subventionnés, même si une chute de 10% est attendue cette année dans le Royaume.

Le butane ainsi que des produits alimentaires de base dont la farine de blé tendre et le sucre, bénéficieront de 12,5 MMDH pour le compte du projet de loi de Finances 2021, fait savoir LesEco, précisant qu’en attendant l’opérationnalisation du Registre social unifié (RSU), ces trois produits seront financés au titre du prochain exercice budgétaire.

La feuille de route du gouvernement se concentre sur la réorganisation des échanges de compensation vers les programmes de protection sociale, dans un contexte où la tendance du marché des trois produits a connu des difficultés depuis le début de l’année 2020, en termes d’offres et d’échanges, à cause de la crise sanitaire. Le gouvernement s’est surtout intéressé à la chute des charges, malgré les changements des prix à l’international. Avec la reprise de l’activité économique, en juin dernier, le financement de la bonbonne de gaz butane avait été relancé.

Concernant la consommation interne, le gouvernement a mis l’accent sur la grande disponibilité du gaz butane, "permettant aux consommateurs finaux, d’acquérir ce produit à l’un des prix les moins élevés au monde". La charge de la subvention du gaz était de 6,9 MMDH au cours des trois premiers trimestres de l’année 2020, indique la même source.

En ce qui concerne le sucre, la consommation nationale a chuté de 1%, a indiqué Mohamed Benchaâboun à la commission des finances, au sein de la Chambre des représentants. Au cours des premiers mois de l’année 2020, la consommation nationale mensuelle a connu une augmentation de 22%. Quant au blé tendre, le prix d’achat est maintenu à 280 DH/ quintal. Ainsi, la charge de compensation de la farine a chuté de 10% les deux dernières années. Sans oublier que la baisse des cours du blé tendre a facilité le recours au système de restitution à l’importation.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Prix - Consommation - Budget - Alimentation

Aller plus loin

Maroc : voici les villes où les prix ont baissé (et augmenté)

Une hausse de 0,3% de l’indice des prix à la consommation (IPC) a été enregistrée au mois de septembre 2020, a indiqué le Haut-commissariat au plan (HCP).

Ouarzazate : destruction de 1 594 kg de produits alimentaires impropres à la consommation

Les produits alimentaires impropres à la consommation, saisis au cours de la période allant du 5 au 30 avril dernier, ont été détruits à Ouarzazate. Selon le comité provincial...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc, gardien de la sécurité alimentaire mondiale

Le Maroc possède 70 % des réserves mondiales de phosphate, un minerai utilisé pour produire les engrais alimentaires. De quoi faire du royaume un garant de la sécurité alimentaire mondiale.

Maroc : voici les villes où les prix ont baissé (et augmenté)

Les prix à la consommation ont affiché une légère baisse de 0,3%, selon les derniers chiffres dévoilés par le Haut Commissariat au Plan (HCP).

Prix du pain au Maroc : pas d’augmentation ... pour l’instant

Pas de hausse immédiate du prix du pain au Maroc, rassure la Fédération nationale des boulangeries et pâtisseries du Maroc. Face aux rumeurs qui circulaient ces dernières semaines, la Fédération a tenu à clarifier sa position dans un communiqué officiel.

Maroc : l’informel met à genoux les magasins de sport

Dans le secteur du sport en plein essor au Maroc, l’informel gagne du terrain. Les professionnels, mécontents, tirent la sonnette d’alarme.

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Maroc : clap de fin pour Jumia Food

Les Marocains ayant l’habitude de commander via Jumia Food devront dorénavant se diriger vers un concurrent. L’entreprise vient d’annoncer la fin de son service au Maroc.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Maroc : une flambée inquiétante du prix de la volaille et des oeufs

Au Maroc, les prix de la volaille et des œufs s’envolent au grand dam des consommateurs. Quelles en sont les causes ?

Ramadan et réseaux sociaux : les photos d’iftar divisent

Pendant le mois sacré de Ramadan, de nombreux influenceurs marocains publient quotidiennement sur les réseaux sociaux des photos de tables garnies de mets et de boissons pour la rupture du jeûne (iftar). Un comportement perçu comme de la provocation...