Le Maroc maintient les subventions des produits de base

26 janvier 2011 - 12h06 - Economie - Ecrit par : L.A

Le Maroc maintiendra les subventions sur les produits de base comme le carburant, le sucre, le pain ou encore la farine, afin de préserver le pouvoir d’achat des Marocains.

Cette annonce a été faite par le ministre de la communication, Khalid Naciri, lors d’un point de presse à Rabat dans la journée de mardi. Celui-ci affirme que cette décision de maintenir les subventions, en dépit de l’explosion des prix mondiaux, ne serait pas liée aux évènements de Tunisie.

"Que les choses soient claires, la gouvernance marocaine ne prend pas en considération ce qui s’est passé dans d’autres pays. Si nous agissons pour aller au devant de revendications que nous considérons comme légitimes, cela ne veut pas dire que nous ayons un problème quelconque", dixit Khalid Naciri.

La Caisse de compensation, renflouée à hauteur de 17 milliards de dirhams par la loi des finances 2011, continuera donc à subventionner le prix des produits de base. Mais les chances que cette enveloppe suffise semblent minimes quand ont sait que cette caisse, qui montre des signes d’essoufflement depuis plusieurs années, a coûté près de 25 milliards de dirhams en 2010 alors qu’elle n’en disposait que de 15.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tunisie - Politique économique - Consommation - Khalid Naciri - Caisse de compensation

Ces articles devraient vous intéresser :

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

Khalid Naciri, ancien ministre marocain, s’éteint à l’âge de 77 ans

Khalid Naciri, ancien ministre de la Communication sous le gouvernement El Fassi et l’un des dirigeants du Parti du progrès et du socialisme (PPS), est décédé mercredi soir dans une clinique à Rabat à l’âge de 77 ans. Diplomate et communicant émérite,...

Ramadan et réseaux sociaux : les photos d’iftar divisent

Pendant le mois sacré de Ramadan, de nombreux influenceurs marocains publient quotidiennement sur les réseaux sociaux des photos de tables garnies de mets et de boissons pour la rupture du jeûne (iftar). Un comportement perçu comme de la provocation...

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Subventions maintenues au Maroc : un répit pour le pouvoir d’achat des ménages

Le gouvernement marocain a décidé de maintenir les subventions du gaz butane, du sucre et de la farine au titre de l’exercice 2024 dont le budget est estimé à 16,36 milliards de dirhams dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024.

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une...

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

La « chebakia », la pâtisserie marocaine incontournable lors du ramadan

Lors du ramadan au Maroc, la « chebbakaa », des petits gâteaux traditionnels au miel, est proposée tous les jours sur les tables pour les dîners de rupture de jeûne.

Maroc : clap de fin pour Jumia Food

Les Marocains ayant l’habitude de commander via Jumia Food devront dorénavant se diriger vers un concurrent. L’entreprise vient d’annoncer la fin de son service au Maroc.

Prix du pain au Maroc : pas d’augmentation ... pour l’instant

Pas de hausse immédiate du prix du pain au Maroc, rassure la Fédération nationale des boulangeries et pâtisseries du Maroc. Face aux rumeurs qui circulaient ces dernières semaines, la Fédération a tenu à clarifier sa position dans un communiqué officiel.