Maroc : une taxe de 30% sur les « Iphone »

11 novembre 2023 - 12h30 - Maroc - Ecrit par : P. A

Les députés de la majorité parlementaire désapprouvent l’augmentation de 2,5 % à 30 % des droits de douane sur les smartphones importés, prévue dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Certains plaident pour une taxe sur les téléphones de luxe, notamment les Iphone et les Samsung haut de gamme.

Plutôt que d’augmenter cette taxe, les députés de la majorité parlementaire recommandent son maintien à 2,5 % pour les smartphones les plus accessibles, dont le coût est inférieur à 2 000 dirhams, et une hausse graduelle pour les autres gammes d’appareils, soit une hausse de 17,5 % pour les smartphones d’une valeur entre 2 000 et 8 000 dirhams, et de 30 % pour les appareils d’une valeur égale ou supérieure à 8 000 dirhams.

Une hausse de 30 % sur les smartphones importés affecterait les consommateurs à faible pouvoir d’achat, ont expliqué devant la commission de l’Économie et des finances les députés du Rassemblement national des indépendants (RNI), du Parti authenticité et modernité (PAM), du Parti de l’Istiqlal (PI), et de l’Union constitutionnelle-Mouvement démocratique et social (UC-MDS).

À lire : Taxes en hausse au Maroc : les téléphones coûteront plus cher

Cette mesure fiscale est critiquée par les distributeurs agréés de téléphones qui estiment qu’elle profitera à la contrebande. La hausse des droits de douane affectera le prix final des smartphones qui enregistrera une hausse de 40 %, alerte Omar El Boury, expert en télécommunication, et représentant un groupement d’acteurs du monde de la distribution de téléphonie mobile.

Les couches sociales les plus vulnérables seront les plus affectées par cette mesure qui freinera le développement du secteur digital au Maroc, analyse l’expert, rappelant que cette mesure est la troisième visant ces produits en 5 ans. Après l’étude de ces amendements au PLF 2024 par la commission de l’Économie et des finances, les députés procéderont au vote de la première partie du PLF 2024.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Douane marocaine - Loi de finances (PLF 2024 Maroc) - Parlement marocain - TVA

Aller plus loin

Des systèmes d’alerte aux séismes disponibles sur les smartphones

Grâce à Google et à d’autres applications, il est possible de recevoir une alerte aux séismes quelques secondes avant sa survenue. Le service déjà disponible dans plusieurs...

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très...

Le Maroc fait plier les géants du web

Les géants du web comme Netflix, Spotify, Amazon prime et d’autres applications de jeux en ligne vont être taxés au Maroc.

Maroc : la quasi-totalité des enfants utilise chaque jour un smartphone

Presque tous les enfants marocains utilisent quotidiennement un smartphone. Une addiction qui inquiète de plus en plus les parents, dépassés par l’évolution du numérique.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

La douane marocaine va renforcer la lutte contre la fraude en 2023

Le projet de loi de Finances (PLF) 2023 prévoit de nouvelles mesures douanières visant à lutter contre la fraude.

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

Autoroutes du Maroc : retards et dysfonctionnements inquiètent

Le retard observé dans la réalisation de certains projets d’autoroutes inquiète le parlement marocain qui a interpellé le premier responsable de la Société nationale des autoroutes pour avoir des explications sur cette situation.

Maroc : la question des dattes algériennes arrive au parlement

Le groupe Haraki à la Chambre des Représentants a interpellé le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sidiki, sur les dattes notamment d’origine algérienne qui ont inondé le marché marocain avant le début du mois de ramadan.

Les Marocains pourraient partir à la retraite plus tard

Les députés de l’opposition ont adressé lundi une question orale au gouvernement, lui demandant quelles mesures il entend prendre pour réformer le régime de retraite.

TVA : la fraude qui coûte très cher au Maroc

La fraude à la TVA coûte chaque année entre 1 et 1,2 milliard de dirhams à l’État, a révélé Younes Idrissi Kaitouni, le directeur général des Impôts (DGI), lors de la présentation de son plan stratégique pour la période 2024-2028.

AliExpress et Shein : la douane marocaine mène la vie dure aux acheteurs

Malgré la suppression de l’exonération des frais de douane sur les transactions d’une valeur inférieure à 1 250 DH, les Marocains n’ont pas arrêté de faire des achats en ligne à l’international, notamment sur les sites chinois (AliExpress et Shein)....

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance, certainement le dernier avertissement avant la phase de répression.

MRE et exportation de devises : ce que dit la douane

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) doivent être attentifs aux nouvelles dispositions réglementaires définies par le Guide de la douane 2023. Le document met l’accent sur l’exportation d’instruments ou de moyens de paiement en devises étrangères...