Maroc : une taxe de 30% sur les « Iphone »

11 novembre 2023 - 12h30 - Maroc - Ecrit par : A.P

Les députés de la majorité parlementaire désapprouvent l’augmentation de 2,5 % à 30 % des droits de douane sur les smartphones importés, prévue dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Certains plaident pour une taxe sur les téléphones de luxe, notamment les Iphone et les Samsung haut de gamme.

Plutôt que d’augmenter cette taxe, les députés de la majorité parlementaire recommandent son maintien à 2,5 % pour les smartphones les plus accessibles, dont le coût est inférieur à 2 000 dirhams, et une hausse graduelle pour les autres gammes d’appareils, soit une hausse de 17,5 % pour les smartphones d’une valeur entre 2 000 et 8 000 dirhams, et de 30 % pour les appareils d’une valeur égale ou supérieure à 8 000 dirhams.

Une hausse de 30 % sur les smartphones importés affecterait les consommateurs à faible pouvoir d’achat, ont expliqué devant la commission de l’Économie et des finances les députés du Rassemblement national des indépendants (RNI), du Parti authenticité et modernité (PAM), du Parti de l’Istiqlal (PI), et de l’Union constitutionnelle-Mouvement démocratique et social (UC-MDS).

À lire : Taxes en hausse au Maroc : les téléphones coûteront plus cher

Cette mesure fiscale est critiquée par les distributeurs agréés de téléphones qui estiment qu’elle profitera à la contrebande. La hausse des droits de douane affectera le prix final des smartphones qui enregistrera une hausse de 40 %, alerte Omar El Boury, expert en télécommunication, et représentant un groupement d’acteurs du monde de la distribution de téléphonie mobile.

Les couches sociales les plus vulnérables seront les plus affectées par cette mesure qui freinera le développement du secteur digital au Maroc, analyse l’expert, rappelant que cette mesure est la troisième visant ces produits en 5 ans. Après l’étude de ces amendements au PLF 2024 par la commission de l’Économie et des finances, les députés procéderont au vote de la première partie du PLF 2024.

Sujets associés : Douane marocaine - Loi de finances (PLF 2024 Maroc) - Parlement marocain - TVA

Aller plus loin

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très...

Quelles sont les marques de smartphone les plus vendues au Maroc ?

Contrairement aux pays européens qui optent plutôt pour Samsung ou Apple, les Marocains, eux, apprécient plutôt les marques chinoises.

Le Maroc fait plier les géants du web

Les géants du web comme Netflix, Spotify, Amazon prime et d’autres applications de jeux en ligne vont être taxés au Maroc.

Taxes en hausse au Maroc : les téléphones coûteront plus cher

Le gouvernement marocain prévoit d’augmenter le droit d’importation appliqué aux smartphones. Par conséquent, les prix de ces appareils pourraient augmenter de façon significative.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques...

Maroc : une aide directe pour les plus pauvres

Le gouvernement envisage d’accorder en 2023 une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Plus précisément, sept millions d’enfants et 3 millions de familles seront concernés.

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.

Le PLF 2023 adopté par le conseil de gouvernement

Au lendemain du conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI, le conseil de gouvernement s’est réuni à Rabat et a procédé à l’adoption du projet de loi de finances (PLF) au titre de l’année 2023 et les textes l’accompagnant.

Retour définitif des MRE au Maroc : ce que dit la douane

Selon les dernières régulations édictées par la douane marocaine, les Marocains résidant à l’étranger qui prévoient de rentrer définitivement au Maroc doivent se conformer à certaines règles concernant l’importation de biens.

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.

Maroc : les recettes douanières continuent d’augmenter

À fin juin dernier, la douane marocaine a recouvré plus de 41,6 milliards de dirhams, en hausse de 22,9 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Appareils électroménagers au Maroc : une flambée des prix à prévoir

Une augmentation significative des droits d’importation sur certains petits appareils électriques vient d’être votée par la Chambre des représentants. Ce vote va entraîner une forte augmentation des prix.

Maroc : voici le coût du service militaire obligatoire

Dans le cadre du rétablissement du service militaire obligatoire, le gouvernement a mobilisé des ressources financières très importantes. Ainsi la 37ᵉ promotion recrutée cette année a coûté à l’État un peu moins d’un milliard de dirhams.