Maroc : trois présumés terroristes interpellés à Sidi Slimane

23 décembre 2020 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Trois présumés terroristes, membres de la Salafiya jihadiya ont été interpellés, mardi dernier, à Sidi Slimane. C’est le fruit d’une opération menée par les éléments de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) en coordination avec le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ).

Les personnes arrêtées sont trois jeunes Marocains, âgés de 19 à 32 ans résidant dans le quartier El Ghamariyyine, le douar Oulad Malek et le douar Leouabed, rapporte Al Akhbar. Sous la supervision du parquet général, ces trois présumés terroristes ont été conduits à la direction provinciale de la sûreté nationale de Sidi Slimane. Une enquête approfondie est en cours.

Des statistiques indiquent que le nombre de jeunes de la province de Sidi Slimane qui ont rejoint les rangs de la Salafiya Jihadiya a augmenté ces dernières années. Ces jeunes ont volontairement rejoint des groupuscules terroristes actifs en Irak, en Syrie, en Libye, voire au Sahel. En 2008, le nombre de recrutements de terroristes présumés dans la ville de Sidi Slimane s’élève à 75. Début 2019, ce nombre a atteint à 485 combattants.

Leurs recruteurs sont des Marocains résidant dans les villes du nord du royaume ou des Marocains résidant à l’étranger (MRE), surtout en Espagne et Belgique. Nombreux sont ces djihadistes qui sont décédés dans les pays où ils se sont rendus. Certains sont actuellement bloqués en Libye. Une cinquantaine de terroristes sont actuellement jugés au Maroc. Ceux-ci sont originaires de la région du Gharb. Originaires de Sidi Slimane, sept terroristes membres de la cellule démantelée en décembre 2019 ont écopé des peines d’emprisonnement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Terrorisme - Sidi Slimane - Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) - Arrestation

Aller plus loin

Redoutant son expulsion, un terroriste marocain agresse une gardienne de prison

Une gardienne de prison a été attaquée, mardi, à coups de ciseaux dans la prison de Gand par Hassan Hamdaoui, surnommé «  la terreur de la place Saint-Jean  ». L’homme...

Une attaque terroriste déjouée devant la résidence royale de Marrakech

Un extrémiste a tenté d’attaquer un des gardes en faction devant la résidence royale de Sidi Moumen à Marrakech. Neutralisé par les autres policiers, il a été interpellé et...

Maroc : démantèlement d’une nouvelle cellule terroriste

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), a démantelé le mercredi 4 décembre 2019, une nouvelle cellule terroriste proche de l’organisation extrémiste "Daech". Au...

Tétouan : la cellule terroriste démantelée avait les livres de Cheikhs extrémistes pour repères

La police a procédé vendredi dernier à Tétouan, au démantèlement d’une cellule terroriste affiliée à Daech. Au nombre des objets saisis, se trouve l’un des livres les plus...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Coup de filet au Maroc contre une cellule terroriste planifiant des attaques

Cinq individus, âgés entre 22 et 46 ans, soupçonnés d’appartenir à l’organisation terroriste Daesh et de préparer des attentats contre des installations vitales et des institutions sécuritaires, ont été arrêtés par les forces de sécurité marocaines.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...