Le TGV roulera jusqu’à l’aéroport Casablanca

4 janvier 2020 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Maroc entend connecter son TGV Al Boraq à l’aéroport international Mohammed V de Casablanca. C’est l’un des projets phares inscrits à l’agenda 2020 du ministère de l’Équipement et des transports.

Le Maroc investira 3,8 milliards de dirhams pour relier le train à grande vitesse Al Boraq à l’aéroport international Mohammed V de Casablanca, a déclaré Abdelkader Amara, ministre de l’Équipement et des transports lors de récentes visites sur le terrain dans la région de Casablanca-Settat la semaine dernière.

Il a rappelé qu’Al Boraq, TGV marocain, est l’un des projets phares du royaume réalisé et inauguré le 15 novembre 2018 puis mis en service pour les voyageurs le 26 novembre 2018. Selon les statistiques de l’Office national des chemins de fer (ONCF), le TGV a transporté 3 millions de passagers en 2019.

Se penchant sur le budget de son département, Amara Abdelkader a laissé entendre que les projets ferroviaires en cours dans la région de Casablanca-Settat ont nécessité un budget d’investissement de 10 milliards de dirhams.

Sujets associés : Casablanca - Transport ferroviaire - TGV - Maroc - Abdelkader Amara

Aller plus loin

Maroc : 35 milliards de DH dépensés pour les routes

Le Maroc a beaucoup investi en matière d’infrastructures routières ces sept dernières années. Un total de 149 conventions de partenariat ont été conclues dans ce domaine par le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Réseau ferroviaire : le Maroc n’a pas les moyens de ses ambitions

Le ministère du Transport et de la Logistique n’est pas en mesure de financer l’extension du réseau de ligne ferroviaire reliant 43 villes marocaines. Vers l’abandon d’un projet devant promouvoir l’équité territoriale en ce qui concerne les chemins de...

Un enfant de 4 ans meurt à la gare de Rabat-Agdal : réaction (tardive) de l’ONCF

Plusieurs semaines après la mort d’Omar, garçonnet de 4 ans, à la gare Rabat Agdal, l’ONCF a finalement décidé de réagir.

Les travaux du TGV Kénitra-Marrakech lancés

L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de lancer un appel d’offres pour la réalisation des travaux de génie civil de la Ligne à grande vitesse (LGV) reliant Kenitra à Marrakech.

Le TGV Rabat-Fès sur la bonne voie

Le processus de réalisation du TGV reliant Rabat à Fès est sur la bonne voie. L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé la fin de la phase d’étude de faisabilité.

L’astuce d’une entreprise française pour gagner l’appel d’offres de l’ONCF

Redoutant l’impact négatif du refroidissement des relations diplomatiques entre le Maroc et la France, une entreprise française charge sa filiale espagnole de se lancer dans la concurrence pour le mégacontrat de l’Office national des Chemins de Fer...

Maroc : Un pas de géant dans le projet de TGV Kenitra-Marrakech

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch vient de franchir un pas vers la réalisation de la ligne grande vitesse Kenitra-Marrakech. Prévu dans le plan Rail Maroc 2040, ce projet représente un enjeu stratégique dans la poursuite du développement du réseau de...

Le grand chantier du TGV Kénitra-Marrakech démarre

Le projet de Ligne à grande vitesse reliant Kenitra à Marrakech est entré dans sa phase active. L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de confier à six entreprises les travaux de déblaiement et de préparation du tracé de la ligne, pour un...

Le Maroc va acquérir de nouveaux trains

Le Maroc s’apprête à lancer un appel d’offres international pour l’acquisition de trains et le développement d’un réseau ferroviaire local, attirant l’intérêt de géants du secteur tels, notamment français et espagnols. C’est ce qu’a révélé Mohamed...

Le succès ne se dément pas pour le TGV marocain

Inauguré en 2018, Al Boraq, le Train à grande vitesse marocain, souffle sa quatrième bougie ce mardi 15 novembre. Avec 10 millions de passagers transportés depuis sa mise en service, la grande vitesse affiche un succès remarquable.

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...