Le Maroc trahira l’Espagne selon un diplomate algérien

22 mars 2022 - 21h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

La nouvelle position de l’Espagne au sujet de la question du Sahara ne cesse de susciter des réactions. Un ancien diplomate algérien dénonce un « vil marchandage négocié » avec le Maroc et croit dur comme fer que Rabat ne respectera pas ses engagements vis-à-vis de Madrid.

« Afin de calmer les forces politiques qui se sont soulevées contre la volte-face du gouvernement de Pedro Sanchez en exigeant des explications au niveau du Parlement, le gouvernement espagnol va essayer de vendre de la rhétorique creuse en soulignant notamment que l’Espagne continue de soutenir que la solution au conflit du Sahara occidental doit être mutuellement acceptée (sans préciser par les deux parties) et qu’elle doit s’inscrire dans le cadre des Nations Unies en tenant compte de ses résolutions », indique un ancien diplomate algérien, contacté par TSA.

À lire : Sahara : l’Algérie cherche comment « punir » l’Espagne

Selon lui, le président du gouvernement espagnol Pedro Sánchez pense qu’avec de « telles formulations évasives et des pirouettes inconséquentes » « pouvoir camoufler le vil marchandage négocié avec la force d’occupation marocaine par une feuille de vigne alors que la triste réalité est aveuglante ». « Il a troqué le Sahara occidental contre les deux enclaves de Ceuta et Melilla et l’assurance qu’il n’y aura plus de vagues de migrants clandestins. C’est ce vil marchandage que nous avions fermement dénoncé », a-t-il ajouté.

À lire : Sahara : changement de position de l’Espagne, et après ?

L’ancien diplomate algérien se dit persuadé que le Maroc ne respectera pas ses engagements vis-à-vis de l’Espagne. « La partie espagnole se fait des illusions car tôt ou tard, le makhzen, retors et versatile, reniera, comme toujours, ses ‘engagements’ et l’Algérie en sait quelque chose. Il en sera immanquablement ainsi, car dans la doctrine marocaine, ces deux enclaves sont une ‘cause nationale’, tout comme le Sahara occidental, comme le martelait, encore récemment, l’ancien ministre marocain des Affaires étrangères, Saâdeddine El Othmani. Le respect de ‘l’intégrité territoriale’ fantasmée par le gouvernement espagnol qui a cédé honteusement face au chantage, finira par se fracasser sous les coups de boutoir du makhzen institutionnel », assure-t-il.

Sujets associés : Espagne - Algérie - Madrid - Rabat - Sahara Marocain

Aller plus loin

Sahara : la Chine ne s’aligne pas derrière l’Algérie

Alors que l’Algérie s’attendait à ce que la Chine s’aligne sur sa position sur le Sahara, le pays de Xi Jiping esquive. Un nouveau revers pour la diplomatie algérienne secouée...

Sahara : l’Algérie cherche comment « punir » l’Espagne

L’Algérie veut que l’Espagne revienne sur sa décision de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara. Pour ce faire, elle serait prête à priver la péninsule de gaz.

José Manuel Albares attendu au Maroc dans quelques jours

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, effectuera une visite au Maroc le 1er avril prochain. Un pas de plus dans le renforcement des relations entre...

L’Algérie accuse le Maroc de l’annulation de la visite de Staffan de Mistura au Sahara

L’envoyé spécial du gouvernement algérien pour le Sahara Occidental et les pays du Maghreb, Amar Belani, a accusé le Maroc d’être derrière l’annulation de la visite au Sahara de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Le mystère de la lettre de Pedro Sánchez au roi Mohammed VI

Le gouvernement espagnol continue de refuser de divulguer le contenu de la lettre envoyée par Pedro Sánchez au roi Mohamed VI, le 14 mars 2022. Cette lettre est considérée comme le « secret mieux gardé de la politique espagnole », s’étonne un journal...

Marathon des sables : le Marocain Rachid El Morabity vise un 10ᵉ titre

Le Marocain Rachid El Morabity, 9 fois vainqueur du Marathon des sables, l’un des plus difficiles au monde, vise une dixième victoire de cette course qui démarre ce dimanche.

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Une boule de feu aperçue dans le ciel marocain

Une boule de feu a été aperçue dans une grande partie du Maroc, notamment au Sahara. L’image a été capturée en début de semaine par les caméras de Playa Blanca à Lanzarote (Canaries).

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...