Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

3 novembre 2023 - 11h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience traumatisante. 200 d’entre elles ont été touchées par des formes graves de diarrhées.

Vomissements, diarrhées aiguës, convulsions… Ces femmes ont été marquées par le trek 100 % féminin, cinq jours de course dans le Sahara au profit de la lutte contre le cancer du sein. Au total, 200 des plus de 800 participantes ont été infectées par une bactérie. Il s’agirait d’une infection à l’E-Coli ou Shigella, deux bactéries qui circulent depuis plusieurs semaines dans la région, fait savoir France Inter. 15 d’entre elles ont été hospitalisées au Maroc. Selon les coureuses, les infrastructures sanitaires prévues par Désertours, l’opérateur organisant le voyage, étaient inappropriées : 30 toilettes pour environ 900 personnes, personnel compris.

À lire : Décès tragique d’une Britannique dans les montagnes de l’Atlas

Sarah Constanzo, 41 ans, tombe malade au troisième jour de ce voyage sportif. Sur place, il n’y avait aucun médecin pour s’occuper de cette femme qui a survécu il y a quelques années à un cancer du sein. « Ils sont occupés avec d’autres femmes, dans des états plus graves que le sien », assure-t-elle. Elle décide alors de continuer la course pour regagner le camp. « Comme ça, j’ai fait 19 kilomètres », se souvient Sarah, « un calvaire de chaque instant ». « On croisait des filles qui étaient dans des états épouvantables, qui vomissaient, qui étaient obligées d’avoir des diarrhées dans les dunes », témoigne-t-elle.

À lire :Un couple écossais fait un trek pour récolter des fonds au Maroc

Elle revient au camp où la situation se complique. « On espère être évacuées, mais rien n’est fait. […] J’ai vécu 48 heures où nous étions dans notre vomi, dans nos déjections, c’était indescriptible », continue Sarah. Elle vit 48 heures très compliquées. « Je me sens partir », témoigne-t-elle. « Je convulse par terre pendant plusieurs heures », « et l’on me dit que mon cas n’est pas prioritaire », raconte-t-elle. Elle sera finalement évacuée en ambulance, sept heures de route vers l’hôpital le plus proche, la clinique Tafilalet à Errachidia.

À lire :La nouvelle Première ministre française, adepte de longues randonnées au Maroc

« C’est un énorme gâchis », regrette Sarah Constanzo. « Nous étions toutes venues motivées, pour vivre un moment qui avait du sens pour nous, que nous avions préparé, et qui nous a coûté cher. […] Tout ça pour vivre parmi les pires jours de mon existence », continue-t-elle. Mécontentes, Karen Lacquit, une autre victime de la bactérie et d’autres coureuses entendent poursuivre l’opérateur en justice. « Désertours savait l’existence de ces bactéries, après le Trophée Rose des Sables qui a été organisé au même endroit quelques jours auparavant », s’indigne Karen Lacquit. De leur côté, les autorités sanitaires marocaines mènent une enquête pour élucider cette affaire. Information confirmée par l’ambassade de France au Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Sahara Marocain

Aller plus loin

Rose Trip Maroc : témoignage des victimes de l’épidémie dévastatrice

Martine Magisson, sa fille Nadège Zahraoui, et son amie Chloé Deliau, ont participé au trek solidaire « Rose Trip Maroc » qui s’est déroulé fin octobre dans le Sahara marocain...

Le mont Toubkal parmi les 20 meilleures destinations au monde pour la randonnée

Le mont Toubkal au Maroc fait partie des 20 meilleurs sentiers de randonnée au monde, selon un classement réalisé par CNN.

La nouvelle Première ministre française, adepte de longues randonnées au Maroc

Élisabeth Borne, la nouvelle Première ministre française, est une adepte de longues randonnées en plein désert, et ne boude pas ce plaisir lors de ses séjours au Maroc.

Epidémie dévastatrice au « Rose Trip » Maroc

Environ 200 des près de 900 femmes ayant participé fin octobre au « Rose Trip », un trek solidaire dans le Sahara marocain pour sensibiliser au cancer du sein, ont vécu une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Malade, Aïcha Mahmah expulsée par une clinique

Grâce à l’intervention du ministère de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication, l’actrice marocaine Aïcha Mahmah a été admise à l’hôpital mardi pour recevoir un traitement et subir une opération.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

West Ham : Nayef Aguerd encore blessé

Alors qu’il venait de faire son retour sur le terrain après plusieurs semaines d’absence pour blessure, Nayef Aguerd s’est à nouveau blessé samedi lors du match qui opposait West Ham à Chelsea.

Au Maroc, l’été rime avec piqûres de scorpion

La recrudescence des piqûres de scorpion dans certaines régions du Maroc, en cette période de canicule et de saison estivale, inquiète. Les spécialistes appellent les citoyens à prendre les précautions pour prévenir ces piqûres mortelles.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.