Le Maroc vote contre Israël à l’ONU

13 novembre 2022 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Maroc fait partie des pays qui ont voté pour une résolution anti-israélienne déposée par les Palestiniens devant la commission de l’ONU pour la politique et la décolonisation. Le royaume se met-il son allié à dos ?

C’est par 98 voix pour, 17 contre et 52 abstentions que l’Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution anti-israélienne pour demander un avis consultatif sur « l’illégalité de l’activité d’Israël dans les territoires palestiniens de Cisjordanie » à la Cour internationale de justice (CIJ). Le Maroc, la Turquie, l’Égypte, la Jordanie, la Belgique, l’Irlande, la Pologne, la Slovénie et l’Ukraine figurent parmi les pays qui ont voté pour. Les États-Unis, l’Allemagne, le Canada, la République tchèque, l’Australie, l’Autriche et l’Italie ont par contre voté contre. 52 pays dont la France se sont, eux, abstenus de voter. La résolution demande à la CIJ « de considérer que, du fait de sa nature continue », « l’occupation israélienne » constitue une annexion. Après l’étape du vote, le texte passera devant l’Assemblée générale des Nations Unies, afin d’entrer en vigueur.

À lire : Maroc-Israël : signature d’un accord dans la recherche aérospatiale

Israël n’a pas manqué de réagir au vote de cette résolution. « Israël rejette totalement la proposition palestinienne. Il s’agit d’un processus palestinien unilatéral qui contrevient aux principes fondamentaux qui sous-tendent une solution au conflit et qui peut nuire à toute possibilité d’une résolution future. Les Palestiniens cherchent à remplacer les négociations par des actions unilatérales. Ils utilisent, une fois de plus, les Nations Unies pour attaquer Israël », a fustigé le Premier ministre, Yaïr Lapid ». Et d’ajouter : « Une telle démarche ne changera pas la réalité sur le terrain et ne bénéficiera pas au peuple palestinien. Elle peut entrainer une escalade. Soutenir cette démarche c’est récompenser le terrorisme et participer à une campagne anti-israélienne. Nous appelons tous les pays qui ont soutenu la résolution hier à réviser leur position dans le cadre du vote à l’Assemblée générale. Le chemin vers une résolution du conflit ne passe pas par les couloirs de l’ONU ni aucune autre organisation internationale ».

À lire : Frappes sur Gaza : le Maroc en colère contre Israël

Reste à savoir si le vote du Maroc ne va pas mettre à mal ses relations avec Israël, son allié.

Sujets associés : ONU - Israël - Palestine

Aller plus loin

Jared Kushner fait des révélations sur la normalisation Maroc-Israël

Jared Kushner, ancien conseiller principal et gendre de l’ex-président américain Donald Trump, fait des révélations sur la normalisation des relations diplomatiques entre le...

Maroc-Israël : nouvelle coopération dans les industries aérospatiales

Le Maroc et Israël ont signé mercredi un accord de coopération dans des projets aérospatiaux civils, qui aidera à attirer les investissements de la société Israël Aerospace...

Frappes sur Gaza : le Maroc en colère contre Israël

Le Maroc serait en colère contre Israël après les attaques aériennes sur la bande de Gaza qui ont fait des dizaines de morts dont une vingtaine d’enfants palestiniens.

Maroc-Israël : signature d’un accord dans la recherche aérospatiale

L’Université Internationale de Rabat (UIR) et Industries Aérospatiales d’Israël (IAI), ont annoncé la signature d’un mémorandum d’entente dans le domaine de la recherche...

Ces articles devraient vous intéresser :

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Le Roi Mohammed VI en visite au Sahara ?

Le roi Mohammed VI serait attendu dans les prochains jours au Sahara où il se rendra dans plusieurs villes.

Drame de Nador : les recommandations de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’Organisation des nations unies tient également à ce que le drame de Nador ne se répète plus jamais. C’est dans ce cadre que le Mécanisme international indépendant pour la justice et l’égalité raciale des Nations unies envisage d’émettre des...

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Violences policières : la France sermonnée par l’ONU

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, l’organe affilié aux Nations unies, exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les pratiques des forces de police en France vis-à-vis des minorités. Cette inquiétude fait suite au décès...

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.