L’Europe cherche à punir le Maroc

27 janvier 2023 - 20h10 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Outre les accusations portées contre le Maroc suite à l’éclatement du scandale de corruption qui secoue le Parlement européen, des eurodéputés ont adopté le 19 janvier une résolution relevant la détérioration des droits de l’homme au royaume. Le 23 janvier, le Parlement marocain riposte : il adopte une résolution qui prévoit, entre autres, de soumettre ses relations avec le Parlement européen à une « évaluation approfondie ».

À lire : Nouvelles révélations sur le Maroc dans le scandale de corruption au parlement européen

Le Parlement européen prépare d’autres actions visant le Maroc. Une réunion de la conférence des présidents de l’Assemblée de Strasbourg, qui réunit les chefs de file des différents groupes politiques de l’institution européenne, devrait se tenir le 9 février prochain. La rencontre devrait accoucher d’une décision : la conférence sera amenée à se prononcer sur la demande d’une trentaine d’eurodéputés qui souhaitent que les représentants des intérêts marocains n’aient plus accès aux locaux du Parlement européen, rapporte Le Figaro. Une décision déjà appliquée aux représentants des intérêts qatariens.

À lire : Scandale au parlement européen : voici la réaction du Maroc

Lahcen Haddad, coprésident de la Commission mixte UE-Maroc se désole de cette situation. « Je ne crois pas que le Parlement européen soit fait pour donner des leçons à travers le monde. Il est fait pour gérer les affaires des Européens. Nous avons dépassé ce moment où les Européens donnent des leçons aux gens du Sud. Il faut respecter nos institutions », déclare-t-il, dénonçant par ailleurs un « acharnement » contre le Maroc. « On ne comprend pas cet acharnement, surtout de la part de nos amis français, avec lesquels nous partageons tant de choses », souligne-t-il, faisant ainsi référence au groupe des libéraux (Renew), présidé par l’eurodéputé macroniste Stéphane Séjourné, qui a largement soutenu la résolution.

À lire : Le Maroc « harcelé » dans le scandale de corruption au parlement européen

Selon une autre source, le rapprochement opéré depuis l’été entre la France et l’Algérie expliquerait ces agissements. « Les dégâts dans la relation franco-marocaine sont déjà faits. Le président Macron est allé en Algérie en août. En octobre, il a envoyé Élisabeth Borne et 15 ministres sur place. Le général Saïd Chengriha était à Paris mardi. Et Renew a voté massivement cette résolution du Parlement européen. Ça fait vraiment beaucoup », énumère cette source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Union européenne - Corruption

Aller plus loin

Le Maroc cité dans le scandale de corruption au Parlement européen

La police belge a arrêté Pier Antonio Panzeri, ancien leader syndical et ex-eurodéputé de gauche soupçonné d’être « intervenu politiquement auprès de députés européens en faveur...

Nouvelles révélations sur le Maroc dans le scandale de corruption au parlement européen

Le scandale de corruption surnommé « Qatargate » qui a ébranlé le parlement européen peu avant les vacances de Noël, livre peu à peu ses secrets. Le nom de l’ancienne...

Le Maroc « harcelé » dans le scandale de corruption au parlement européen

En conférence de presse conjointe avec le Haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les affaires étrangères, Josep Borrell, le ministre des Affaires Étrangères, Nasser...

La France peine à trouver un équilibre entre le Maroc et l’Algérie

La France a beau jouer à un jeu d’équilibre entre le Maroc et l’Algérie, elle a du mal à normaliser ses relations avec ces deux pays du Maghreb. Aboubakr Jamai, spécialiste du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Tanger Med menace les ports européens

Malte craint l’avantage fiscal du port Tanger Med à cause de l’introduction d’une taxe environnementale dans les pays de l’Union européenne(UE) à partir de 2024. Les grandes compagnies maritimes peuvent se détourner vers le port marocain.

L’Union Européenne brise le tabou des droits humains au Maroc

Le Parlement Européen tiendra la semaine prochaine une séance plénière pour discuter des droits humains au Maroc, une première en 25 ans. Cette décision a été prise suite au scandale de corruption « MoroccoGate » qui a touché l’institution européenne,...

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

Le Maroc veut continuer à produire davantage de l’hydrogène vert pour poursuivre sa transition énergétique et devenir à terme un grand exportateur du combustible vers l’UE.