Les représentants marocains bannis du Parlement européen

17 février 2023 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Parlement européen appelle à étendre les mesures prises à l’égard des représentants du Qatar à ceux du Maroc. L’une de ces mesures est l’interdiction de l’accès à l’hémicycle européen.

C’est par 401 voix pour, 3 voix contre et 133 abstentions que le Parlement européen a adopté jeudi une nouvelle résolution hostile au Maroc. Cette adoption fait suite à l’éclatement du scandale de corruption qui ébranle l’institution européenne et dans lequel le royaume est cité. Les députés avaient demandé de prendre des mesures pour renforcer l’intégrité des institutions européennes. À l’issue de cette résolution, les euro-députés ont demandé que les mesures prises à l’égard des représentants du Qatar soient étendues à ceux du Maroc.

À lire : L’ambassadeur de France à Rabat : « La résolution européenne n’engage pas la France »

Ces mesures sont : la suspension des titres d’accès des représentants d’intérêts qatariens, jusqu’à ce que les enquêtes judiciaires fournissent des informations et des éclaircissements pertinents ; la suspension de tous les travaux sur les dossiers législatifs relatifs au Qatar, notamment en ce qui concerne la libéralisation du régime des visas et l’accord UE-Qatar sur l’aviation, ainsi que les visites prévues ; l’interdiction de l’accès à l’hémicycle européen « jusqu’à ce que les enquêtes judiciaires fournissent des informations et des éclaircissements pertinents. »

À lire : L’Europe cherche à punir le Maroc

Réagissant à cette nouvelle résolution, Lahcen Haddad, coprésident de la Commission mixte UE-Maroc dénonce un acte hostile gratuit contre le Maroc motivé par le rejet d’un amendement présenté par le groupe des conservateurs et réformistes européens (ECR), qui stipule la confirmation des accusations d’ingérence avant la prise de mesures contre le royaume.

Sujets associés : Union européenne - Qatar

Aller plus loin

L’ambassadeur de France à Rabat : « La résolution européenne n’engage pas la France »

Le nouvel ambassadeur de France à Rabat, Christophe Lecourtier, a dissocié la France du Parlement européen qui a pris récemment une résolution pour dénoncer la situation de la...

Scandale au parlement européen : voici la réaction du Maroc

Le Maroc, à travers le ministre des Affaires étrangères, a réagi à l’enquête ouverte suite au scandale de corruption présumé au parlement européen, dans lequel il serait impliqué.

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre...

Le Parlement européen impose des restrictions d’accès aux représentants marocains

Dans la foulée du scandale de corruption présumé, le Parlement européen a décidé d’imposer des restrictions d’accès aux représentants marocains et qataris.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les engrais du Maroc, à teneur élevée en cadmium, interdits dans l’UE

Les engrais phosphatés du Maroc et d’autres pays contenant plus de 60 milligrammes de cadmium par kilo ne sont plus autorisés sur le marché de l’Union européenne, selon une décision communautaire récemment entrée en vigueur.

De belles perspectives pour la production marocaine d’huile d’olive

La Commission européenne est optimiste pour la production marocaine d’huile d’olive, avec une forte augmentation cette année.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Norme « Euro 6 » : le patronat marocain demande un moratoire à l’Europe

Dans une demande formulée depuis juillet, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) demande du temps avant la mise en application de la norme antipollution dénommée « Euro 6 » déjà en vigueur en Europe et qui sera appliquée à partir de...

Transferts des MRE : les assurances d’Abdellatif Jouahri concernant une directive européenne

Les autorités marocaines vont engager des négociations avec la Commission européenne au sujet d’une directive européenne visant à restreindre les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a récemment annoncé Abdellatif Jouahri, le...

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

L’Espagne mène la vie dure aux MRE

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui prévoient de retourner dans leurs pays de résidence après avoir passé les vacances d’été au Maroc se voient interdits de transporter certains produits.

Tanger Med menace les ports européens

Malte craint l’avantage fiscal du port Tanger Med à cause de l’introduction d’une taxe environnementale dans les pays de l’Union européenne(UE) à partir de 2024. Les grandes compagnies maritimes peuvent se détourner vers le port marocain.