Après 4 ans de prison au Pérou, Kaouthar veut revenir près des siens

3 juin 2015 - 15h40 - Monde - Ecrit par : L.A

Kaouthar a 22 ans. La jeune néerlandaise d’origine marocaine est coincée au Pérou depuis quatre ans maintenant. Une action de solidarité aux Pays-Bas lui a redonné espoir, malgré le refus de l’ambassade néerlandaise de lui porter assistance.

La jeune femme, partie à 18 ans au Pérou, avait été arrêtée pour trafic de drogue, "une grosse bêtise" qu’elle regrette amèrement. Il y a quelques jours, elle a fait la connaissance du globe-trotteur maroco-néerlandais Mohsin Amdaouech à Lima.

Ensemble, ils ont décidé de partager son histoire sur la page Facebook de Mohsin, afin de mettre en garde les jeunes qui pourraient être tentés par le trafic de drogue et surtout les conséquences que cela peut engendrer.

Kaouthar a été condamnée à 15 ans de prison, rapporte le site bladna.nl. Sa peine a par la suite été revue à la baisse et fixée à 7 ans. Il y a quelques mois, elle a bénéficié d’une liberté conditionnelle. En prison, où elle a passé près de quatre ans, elle a dormi pendant plus de deux ans à même le sol et partagé une cellule avec huit femmes.

La jeune femme ne peut pourtant pas retourner aux Pays-Bas, ni même trouver un travail ou un logement au Pérou. Elle n’a plus de passeport, document indispensable pour toute démarche, et les autorités néerlandaises refusent de lui en délivrer un. De plus, elle doit payer une amende de 2000 euros, après quoi le juge décidera si elle a le droit de quitter le Pérou. Cet argent, elle ne l’a pas, et sa famille aux Pays-Bas non plus. Un Palestinien, pris de compassion, l’héberge dans une petite chambre.

Après la diffusion de son histoire, des dizaines de Marocains installés aux Pays-Bas ont décidé de lui venir en aide. Une collecte d’argent a permis de rassembler près de 5000 euros, de quoi payer son amende. Reste à savoir si les Pays-Bas vont finir par intervenir en sa faveur.

Sujets associés : Pays-Bas - Régularisation - Pérou - Facebook - Vidéos

Ces articles devraient vous intéresser :

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.

Achraf Hakimi fait des promesses aux Marocains

À quelques heures du départ de la sélection nationale du Qatar, l’international marocain Achraf Hakimi s’est adressé aux supporters marocains dont le soutien a été déterminant tout au long de la compétition.

Les excuses de Meryame Kitir à ceux qu’elle aurait pu « blesser involontairement »

Après deux mois de silence, Meryame Kitir, ancienne ministre belge de la Coopération, s’est adressée dimanche à ses collègues et autres avec lesquels elle a collaboré durant son mandat au sein du gouvernement belge.

La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des...

Les souks marocains vont être renovés

Compte tenu du rôle essentiel que jouent les souks hebdomadaires dans le développement socio-économique, le ministre de l’Agriculture a annoncé travailler pour la rénovation de ces espaces.

Maroc : vers la légalisation de la cryptomonnaie ?

Actuellement interdit au Maroc, la Cryptomonnaie pourrait être autorisée et officialisée par un projet de loi qui attend d’être voté.

Darija sur Wikipédia : un concours qui divise

La page Facebook Wikimedia Maroc a lancé un concours préconisant l’utilisation du dialecte marocain (darija) en lieu et place de l’arabe littéraire qui soulève de vives polémiques.