Marocains âgés aux Pays-Bas : le poids de la solitude

11 mai 2023 - 17h20 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

Les Marocains et Turcs âgés aux Pays-Bas font face à des défis spécifiques qui contribuent à leur sentiment de solitude. Des facteurs tels qu’une santé plus fragile, un statut socio-économique inférieur et un sentiment de contrôle limité sur leur vie peuvent intensifier cette solitude. De plus, des barrières linguistiques, la discrimination et des attentes filiales non satisfaites jouent également un rôle, selon une étude qui vient d’être publiée.

Les premiers travailleurs migrants marocains et turcs sont arrivés aux Pays-Bas dans les années 1960 et 1970, principalement en tant que jeunes hommes peu instruits cherchant à échapper à la pauvreté dans leur pays d’origine, relate Weekly IUSSP magazine. Mais, contrairement aux attentes, ils ne sont pas retournés massivement dans leur pays d’origine, et de nombreux migrants ont fait venir leurs familles via le regroupement familial. Au fil des ans, la population âgée d’origine marocaine et turque aux Pays-Bas a considérablement augmenté,

Entre 1990 et 2020, le nombre de personnes âgées marocaines a été multiplié par dix, tandis que le nombre de personnes âgées turques a été multiplié par près de huit. Au 1ᵉʳ janvier 2022, il y avait 62 700 personnes âgées marocaines et 68 500 personnes âgées turques vivant aux Pays-Bas. Ces chiffres devraient continuer à augmenter à l’avenir, ce qui soulève des questions sur le bien-être et la solitude de ces populations âgées.

Un sentiment d’appartenance qui limite la solitude

La solitude est plus répandue chez les migrants marocains et turcs âgés que chez les adultes néerlandais. Des études ont montré que plus de la moitié des migrants marocains et turcs âgés de 55 à 64 ans se sentent modérément seuls, et un quart des migrants turcs âgés se sentent gravement seuls. Ces taux sont beaucoup plus élevés que ceux observés chez les adultes néerlandais. La solitude n’est pas nécessairement liée au fait de vivre seul ou d’avoir peu de contacts sociaux, car les migrants marocains et turcs âgés ont souvent un partenaire et vivent avec leurs enfants, estiment les auteurs.

En fait, les migrants marocains et turcs âgés ont en moyenne plus d’enfants que les adultes néerlandais plus âgés, et ils vivent plus souvent avec un ou plusieurs de leurs enfants. De plus, ils vivent souvent plus près de l’un de leurs enfants adultes que les adultes néerlandais. Ces différences peuvent être attribuées à leurs caractéristiques socio-démographiques et économiques, ainsi qu’aux normes de solidarité familiale plus fortes au sein des communautés marocaines et turques.

De même, les migrants marocains et turcs âgés résident principalement dans les grandes municipalités, où ils sont entourés de personnes de même origine ethnique. Ces liens communautaires peuvent offrir une protection contre la solitude sévère et contribuer à leur bien-être social. Cela crée un sentiment d’appartenance à leur propre groupe ethnique, ce qui peut atténuer leur sentiment de solitude.

Malgré ces facteurs favorables, les migrants marocains et turcs âgés sont plus susceptibles de se sentir seuls que les adultes néerlandais en raison de certains facteurs de risque. Les chercheurs ont identifié trois facteurs de risque importants. Tout d’abord, les migrants marocains et turcs âgés ont souvent des problèmes de santé plus importants, ce qui peut limiter leur participation sociale et augmenter leur sentiment de solitude. Ensuite, le statut socio-économique plus bas des migrants peut réduire leurs possibilités de participer à des activités sociales et de créer des liens. Enfin, les expériences de discrimination, les barrières linguistiques et les attentes filiales non satisfaites peuvent également contribuer au sentiment de solitude chez les migrants âgés.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Pays-Bas - MRE

Aller plus loin

Les Chibanis, vrais perdants de la réforme des retraites en France

Les personnes âgées migrantes et notamment d’origine maghrébine, « n’ayant pas suffisamment cotisé pour avoir une retraite décente », sont les plus ciblées par la réforme des...

Les chibanis marocains encore en procès face à la SNCF

C’est un procès qui n’en finit pas. La cour d’appel de Paris doit examiner aujourd’hui et demain le dossier des chibanis marocains qui poursuivent la SNCF pour discrimination.

Un ancien espion des mosquées rejoint la police néerlandaise

Najib Tuzani, autrefois à la tête de l’agence de recherche NTA (Nuance door Training and Advice) et connu pour son infiltration des mosquées néerlandaises, va bientôt intégrer...

La France rend (enfin) justice aux Chibanis

Les Chibanis peuvent éprouver un grand soulagement, du fait qu’ils jouiront de leur retraite tout en restant installés au Maroc, leur pays d’origine. Cette mesure a été prise...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le nouveau modèle dédié aux MRE bientôt une réalité

Le processus pour la réalisation d’un nouveau modèle dédié aux Marocains de l’étranger se poursuit. Mardi, les différents comités thématiques ont déposé leurs premières propositions lors d’une rencontre tenue à Rabat et présidée par le ministre des...

Les adieux émouvants de Salima Belabbas, présentatrice du RTL Info

C’est avec une grande émotion et une voix tremblante que Salima Belabbas, présentatrice d’origine marocaine du RTL Info, a fait ses adieux aux téléspectateurs dimanche.

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

Prix des billets de bateau : le ministère confirme une baisse pour les MRE

L’augmentation du prix des billets de ferry entre le Maroc et l’Espagne suscite l’inquiétude parmi les Marocains résidant à l’étranger (MRE), nombreux à se rendre cette année au Maroc pour voir leurs proches. Le ministre marocain du Transport et de la...

Match Maroc-France : difficile pour les binationaux de faire un choix

La qualification du Maroc et de la France pour la demi-finale de la coupe du monde au Qatar est une joie pour les Franco-marocains. Certains parmi eux ont encore du mal à réaliser la surprenante ascension de l’équipe marocaine, véritable surprise de...

Accord fiscal Maroc-OCDE : Le gouvernement rassure les MRE

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Baïtas, a voulu rassurer les Marocains résidant à l’étranger (MRE) au sujet de l’échange automatique d’informations financières et fiscales, signé par le royaume avec l’OCDE à Paris le 25 juin 2019.

Marchandises et cadeaux : que dit la douane marocaine ?

La douane marocaine a démenti les rumeurs selon lesquelles une nouvelle taxation serait appliquée aux cadeaux importés par les voyageurs marocains ou étrangers.

Aide au logement : succès auprès des MRE

Près d’un quart des potentiels bénéficiaires de l’aide au logement sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Les inscriptions ont démarré le 1ᵉʳ janvier.

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

L’ONCF a pensé aux MRE pendant les vacances

L’Office National des Chemins de Fer (ONCF) a mis en place un plan pour accueillir les millions de voyageurs attendus à bord de ses trains lors de la prochaine saison estivale. Une attention particulière est accordée aux Marocains résidant à l’étranger...