Des Marocains arrêtés à la frontière de la Syrie

4 septembre 2023 - 09h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Les forces turques, via leurs services de renseignement et leurs gardes-frontières, ont arrêté 134 personnes, dont des Marocains qui tentaient de traverser la frontière entre la Syrie et la Turquie.

En août, les forces turques ont arrêté 134 individus, dont 98 par les gardes-frontières alors qu’ils tentaient de traverser la frontière entre la Syrie et la Turquie, selon les données enregistrées par le Département de Suivi et de Documentation de North Press. Parmi eux, quatre femmes et deux enfants. Des Palestiniens, Iraniens, Afghans, Irakiens, Marocains, Belges, Français et Russes figurent parmi ces individus placés en détention en Turquie après leur arrestation. Ils avaient été remis aux autorités turques par les combattants de Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-Front al-Nosra). Ces derniers ont arrêté 195 personnes, dont quatre enfants, neuf femmes et deux militants, soit 27 % du total des arrestations ayant eu lieu en Syrie le mois dernier, le pourcentage le plus élevé.

À lire : Un membre d’Al Adl Wal Ihsane détenu en Turquie, le Maroc reste muet

En août, le taux d’arrestations a baissé de 7 % par rapport au mois de juillet. On dénombre 688 arrestations dans l’ensemble de la Syrie par les parties au conflit, fait savoir le Département. Les individus arrêtés sont accusés de collaboration et d’espionnage avec d’autres entités. Certains seraient impliqués dans des opérations d’assassinat contre des militants du HTS, tandis que d’autres ont été arrêtés après avoir été remis par les gardes-frontières turcs. Les forces gouvernementales ont procédé à l’arrestation de 130 personnes, dont une femme et cinq militants 2.0.

À lire : Arrêtés en Turquie, deux Marocains expulsés vers la Syrie

L’Armée nationale syrienne (ANS), groupes rebelles soutenus par la Turquie, a interpellé 191 personnes, dont 10 femmes, neuf enfants et un militant pour leur affiliation à l’Administration Autonome du Nord et de l’Est de la Syrie (AANES). Certains d’entre eux ont été arrêtés après avoir été expulsés de Turquie. Sont également arrêtés des individus qui refusaient de participer aux manifestations qui ont éclaté à la suite des sanctions du Trésor américain contre deux factions soutenues par la Turquie. D’autres ont été arrêtés sans raison connue. Le sort de bon nombre d’entre eux reste inconnu. Accusées d’appartenance à l’État islamique (EI), 38 personnes ont été arrêtées dans les zones contrôlées par l’AANES.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Syrie - Turquie - Prison

Aller plus loin

Arrêtés en Turquie, deux Marocains expulsés vers la Syrie

Pris pour des ressortissants syriens, deux Marocains ont été arrêtés, maltraités dans un centre de rétention avant d’être expulsés par les autorités turques vers la ville...

Un membre d’Al Adl Wal Ihsane détenu en Turquie, le Maroc reste muet

Un membre d’Al Adl Wal Ihsaneest détenu depuis plusieurs jours en Turquie. Son mouvement déplore l’absence d’intervention du Maroc.

Un Marocain blessé par balle entre la Turquie et la Grèce

Un migrant marocain âgé d’une trentaine d’années a été blessé par balle, alors qu’il tentait de passer la frontière entre la Turquie et la Grèce, selon les autorités grecques...

La Turquie va-t-elle extrader le Belgo-marocain Abdelilah El Messaoudi ?

La Belgique demande à la Turquie l’extradition du Belgo-marocain Abdelilah El Messaoudi surnommé “Black”, définitivement condamné à huit ans de prison par le tribunal d’Anvers.

Ces articles devraient vous intéresser :