Des Marocains bloqués à l’étranger appellent à l’aide

22 avril 2021 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

En raison de la crise sanitaire, le Maroc a décidé de stopper temporairement ses liaisons avec une quarantaine de pays, sans pour autant penser au rapatriement de ses ressortissants bloqués dans ces pays. Actuellement, c’est une vraie misère que vivent ces Marocains hors de leur pays.

Face à la situation que vivent les Marocains présents dans près de 40 pays concernés par la suspension des vols avec le Maroc, le gouvernement marocain doit réagir. Il ne s’agit pas des Marocains en vacances ou résidant dans ces pays, mais de ceux qui se sont rendus dans ces pays pour des raisons professionnelles ou de santé, fait savoir Maroc Hebdo, relayant les malheurs d’un Marocain bloqué en Turquie depuis le 22 février 2021.

« Ce sont de véritables drames qui se passent actuellement en Turquie. Certains sont venus pour quelques jours pour des raisons de santé et se retrouvent depuis près de deux mois sans argent, sans nourriture et sans toit. Avec une vingtaine de Marocains, nous avons dressé des tentes sous un pont où nous dormons depuis plus d’un mois sous un froid glacial. La journée, nous faisons la manche, nous essayons de trouver de petits boulots pour pouvoir manger à notre faim. Nos familles au Maroc et des Marocains installés en Turquie nous aident de temps en temps, mais c’est insuffisant », a confié une source, poursuivant qu’en raison de la situation, plusieurs Marocaines ont recours à la prostitution pour survivre, « recrutées par des réseaux mafieux de prostitution, dirigés pour la plupart par des Syriens ».

De plus, des réseaux mafieux spécialisés dans l’immigration clandestine ont arnaqué plusieurs Marocains, sans pour autant les aider à rejoindre le royaume. Aussi, ces Marocains d’infortune ont-ils essayé de joindre le Consulat général du Maroc à Istanbul, sans succès. « Je ne comprends pas pourquoi notre pays refuse de nous sauver de cette situation indigne. Je me sens trahi », déplore la même source. Or, en 2020, suite à des sit-in organisés par les Marocains bloqués à l’étranger, malgré leur nombre élevé, le gouvernement a mis en place des moyens pour leur rapatriement. Mais cette année, c’est le silence total.

Alors que le gouvernement marocain fait la sourde d’oreille, d’autres pays dont la Turquie, la France, l’Espagne rapatrient actuellement leurs ressortissants restés au Maroc. Que le gouvernement marocain réagisse à ce cri de détresse, c’est tout ce que demandent ces fils et filles du royaume en plein dans une crise humanitaire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Soutien - Santé - Mendicité - Plainte - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Important message de l’ambassade de France aux Français bloqués au Maroc

L’ambassade de France à Rabat invite les Français bloqués au Maroc souhaitant rejoindre l’hexagone par liaison maritime à remplir un formulaire disponible sur son site. Une...

Des vols spéciaux pour rapatrier les Turcs bloqués au Maroc

La Turquie a décidé d’organiser des vols spéciaux pour rapatrier ses ressortissants bloqués au Maroc suite à la décision du Maroc de suspendre les liaisons aériennes. Cette...

Colère des ressortissants français bloqués au Maroc

La suspension depuis le 30 mars dernier des liaisons aériennes entre la France et le Maroc met à mal le retour vers leur pays de certains ressortissants français, qui se sont...

Le Maroc interdit les vols avec 13 autres pays

Le Maroc a décidé de suspendre les liaisons aériennes avec 13 autres pays dont la Roumanie, Chypre, le Luxembourg à partir de ce vendredi 16 avril, et ce, jusqu’à nouvel ordre....

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Au Maroc, l’été rime avec piqûres de scorpion

La recrudescence des piqûres de scorpion dans certaines régions du Maroc, en cette période de canicule et de saison estivale, inquiète. Les spécialistes appellent les citoyens à prendre les précautions pour prévenir ces piqûres mortelles.

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Maroc : pas d’augmentation des prix des consultations médicales

Les tarifs des consultations médicales au Maroc n’ont subi aucune augmentation. L’information a été démentie par un syndicat, assurant qu’aucun accord n’a été signé entre les médecins du secteur privé et le gouvernement sur ces prix.

Maroc : des caméras de surveillance pour lutter contre la mendicité

Le ministère marocain de l’Intérieur a annoncé l’installation de caméras de surveillance dans les principales villes du royaume en vue de lutter contre la mendicité.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...