Recherche

L’immobilier, la cause de l’endettement des Marocains

© Copyright : DR

17 mars 2020 - 21h00 - Economie

L’endettement des Marocains ne cesse de croître chaque année. En cause, l’immobilier.

La dette des Marocains, portée par l’élargissement de l’offre de crédit, tant à l’habitat qu’à la consommation, est passée de près de 101 milliards de DH en 2005 à plus de 342 MMDH à fin 2018. Elle a augmenté de 6,1 % entre 2017 et 2018.

Le dernier rapport de Bank Al Maghrib (BAM) sur la supervision bancaire indique que l’encours de la dette des ménages représente 31 % du PIB, soit à peu près le tiers de l’ensemble des financements accordés aux agents économiques. Le niveau d’endettement moyen par ménage a connu un accroissement de 1 500 DH entre 2017 et 2018, passant ainsi de 41 000 DH à 42 500 DH.

Dans une interview accordée à la MAP, le professeur d’économie et de finance à l’université Mohamed V de Rabat, Hicham Sadok, affirme que le niveau du ratio dette/PIB demeure presque stable sur les 10 dernières années. Mais "si nous le comparons à d’autres pays émergents et en développement, dont la moyenne est aux alentours de 20 % du PIB, on aboutirait à la conclusion que le niveau d’endettement des ménages au Maroc demeure très élevé", estime-t-il.

Selon l’universitaire, ce niveau élevé de l’endettement s’explique par l’inadéquation entre la grille des revenus et le prix de l’immobilier au Maroc. Il précisera que la dette bancaire des Marocains est constituée à hauteur des deux tiers des crédits logement, soit à peu près 219 MMDH, dont 4,2 MMDH sous forme de financement mourabaha immobilière, alors que le crédit à la consommation représente, quant à lui, l’autre tiers, soit près de 123 MMDH.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact