Recherche

Les Marocains préfèrent payer en cash

© Copyright : DR

27 octobre 2020 - 22h00 - Economie

Bank Al Maghrib vient d’analyser les moyens de paiement en vogue dans l’économie marocaine pour l’année 2019. Résultat : les Marcocains ont du mal à délaisser le cash.

Selon la Banque centrale, l’économie marocaine est beaucoup plus dominée par le cash, malgré l’évolution des paiements scripturaux. La croissance significative du cash a atteint 7% soit 266 milliards de dirhams. La circulation monétaire a augmenté de 4,4%, pour atteindre 1,8 milliard de billets et 2,8 milliards de pièces de monnaie en 2019. En rapportant la circulation monétaire au PIB, elle est de l’ordre de 23%. BAM relève qu’il est primordial de le comparer à d’autres pays au même rythme de croissance économique.

En ce qui concerne les billets, l’année 2019 a enregistré une circulation en augmentation de 7,3% en valeur et de 6,3% en volume, atteignant 263 milliards de dirhams et un volume de 1,8 milliard de billets. Les billets de 200 DH ont atteint 52% et les billets de 100 DH ont chuté à 36%. Les billets de 200 DH occupent 73% du montant des billets en circulation. Les billets de 50 DH et 20 DH se sont stabilisés à 4% et 7%. Les pièces métalliques ont progressé de 5% atteignant 2,8 milliards d’unités, soit 3,6 milliards de dirhams à fin 2019. Les pièces de 1 DH, ½ DH, 20C et 10C comme d’habitude, dominent la circulation des pièces.

Le même document indique que les faux billets ont augmenté de 5,5% en 2019 pour atteindre 9 575 billets, avec une valeur de 1,5 million de dirhams contre 1,4 million de dirhams en 2018. Par rapport aux billets en circulation, 5,2 billets sont contrefaits. Le taux des billets contrefaits régresse chaque année grâce à la maîtrise du secteur de contrefaçon au Maroc. Ainsi, le taux est également faible par rapport à l’international. Le nombre de faux billets des banques étrangers (BBE) détecté a également baissé.

Pour les paiements scripturaux, la répartition est restée stable. Ainsi, le nombre général de moyens de paiement scripturaux échangés en 2019, s’élève à près de 272 millions d’opérations soit une valeur de près de 3 597 milliards de dirhams. Les paiements électroniques ont pris de l’avance sur les chèques, ce qui correspond à la politique et aux orientations stratégiques de Bank Al Maghrib, ayant pour objectif le développement des moyens de paiement électroniques, précise la Banque centrale.

Mots clés: Bank Al-Maghrib (BAM) , PIB

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact