Les Marocains préfèrent payer en cash

27 octobre 2020 - 22h00 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Bank Al Maghrib vient d’analyser les moyens de paiement en vogue dans l’économie marocaine pour l’année 2019. Résultat : les Marcocains ont du mal à délaisser le cash.

Selon la Banque centrale, l’économie marocaine est beaucoup plus dominée par le cash, malgré l’évolution des paiements scripturaux. La croissance significative du cash a atteint 7% soit 266 milliards de dirhams. La circulation monétaire a augmenté de 4,4%, pour atteindre 1,8 milliard de billets et 2,8 milliards de pièces de monnaie en 2019. En rapportant la circulation monétaire au PIB, elle est de l’ordre de 23%. BAM relève qu’il est primordial de le comparer à d’autres pays au même rythme de croissance économique.

En ce qui concerne les billets, l’année 2019 a enregistré une circulation en augmentation de 7,3% en valeur et de 6,3% en volume, atteignant 263 milliards de dirhams et un volume de 1,8 milliard de billets. Les billets de 200 DH ont atteint 52% et les billets de 100 DH ont chuté à 36%. Les billets de 200 DH occupent 73% du montant des billets en circulation. Les billets de 50 DH et 20 DH se sont stabilisés à 4% et 7%. Les pièces métalliques ont progressé de 5% atteignant 2,8 milliards d’unités, soit 3,6 milliards de dirhams à fin 2019. Les pièces de 1 DH, ½ DH, 20C et 10C comme d’habitude, dominent la circulation des pièces.

Le même document indique que les faux billets ont augmenté de 5,5% en 2019 pour atteindre 9 575 billets, avec une valeur de 1,5 million de dirhams contre 1,4 million de dirhams en 2018. Par rapport aux billets en circulation, 5,2 billets sont contrefaits. Le taux des billets contrefaits régresse chaque année grâce à la maîtrise du secteur de contrefaçon au Maroc. Ainsi, le taux est également faible par rapport à l’international. Le nombre de faux billets des banques étrangers (BBE) détecté a également baissé.

Pour les paiements scripturaux, la répartition est restée stable. Ainsi, le nombre général de moyens de paiement scripturaux échangés en 2019, s’élève à près de 272 millions d’opérations soit une valeur de près de 3 597 milliards de dirhams. Les paiements électroniques ont pris de l’avance sur les chèques, ce qui correspond à la politique et aux orientations stratégiques de Bank Al Maghrib, ayant pour objectif le développement des moyens de paiement électroniques, précise la Banque centrale.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Bank Al-Maghrib (BAM) - PIB

Aller plus loin

Bank Al Maghrib recherche (désespérément) des billets de banque

Après la disparition de 6.000 billets de 200 dirhams lors d’une opération de transfert de fonds et une enquête interne infructueuse, Bank Al Maghrib (BAM) a demandé aux banques...

Bank Al Maghrib ne lâchera pas le dirham

La monnaie marocaine a perdu 3,5 % par rapport au panier de cotation depuis qu’elle a connu sa chute au début du mois de mars. En cas de forte baisse, un recours à la ligne de...

Les réponses de Bank Al Maghrib sur le dirham

Le marché des changes se porte mieux après une période de turbulence. En témoigne le cours de change du dirham qui connaît une évolution, loin des limites de la bande de...

Maroc : 319 milliards de dirhams de cash en circulation en 2020 (BAM)

En 2020, la demande du cash au Maroc a marqué une hausse «  exceptionnelle  », la circulation fiduciaire progressant de 20,1 % à 319 milliards de DH, en valeur, soit près de 30...

Ces articles devraient vous intéresser :

Fitch Ratings note l’économie marocaine

Fitch Ratings, agence américaine de notation, a confirmé la note de défaut de l’émetteur à long terme du Maroc en devises étrangères (IDR) à ‘BB+’ avec perspectives stables.

Le dirham baisse face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,95 % par rapport à l’euro et s’est appréciée de 0,58 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 03 au 09 novembre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Le dirham baisse face à l’euro

Le dirham marocain s’est déprécié de 0,98% vis-à-vis de l’euro et s’est apprécié de 0,73% face au dollar américain au cours de la période du 09 au 15 novembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Légère dépréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,12 % face à l’euro et de 1,16 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 11 au 17 mai 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Le dirham marocain prend de la valeur par rapport à l’euro

Le dirham marocain s’est apprécié de 0,46 % vis-à-vis de l’euro et s’est déprécié de 0,19 % face au dollar américain entre le 08 et le 14 février 2024, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : Une année record pour l’industrie automobile

L’année 2023 a été exceptionnelle pour l’industrie automobile au Maroc, affichant une hausse des ventes de 30,5 % et atteignant 116,38 milliards de dirhams à fin octobre.

Maroc : hausse vertigineuse des faillites d’entreprises

Une « hausse vertigineuse » du nombre de défaillances d’entreprises devrait toucher le Maroc, selon Allianz Trade, leader mondial de l’assurance-crédit.

Maroc : les prix de l’immobilier en hausse au premier trimestre 2023

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré au premier trimestre 2023 une hausse de 0,8 %, en glissement annuel, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Stabilité du dirham face à l’euro et légère dépréciation face au dollar

La devises marocaines est restée quasi stable vis-à-vis de l’euro et s’est dépréciée de 0,31% face au dollar américain, durant la période du 26 octobre au 1er novembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).