Whatsapp piraté, les Marocains touchés

30 novembre 2022 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Un hackeur a mis en vente, le 16 novembre 2022, une base de données de 487 millions de numéros de téléphone appartenant à des utilisateurs marocains et d’autres nationalités de WhatsApp, sur un forum du dark web.

Cette fuite de données concerne 84 pays, dont le Maroc. Le piratage a touché 19 millions d’utilisateurs marocains et 1,5 million d’utilisateurs tunisiens. Les pays les plus touchés sont l’Égypte (45 millions d’utilisateurs), l’Italie (35 millions), les États-Unis (32 millions), l’Arabie saoudite (29 millions), la France et la Turquie (20 millions).

À lire : WhatsApp alerte ses utilisateurs

Pour opérer, le pirate a mis en vente, dans un forum communautaire de hackers le 16 novembre, des données de près d’un demi-million d’utilisateurs de WhatsApp. Le média spécialisé en cybersécurité CyberNews assure avoir réussi à confirmer que 1 097 numéros piratés sont de vrais numéros, liés à de réels profils d’utilisateurs WhatsApp. Une question reste toutefois en suspens : comment ces données ont fuité ?

À lire : Des données de millions de musulmans vendues à l’armée américaine

Pour l’heure, Meta n’a pas communiqué sur cet incident. Un incident similaire s’est produit en 2021. Les données personnelles reliées à 533 millions de comptes Facebook avaient été mises en ligne sur un forum de hackers et étaient potentiellement accessibles à des personnes aux profils malveillants.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Piratage - Internet - WhatsApp

Aller plus loin

Maroc : l’inquiétant Temu

Les Marocains s’inquiètent de l’application Temu, le géant chinois du commerce en ligne, installé depuis le 2 avril sur le marché marocain.

Photos de Marocaines sur Snapchat : la justice s’empare du dossier

La justice marocaine a ouvert une enquête après la diffusion de photos intimes et compromettantes de jeunes filles et femmes marocaines sur les réseaux sociaux, notamment Snapchat.

Les Marocains désertent WhatsApp pour Signal

Ils sont nombreux ces internautes marocains qui ont quitté WhatsApp pour l’application Signal. Et pour cause.

Une surprise désagréable attend les utilisateurs de WhatsApp

L’application WhatsApp cessera de fonctionner sur des millions de téléphones à partir du 1ᵉʳ février, en raison d’une mise à jour majeure.

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan et réseaux sociaux : les photos d’iftar divisent

Pendant le mois sacré de Ramadan, de nombreux influenceurs marocains publient quotidiennement sur les réseaux sociaux des photos de tables garnies de mets et de boissons pour la rupture du jeûne (iftar). Un comportement perçu comme de la provocation...

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Maroc : fin des frais pour le paiement des factures sur internet

Les opérateurs économiques qui continuaient à prélever les frais de service à leurs clients lors des règlements des factures par voie électronique, ont mis fin à cette pratique, a annoncé mardi le Conseil de la concurrence.

Le Maroc accélère sur la 5G en vue de la coupe du monde 2030

Le ministère de la Transition numérique et de la réforme de l’administration aura à charge la gestion des télécommunications lors de la coupe du monde 2030. Ainsi en a décidé le Comité marocain d’organisation du tournoi.

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).

Office des changes au Maroc : du nouveau pour l’e-commerce

Les jeunes entreprises innovantes en nouvelles technologies ont désormais une dotation commerce électronique plafonnée à un million de dirhams par année civile, selon la version 2024 de l’Instruction générale des opérations de change (IGOC).

Lenteur d’Internet au Maroc : les critiques d’un député

Le député Ahmed Abbadi du groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) à la Chambre des représentants a dénoncé le faible débit de la connexion Internet dans plusieurs villes et régions du Maroc, imputant la responsabilité de cette...

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part du territoire marocain sans couverture internet.

Le Maroc accélère son déploiement de la 5G

Le Maroc s’active pour disposer d’une connexion internet 5G avant 2030, année où il co-organisera la Coupe du monde 2030 avec l’Espagne et le Portugal.

Maroc : La mort en spectacle sur TikTok

S’il y a une fâcheuse tendance qui se développe de plus en plus au Maroc, c’est bien la banalisation de la mort sur TikTok et d’autres réseaux sociaux par des influenceurs marocains.