Marrakech : en prison pour falsification de billets de banque

13 mars 2021 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

Interpelé en flagrant délit, un couple résidant à Marrakech est poursuivi en état d’arrestation pour falsification de billets de banque et leur mise en circulation via des transactions commerciales. L’enquête ouverte sous la supervision du parquet général compétent se poursuit en attendant d’interpeller tous les mis en cause impliqués dans cette affaire.

Le couple de faussaires a été interpellé alors qu’il échangeait des billets de 200 DH. La femme a été arrêtée après avoir payé avec un billet de 200 dirhams dans une pharmacie de la même zone alors que son mari a été interpellé dans une agence de transfert d’argent avec neuf billets de 200 DH. Les perquisitions menées au domicile du couple ont permis de saisir 2500 DH. Le couple après avoir imprimé les faux billets se chargeait de les mettre en circulation et d’épargner la monnaie issue des opérations effectuées.

En plus des billets de banque saisis à leur domicile, les enquêteurs ont également mis la main sur des équipements informatiques et d’autres instruments utilisés dans le processus d’impression de faux billets. Interpellés, les deux mis en cause ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Droits et Justice - Arrestation

Aller plus loin

Agadir : des faussaires arnaquaient leurs victimes avec des pierres ordinaires

Trois individus, appartenant à un réseau de faussaires de pierres précieuses ont été interpellées, ce jeudi à Agadir. Placés en garde à vue, les mis en cause seront très bientôt...

Factures fictives : une infraction qui tombe désormais dans le délit de faux et d’usage de faux

L’émission de factures fictives sera désormais durement réprimée par la Direction générale des impôts (DGI). Le jeudi 12 novembre, un amendement a été proposé dans ce sens et...

Casablanca : le propriétaire escroc d’une clinique arrêté

Huit individus dont une femme et le propriétaire d’une clinique privée ont été déférés samedi dernier devant le paquet près la Cour d’appel de Casablanca. Ils avaient été...

Un trafic de faux billets démantelé à Casablanca

Interpelés en flagrant délit à Casablanca, deux individus sont poursuivis en état d’arrestation pour falsification et trafic de billets de banque. Une enquête est ouverte.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.