Marrakech : des taxis hors de prix

5 mai 2024 - 19h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Les tarifs des grands taxis entre Marrakech et Had Rass El Ain dans la province de Rhamna, ainsi que vers de nombreuses communes aux de la région ont augmenté au grand dam des habitants. Face à cette situation, le Forum marocain des droits humains de la région demande au gouverneur d’intervenir.

Les chauffeurs de taxis à la station Bab Doukkala à Marrakech ont appliqué des hausses injustifiées aux passagers, révèle le Forum marocain des droits humains de la région Marrakech-Safi dans un communiqué, précisant que le tarif de certains trajets a augmenté de 5 dirhams d’un coup, alors que le tarif habituel entre Marrakech et Had Rass El Ain ne dépassait pas 15 dirhams, selon la tarification approuvée par les autorités locales. Il condamne cette augmentation de 5 dirhams sur le tarif légal reconnu par les autorités compétentes.

À lire :A l’aéroport de Marrakech, le taxi sera plus cher !

Les dénonciations du forum portent également sur tous les abus qui se produisent à la station de taxis de Bab Doukkala, où certains chauffeurs et responsables traitent les voyageurs de manière humiliante. Il dénonce une augmentation des tarifs, le fait que certains conduisent sans permis adéquat, et que d’autres s’illustrent par la surcharge – ils font monter jusqu’à neuf passagers, notamment après la prière du Maghreb.

À lire :Taxi à Essaouira : Un dirham de trop, un client porte plainte

Après avoir dépeint ce tableau sombre, le forum appelle le gouverneur de la région Marrakech-Safi à intervenir d’urgence pour mettre fin à cette augmentation illégale des tarifs par les chauffeurs de taxis, préjudiciable pour tous les Marrakechis et visiteurs.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Transport en commun - Prix

Aller plus loin

Marrakech en guerre contre les taxis clandestins

Les services du ministère de l’Intérieur mènent une lutte sans merci contre les taxis clandestins à Marrakech. Entre janvier 2023 et février 2024, quelque 317 licences ont été...

Agréments : les chauffeurs de taxi marocains se rebellent

Au Maroc, les professionnels du secteur des taxis sont en colère contre les détenteurs des agréments qui exigent une augmentation de la « prime » en échange de l’autorisation...

Maroc : un taxi de la honte choque une touriste à Agadir

Une touriste allemande a pris des photos du taxi qui l’a récupérée à l’aéroport Al Massira d’Agadir, ville considérée comme la deuxième destination touristique du royaume et la...

Enfin un bus pour relier Casablanca à l’aéroport

Casablanca se dote d’un nouveau mode de transport pour faciliter l’accès à son aéroport international Mohammed V. La capitale économique s’apprête à lancer le service Aerobus,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Du nouveau pour le TGV Agadir-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a confié au bureau d’études LPEE les travaux de reconnaissance géologique, hydrogéologique et géotechnique nécessaires aux études d’avant-projet sommaire (APS) de la liaison ferroviaire grande vitesse...

Taxis au Maroc : Fini les arnaques ?

Au Maroc, de nombreuses licences ont été retirées aux chauffeurs de taxi qui ne sont pas en règle. Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, assure que son département s’évertue à soutenir et à accompagner diverses initiatives visant à moderniser les...

Le Maroc face à l’urgence de réglementer les VTC

La bagarre entre un chauffeur de taxi et un autre sans licence (VTC), révélée par une vidéo devenue virale sur les réseaux, a fini par dégénérer. Les deux protagonistes ont causé des dommages réciproques à leurs véhicules. De tels incidents deviennent,...

Bus électriques : Pari raté du Maroc ?

Alors que la mise en place d’un écosystème de production locale de bus électriques présente de nombreux avantages dont profitent certains pays, le Maroc est encore à la traîne.

Maroc : Les VTC, un nouveau cauchemar pour les taxis ?

Les applications de VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur) comme InDrive ou Yassir gagnent en popularité au Maroc, mais leur statut juridique reste flou. Des voix s’élèvent au sein de l’opposition parlementaire et de la société civile pour réclamer...