Mimoun Bergoual : Adultère, trahison et meurtre via WhatsApp

30 mai 2023 - 10h30 - Monde - Ecrit par : A.P

Le parquet de La Haye a requis 19 ans et demi et 18 ans et demi de prison contre les accusés du meurtre de Mimoun Bergoual. L’entrepreneur de 66 ans a été tué dans sa maison à Oud Ade aux Pays-Bas en décembre 2020, lors d’un cambriolage qui se révèle être un coup monté par sa femme et son amant, l’un des accusés.

La femme de la victime, Latifa T., âgée de 40 ans, a alerté la police ce 29 décembre 2020, prétendant avoir été victime d’un cambriolage à domicile vers 2 h 30 du matin, qu’elle se serait cachée pendant un moment dans les toilettes et qu’à sa sortie, elle a retrouvé son mari mort dans la chambre à coucher. La police a rapidement ouvert une enquête. La femme, entendue en tant que victime, a donné accès à ses comptes sur les réseaux sociaux, ainsi qu’à ses ordinateurs et téléphones portables.

Après deux ans d’enquête, de nouveaux éléments ont été découverts, notamment une longue conversation sur WhatsApp dans le téléphone de la femme qui pensait l’avoir supprimée. Cette discussion avec son amant Zakaria C., l’un des coaccusés, révèle que le mari était au courant de son adultère et qu’ils avaient décidé de « régler l’affaire » en sollicitant les services de deux Français, Youssef C. et Stevens S., les deux autres coaccusés, pour simuler un cambriolage.

À lire : Pays-Bas : Le mystère autour du meurtre de Mimoun Bergoual

Les investigations menées, tant aux Pays-Bas qu’en France, ont conduit à l’arrestation de la femme aux Pays-Bas et celle de son amant (25 ans) ainsi que des deux autres Français (33 et 50 ans) en France. Les messages WhatsApp indiquent que la femme insistait pour tuer son mari par tous les moyens, avec du poison ou par la violence. L’amant a coordonné ce faux cambriolage, donnant des instructions par SMS depuis la France à son complice, même avant son entrée dans la maison de Bergoual pour commettre son forfait.

Une fois dans la maison, le « tueur à gages » a violemment agressé la victime, avant de l’étrangler. Au cours du procès qui s’est ouvert depuis la semaine dernière, le ministère public a examiné les preuves et déclarations des accusés, concluant que la femme a organisé le meurtre de Mimoun avec son amant. La femme encourt une peine de 19 ans de prison, tandis que l’amant et le complice de 33 ans risquent une peine de 18 ans de prison. Le quatrième accusé âgé de 50 ans, sera probablement déclaré non coupable. Le jugement sera rendu le 21 juin.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Pays-Bas - Procès - Homicide - MRE

Aller plus loin

Meurtre de Mimoun Bergoual : la femme et l’amant condamnés

La femme de Mimoun Bergoual, l’entrepreneur tué en 2020 à Oud Ade aux Pays-Bas, a été condamnée par le tribunal de La Haye à près de vingt ans de prison. Son coaccusé et amant,...

Un homme d’affaires marocain retrouvé mort aux Pays-Bas

Le corps sans vie de Mimoun Bergoual, un homme d’affaires marocain âgé de 66 ans, a été retrouvé, mardi à 6 heures du matin, à son domicile de Hofdijklaan, une localité au sud...

Mort suspecte d’un Marocain à Murcia

Un homme d’origine marocaine a été découvert ce matin gisant dans une mare de sang à Murcia, dans le sud de l’Espagne. Malgré l’intervention rapide des secours, il a succombé à...

Les meurtriers présumés d’un homme d’affaires marocain aux Pays-Bas arrêtés

Trois individus ont été arrêtés en France pour le meurtre en décembre dernier aux Pays-Bas, de l’homme d’affaires marocain Mimoun Bergoual. Une quatrième personne, de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains de France ont transféré 5,4 milliards de DH au Maroc

En 2022, le Maroc a enregistré un pic historique dans les recettes issues des transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), atteignant 110,7 milliards de DH, soit une progression de 16 % par rapport à 2019, d’après le dernier rapport de...

L’ONCF a pensé aux MRE pendant les vacances

L’Office National des Chemins de Fer (ONCF) a mis en place un plan pour accueillir les millions de voyageurs attendus à bord de ses trains lors de la prochaine saison estivale. Une attention particulière est accordée aux Marocains résidant à l’étranger...

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.

Les adieux émouvants de Salima Belabbas, présentatrice du RTL Info

C’est avec une grande émotion et une voix tremblante que Salima Belabbas, présentatrice d’origine marocaine du RTL Info, a fait ses adieux aux téléspectateurs dimanche.

Enseignement supérieur : le Maroc attend la compétence MRE

Le ministère de l’Enseignement supérieur, en collaboration avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et le Centre national de la recherche scientifique et technique (CNRST), a organisé samedi à Rabat, l’Assise de la 13ᵉ Région...

Le nouveau modèle dédié aux MRE bientôt une réalité

Le processus pour la réalisation d’un nouveau modèle dédié aux Marocains de l’étranger se poursuit. Mardi, les différents comités thématiques ont déposé leurs premières propositions lors d’une rencontre tenue à Rabat et présidée par le ministre des...

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...

Entre droits des MRE et échange de renseignements fiscaux : le dilemme du gouvernement marocain

Le gouvernement d’Akhannouch revient sur les deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Par la voix de son porte-parole, Mustapha Baïtas, il rassure une fois de plus les MRE.

Douane marocaine : voici le guide des MRE 2023 (à télécharger)

L’Administration des Douanes et impôts indirects a récemment dévoilé son nouveau guide dédié aux Marocains résidant à l’étranger.