Le Maroc va rouvrir les mines du Rif, lieux prisés des migrants clandestins

28 septembre 2022 - 21h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le Maroc a décidé de rouvrir les mines du Rif dans lesquelles se sont cachés les migrants subsahariens qui ont pris d’assaut la clôture de Melilla en juin dernier.

Ces grottes du mont Iksane abandonnées après la fin du protectorat espagnol, et qui sont devenues le refuge des migrants subsahariens avant de sauter la clôture de Melilla, seront bientôt occupées par des camions, des mineurs et des ingénieurs qui vont reprendre les fouilles, fait savoir La Informacion.

Quelques jours avant l’assaut des subsahariens (1 700 selon le ministère espagnol de l’Intérieur) à la clôture de Melilla le 24 juin, les gendarmes marocains avaient chassé ces derniers de leur camp installé sur le mont Gourougou, provoquant leur déplacement vers Iksane, dans les mines abandonnées. Après le drame du 24 juin, les agents marocains ont effectué de nouvelles descentes dans la zone pour expulser les migrants restés à Iksane et les transférer vers le sud du royaume.

À lire : Assaut de Melilla : les agents marocains ont arrêté des migrants du côté espagnol de la frontière

Cette décision vise à lutter contre l’immigration clandestine, réduire la dépendance de la région de Nador au commerce de contrebande avec Melilla et concurrencer les nouvelles exploitations de minerai de fer que l’Algérie a vendues à la Chine, indiquent des sources policières marocaines qui se sont abstenues de confirmer si cette question a été discutée lors de la récente réunion de haut niveau entre les hauts responsables espagnol et marocain de la sécurité.

Le gouvernement marocain a lancé un appel aux investisseurs via l’Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) qui détient les anciennes licences minières de la Compagnie du Rif, fondée en 1908 et dissoute en 1984. Les investisseurs intéressés ont jusqu’au 1ᵉʳ novembre pour manifester leur intérêt. Le 2 novembre, le ministère marocain des Mines ouvrira les plis et signera une concession de 50 ans avec l’investisseur retenu.

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Melilla

Aller plus loin

Sebta expulse trois migrants algériens arrivés du Maroc

Khaldoune, Oualid et Wassim, trois migrants algériens en provenance de Fnideq au Maroc vers Ceuta à la nage, ont été secourus en mer par la Guardia Civil le 14 novembre. Après...

Assaut de Melilla : la réaction « violente » de la police marocaine envers les migrants dénoncée

Quelques heures après l’assaut de migrants subsahariens à la frontière de Melilla avec le Maroc, plusieurs médias ont publié sur les réseaux sociaux des vidéos montrant des...

Assaut de Melilla : les migrants ont fait preuve de violence extrême

Les migrants qui ont tenté de rentrer illégalement à Melilla vendredi depuis Nador, ont fait preuve de violence extrême sur les forces de sécurité marocaines qui leur bloquaient...

Immigration : l’Espagne veut réviser les accords avec le Maroc après l’assaut de Melilla

Le Conseil pour l’élimination de la discrimination raciale ou ethnique (CEDRE) relevant du ministère espagnol de l’Égalité, a demandé la révision des accords avec le Maroc sur...

Ces articles devraient vous intéresser :

Drame de Nador : les recommandations de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’Organisation des nations unies tient également à ce que le drame de Nador ne se répète plus jamais. C’est dans ce cadre que le Mécanisme international indépendant pour la justice et l’égalité raciale des Nations unies envisage d’émettre des...

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Europe : diminution des flux migratoires irréguliers en provenance du Maroc

Les flux migratoires irréguliers en provenance du Maroc vers l’Europe ont diminué au cours des derniers mois. C’est ce qu’indiquent les données de l’Agence européenne des frontières, Frontex.

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Immigration : le Maroc recevra 500 millions d’euros d’aide de l’Europe

Le Maroc recevra une enveloppe d’au moins 500 millions d’euros de la part de l’Union européenne pour renforcer ses actions dans la lutte contre l’immigration clandestine. Cette aide couvrira la période 2021-2027.