Assaut de Melilla : les agents marocains ont arrêté des migrants du côté espagnol de la frontière

27 juin 2022 - 22h20 - Ecrit par : A.P

Des agents des forces de sécurité marocaines auraient franchi la clôture de Melilla pour frapper et arrêter plusieurs migrants qui ont réussi à entrer dans la ville autonome vendredi dernier.

Des agents marocains ont quitté le territoire du royaume pour arrêter des migrants de l’autre côté de la frontière à Melilla. « J’ai été surpris de voir des policiers marocains du côté espagnol de la clôture, agressant et refoulant des migrants. C’est une première depuis quatre ans que je travaille à Melilla », explique le photojournaliste de Público, Javier Bernardo, qui a été témoin des événements. D’autres agents marocains ont été vus en train de récupérer des migrants remis par des agents espagnols.

À lire : Deux policiers marocains morts à la frontière avec Melilla

Selon des sources du ministère de l’Intérieur espagnol, l’opération a été menée suivant les textes en vigueur, manquant de préciser si les agents marocains avaient l’autorisation d’entrer sur le territoire espagnol. Il s’agit de « retours chauds », assure l’Intérieur. Pourtant, plusieurs experts juridiques trouvent anormale la présence de troupes marocaines sur le sol espagnol. « Cela ne peut se produire que dans un cas exceptionnel », a expliqué l’avocat Andrés García Berrio. Pour sa part, Daniel Amelang, avocat du Réseau juridique, considère cette opération comme « irrégulière ».

À lire : Assaut à Melilla : l’Espagne salue la réaction du Maroc

Sur les 2 000 migrants qui ont tenté de sauter la clôture à Melilla, 500 ont réussi à franchir la clôture et 133 ont pu entrer dans la ville. Les autorités marocaines estiment à 23 le nombre de migrants décédés dans cette invasion. Ils sont morts d’étouffement ou des suites d’une chute de la clôture haute de près de 10 mètres. Le président du gouvernement, Pedro Sanchez, a salué la collaboration entre les forces marocaines et espagnoles pour repousser ces migrants.

À lire : Assaut de Melilla : la réaction « violente » de la police marocaine envers les migrants dénoncée

De leur côté, l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) et l’ONG espagnole Caminando Fronteras ont dénoncé l’« extrême violence » dont ont fait preuve les migrants comme les agents espagnols et marocains. Elles demandent l’ouverture d’une enquête indépendante pour situer les responsabilités.

Tags : Melilla - Immigration clandestine

Aller plus loin

Assaut de Melilla : l’Algérie dénonce la « fuite en avant » du Maroc

Accusée par le Maroc d’avoir laissé entrer les migrants qui ont pris d’assaut la clôture de Melilla vendredi dernier, l’Algérie n’a pas tardé à réagir. Elle dénonce « la fuite en...

Assaut de Melilla : le Maroc reconnaît la mort d’un policier

Le Maroc dénombre un mort parmi ses forces de sécurité lors de l’assaut de migrants à la frontière de Melilla vendredi dernier, selon le dernier bilan établi par les autorités...

Assaut de Melilla : les migrants ont fait preuve de violence extrême

Les migrants qui ont tenté de rentrer illégalement à Melilla vendredi depuis Nador, ont fait preuve de violence extrême sur les forces de sécurité marocaines qui leur bloquaient le...

Assaut de Melilla : Amnesty International demande l’ouverture d’une enquête

Amnesty International a demandé au gouvernement et au Congrès espagnol d’ouvrir une enquête sur l’assaut de migrants subsahariens à la clôture de Melilla, survenu le 24 juin dernier,...

Nous vous recommandons

Le téléphérique de Tanger officialisé

Tanger disposera d’une infrastructure de service public de transport collectif urbain par téléphérique, d’ici 2024. Une première au Maroc.

Abdelmadjid Tebboune félicite les Fennecs après leur victoire contre Les Lions de l’Atlas

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune et d’autres hauts responsables du pays ont félicité l’équipe nationale après leur victoire contre le Maroc lors du dernier quart de finale de la coupe arabe.

Air Arabia : les vols spéciaux prolongés jusqu’au 13 décembre

La compagnie aérienne Air Arabia a annoncé que les vols spéciaux à sens unique au départ du Maroc dureront jusqu’au 13 décembre.

La robe de Hiba Abouk, femme d’Achraf Hakimi, fait jaser

Hiba Abouk, l’épouse de l’international marocain Achraf Hakimi suscite de nombreux commentaires virulents sur la toile suite à une robe de soirée sexy qu’elle portait à l’occasion du Festival de Cannes. Un journaliste prend la défense du...

Covid-19 au Maroc : des signes d’une amélioration de la situation

Le Maroc est aux prises avec sa troisième vague d’infections liées au Covid-19 : 5 043 nouveaux cas d’infection au Covid-19 ont été enregistrés à la date du 9 août 2021, selon les chiffres du ministère de la Santé. Une aggravation de l’épidémie qui se traduit...

Huelva va lancer une ligne maritime avec le Maroc

La présidente de l’Autorité portuaire de Huelva (APH), Pilar Miranda, a annoncé sur une radio locale que le port lancera de nouvelles lignes régulières avec le Maroc en 2022 afin de fluidifier le trafic de matières premières et de produits...

Bilal Benkhedim dit non au Maroc et choisit l’Algérie

Le joueur Bilal Benkhedim a la particularité de détenir trois nationalités : française, algérienne et Marocaine. Âgé de 20 ans et devant faire son choix pour sa nationalité sportive, il a finalement opté pour...

Fusillade à Marrakech : le Maroc demande l’extradition d’un Maroco-néerlandais

Le Maroc a fait une nouvelle demande d’extradition pour Achraf B., accusé d’être lié à la fusillade du café La Créme à Marrakech en 2017. Le suspect est actuellement incarcéré aux Pays-Bas.

Casablanca : les travaux du tramway avancent à grands pas

Les travaux de construction des lignes T3 et T4 du tramway de Casablanca ont atteint un taux d’avancement de 65%, selon Casa transport.

Les prix de billets de bateau hors de prix pour les MRE, le gouvernement interpellé

Les prix de billets de ferry s’envolent au grand dam des Marocains résidant à l’étranger (MRE), en particulier ceux vivant en Espagne qui ont tant envie de rentrer au Maroc pour y revoir leurs familles et passer des vacances, après deux ans de crise...