Assaut de Melilla : les agents marocains ont arrêté des migrants du côté espagnol de la frontière

27 juin 2022 - 22h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

Des agents des forces de sécurité marocaines auraient franchi la clôture de Melilla pour frapper et arrêter plusieurs migrants qui ont réussi à entrer dans la ville autonome vendredi dernier.

Des agents marocains ont quitté le territoire du royaume pour arrêter des migrants de l’autre côté de la frontière à Melilla. « J’ai été surpris de voir des policiers marocains du côté espagnol de la clôture, agressant et refoulant des migrants. C’est une première depuis quatre ans que je travaille à Melilla », explique le photojournaliste de Público, Javier Bernardo, qui a été témoin des événements. D’autres agents marocains ont été vus en train de récupérer des migrants remis par des agents espagnols.

À lire : Deux policiers marocains morts à la frontière avec Melilla

Selon des sources du ministère de l’Intérieur espagnol, l’opération a été menée suivant les textes en vigueur, manquant de préciser si les agents marocains avaient l’autorisation d’entrer sur le territoire espagnol. Il s’agit de « retours chauds », assure l’Intérieur. Pourtant, plusieurs experts juridiques trouvent anormale la présence de troupes marocaines sur le sol espagnol. « Cela ne peut se produire que dans un cas exceptionnel », a expliqué l’avocat Andrés García Berrio. Pour sa part, Daniel Amelang, avocat du Réseau juridique, considère cette opération comme « irrégulière ».

À lire : Assaut à Melilla : l’Espagne salue la réaction du Maroc

Sur les 2 000 migrants qui ont tenté de sauter la clôture à Melilla, 500 ont réussi à franchir la clôture et 133 ont pu entrer dans la ville. Les autorités marocaines estiment à 23 le nombre de migrants décédés dans cette invasion. Ils sont morts d’étouffement ou des suites d’une chute de la clôture haute de près de 10 mètres. Le président du gouvernement, Pedro Sanchez, a salué la collaboration entre les forces marocaines et espagnoles pour repousser ces migrants.

À lire : Assaut de Melilla : la réaction « violente » de la police marocaine envers les migrants dénoncée

De leur côté, l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) et l’ONG espagnole Caminando Fronteras ont dénoncé l’« extrême violence » dont ont fait preuve les migrants comme les agents espagnols et marocains. Elles demandent l’ouverture d’une enquête indépendante pour situer les responsabilités.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Melilla

Aller plus loin

Assaut de Melilla : le Maroc reconnaît la mort d’un policier

Le Maroc dénombre un mort parmi ses forces de sécurité lors de l’assaut de migrants à la frontière de Melilla vendredi dernier, selon le dernier bilan établi par les autorités...

Le président de Melilla charge le Maroc

Le président de la ville autonome de Melilla, Eduardo de Castro, estime que les autorités marocaines « vont cacher ce qui s’est passé » en ce qui concerne l’assaut de migrants à...

Deux policiers marocains morts à la frontière avec Melilla

L’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) de Nador a annoncé la mort de deux policiers marocains lors du récent assaut de migrants à la frontière de Melilla.

Le Maroc prend de nouvelles mesures pour contrer l’immigration clandestine

Après l’assaut à Melilla, le Maroc a pris de nouvelles mesures pour barrer la voie aux migrants clandestins qui seraient tentés d’entrer en Espagne à travers les frontières...

Ces articles devraient vous intéresser :

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.