Montpellier : mobilisation pour Jalal, «  brillant étudiant  » d’origine marocaine menacé d’expulsion

15 février 2022 - 12h11 - France - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Des syndicats étudiants montpelliérains apportent leur soutien à Jalal, « brillant étudiant » d’origine marocaine, menacé d’expulsion. Un rassemblement s’organise ce mardi devant le tribunal administratif de Montpellier, où se déroulera son audience.

Le Syndicat de Combat Universitaire (SCUM) de Montpellier est à l’origine du rassemblement de soutien, fait savoir Actu.fr. Il se bat pour obtenir du tribunal administratif le droit pour Jalal de terminer son Master 2 NPI (Négociation de Projets Internationaux) à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3. Menacé, d’expulsion, le jeune étudiant marocain va se présenter devant le tribunal ce mardi. Jalal est « un brillant étudiant. […] Sa faute ? Il s’est réorienté pédagogiquement il y a quelques années, et se retrouve donc sans visa étudiant et menacé d’expulsion vers le Maroc », indique le SCUM.

À lire : Des élus soutiennent Kenza, la lycéenne « ambitieuse » menacée d’expulsion

« Son parcours universitaire sans faute au sein de Paul-Valéry a même encouragé la présidence de l’université à lui fournir une attestation élogieuse afin de l’aider dans ses démarches auprès de la Préfecture », ajoute-t-il. Selon les explications du syndicat, Jalal était en situation irrégulière, car la Préfecture lui refusait depuis 2017 un visa étudiant, suite à un redoublement intervenu lorsqu’il était étudiant dans une autre université, à la Faculté des Sciences de Montpellier, avant d’arriver à l’Université Paul-Valéry. « Depuis, il s’est réorienté, s’est inséré à la vie associative et étudiante de l’université, et prépare actuellement son diplôme de Master 2 », poursuit le SCUM.

Selon le syndicat, l’étudiant marocain se retrouve pénalisé, car il s’est réorienté au cours de ses études. « Il est inacceptable qu’une réorientation, pourtant couronnée de succès, conduise à l’expulsion d’un étudiant étranger », fustige-t-il.

Sujets associés : France - Expulsion - Montpellier

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Pays-Bas : une Marocaine craignant "d’être tuée" au Maroc menacée d’expulsion

Après le rejet de sa demande de permis de séjour, Maria, une Marocaine sans papiers, victime de violence domestique, risque d’être expulsée vers le Maroc. Craignant pour sa vie,...

Polémique : une carte du monde sans le Maroc à Montpellier (photo)

Une carte géante de la planète a été exposée à la Foire internationale de Montpellier sans la carte du Maroc, suscitant la colère des Marocains de la ville et des autorités...

Une pétition pour Kenza, « élève très investie » menacée d’expulsion

Une pétition a été lancée pour soutenir Kenza Sahed, 18 ans, élève en terminale au lycée Les Bruyères à Sotteville-lès-Rouen, menacée d’expulsion. Une élue envisage d’adresser un...

Des Marocains expulsés à Nîmes 

Les forces de l’ordre ont démarré jeudi l’évacuation du squat de la rue Pierre Semard à Nîmes dans le Gard, illégalement occupé depuis 2019 par une dizaine de familles d’origine...

Nous vous recommandons

France

Emmanuel Macron attend des responsables musulmans une « charte des valeurs républicaines »

Les dirigeants du culte musulman ont présenté mercredi dernier au président français Emmanuel Macron, à sa demande, le plan d’un conseil national des imams. Ce conseil aura pour rôle de labelliser les imams en...

La France va durcir l’octroi des visas aux Marocains

La France a décidé de durcir l’octroi des visas pour les Marocains, les Algériens et les Tunisiens, mettant ainsi sa menace à exécution. Elle avait averti qu’elle réduirait drastiquement (50 %) les visas au cas où le Maroc, l’Algérie et la Tunisie...

Lot : il était à deux doigts de rater son vol à destination du Maroc à cause d’un test PCR

Alors qu’il s’apprêtait à partir en vacances au Maroc, Nassim*, un habitant de Cahors, était à deux doigts de rater son vol. Et pour cause, il a été testé faussement positif au Covid-19.

Le Maroc classé en zone orange par la France

La France a classé des pays comme le Maroc, les États-Unis en zone orange et d’autres pays en zone verte ou rouge. Ce classement s’inscrit dans le cadre de la politique du gouvernement en matière d’accueil des touristes étrangers pour cet...

Le Maroc à un doigt de la liste rouge en France

À compter du 1ᵉʳ août, tous les voyageurs en provenance de 16 pays dont les États-Unis et l’Algérie, où le taux de propagation au Covid-19 est élevé, subiront des tests obligatoires à l’arrivée aux aéroports en France. L’annonce a été faite vendredi par le...

Expulsion

Le prince Moulay Hicham revient sur son expulsion de la Tunisie

Le prince Moulay Hicham revient sur son expulsion de la Tunisie, où il devait participer à une conférence sur le Printemps arabe, organisée par le média français Le Monde diplomatique.

Le cerveau de l’attentat d’Asni-Marrakech extradé au Maroc

La France a expulsé, mercredi dernier, Abdellatif Ziad, cerveau de l’attentat de 1994 contre l’hôtel Atlas Asni de Marrakech vers le Maroc. La justice marocaine l’avait condamné à 25 ans de prison.

Un « prêcheur de haine » marocain expulsé d’Allemagne

Encore un imam d’origine marocaine expulsé d’Europe. Cette fois-ci, il s’agit d’Abdellatif Rouali, que les autorités allemandes qualifient de « prêcheur de haine ».

De nombreux Marocains attendent d’être expulsés du centre de rétention de Toulouse

Le centre de rétention administratif des étrangers sans papiers se remplit chaque jour un peu plus, sans possibilité d’expulsion de ses internés, parmi lesquels, de nombreux Marocains, à cause de la fermeture des frontières, due à la crise sanitaire....

Ceuta va expulser les Marocains qui ne veulent pas être rapatriés

Les Marocains qui ont refusé de rentrer chez eux, seront expulsés dans les jours à venir par la police de Sebta. La décision a été prise après que la délégation et la ville ont convenu qu’il n’y aurait plus de nouveaux Marocains hébergés dans un centre...

Montpellier

Montpellier dit niet à la cession de la grande mosquée au Maroc

Le maire de Montpellier Michaël Delafosse affiche son opposition à la cession à 1 euro symbolique de la grande mosquée de La Paillade au Maroc.

L’imam de Montpellier poursuivi pour viol et agression sexuelle sur mineure

L’imam de la mosquée Aïcha, Mohamed Khattabi, 59 ans, a été déféré devant le procureur de la République, mercredi 27 mai, puis placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d’exercer pour viol et agression sexuelle sur...

La famille d’Aymen se dit « soulagée » par l’arrestation du chauffard

Après douze jours de cavale, c’est à Perpignan que l’homme qui a pris la fuite après avoir percuté Aymen à Montpellier a été arrêté. La famille de la victime qui n’a cessé de réclamer justice se dit « soulagée...

Le meurtrier présumé d’Aymen encourt une lourde peine

Arrêté mardi 27 décembre 2022 à Perpignan, le meurtrier présumé d’Aymen, l’adolescent de 14 ans percuté et tué le 14 décembre à Montpellier, après le match Maroc-France, risque une peine de 20 ans de réclusion...

Après le décès d’Aymen à Montpellier, ses amis vengent sa mort

Un conducteur a percuté et tué un adolescent de 14 ans mercredi soir, rue de Barcelone, cité de la Mosson, à Montpellier à l’issue du match entre le Maroc et la France, remporté par les Bleus 2-0). Ses amis vengent sa mort en passant à tabac le présumé...