Une étudiante marocaine fait condamner l’Université de Montpellier

30 octobre 2022 - 22h38 - France - Ecrit par : A.P

Une étudiante marocaine n’a pas été acceptée en Master à l’Université de Montpellier. Saisi, le tribunal administratif de la ville a condamné l’établissement à inscrire la Marocaine et à la dédommager à hauteur de 500 euros.

L’Université de Montpellier a refusé d’inscrire la Marocaine qui est arrivée en 3ᵉ place aux examens finaux. « Elle s’est vue proposer de se réinscrire en licence dans le même cursus que l’an dernier », précise France 3 Montpellier. La jeune étudiante a saisi le tribunal administratif de la ville qui a sommé l’université de l’inscrire et de la dédommager.

D’autres étudiants non-acceptés en Master par les facultés de droit et de sciences ont également saisi la même instance. « Le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier est fier d’annoncer que les 6 étudiantes et étudiants qui ont attaqué l’Université de Montpellier ont gagné intégralement leur procès », a indiqué le syndicat étudiant montpelliérain, le SCUM, qui n’a cessé de dénoncer cette pratique.

À lire : Montpellier : mobilisation pour Jalal, «  brillant étudiant  » d’origine marocaine menacé d’expulsion

Et d’ajouter : « À la suite de l’audience qui s’est déroulée mercredi 26 octobre, les 6 étudiants doivent être inscrits sous 7 jours, et l’université doit leur payer la somme de 500 euros chacun au titre de L761-1 du Code de justice administrative ». L’université a été condamnée pour « sélection illégale en Master ».

Pour le syndicat, cette nouvelle victoire contre l’Université de Montpellier « s’ajoute à celle obtenue dans l’autre université de la ville, l’université Paul Valéry, où le SCUM a fait inscrire 83 % des étudiants refusés en Master suite à une forte mobilisation ». En tout, l’action du syndicat a permis l’inscription de « 31 personnes à Paul-Valéry et 6 à l’Université de Montpellier ».

Sujets associés : France - Droits et Justice - Montpellier - Etudiants

Aller plus loin

Traitée « comme une criminelle », une Marocaine porte plainte contre l’Etat belge

L’étudiante marocaine Ouiam Ziti est encore sous le choc de son expulsion du territoire belge vers la Roumanie. Au tribunal, elle revient sur les faits et réclame une...

Montpellier : mobilisation pour Jalal, «  brillant étudiant  » d’origine marocaine menacé d’expulsion

Des syndicats étudiants montpelliérains apportent leur soutien à Jalal, « brillant étudiant » d’origine marocaine, menacé d’expulsion. Un rassemblement s’organise ce mardi...

16 étudiants Marocains admis à l’école Polytechnique de Paris

Seize étudiants marocains intégreront cette année la prestigieuse école Polytechnique de Paris, alors que 7 sont en liste d’attente, selon l’ambassade de France au Maroc.

Pontoise : Lahcène obtient justice après 20 ans sans salaire

Après 20 ans sans salaire, Lahcène, un conducteur de camion, a fait condamner son employeur aux prud’hommes de Cergy-Pontoise. Il avait été déclaré inapte après un malaise...

Ces articles devraient vous intéresser :

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Des Marocains exploités dans des hôtels associés au Mondial Qatar 2022

Treize des 17 groupes hôteliers associés à la Coupe du monde Qatar 2022 emploient des migrants d’Afrique dont des Marocains et d’Asie, selon une étude.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Grosse amende pour Maroc Telecom

L’Agence nationale de règlementation des télécommunications (ANRT) a récemment notifié à Maroc Telecom une nouvelle sanction en lien avec l’affaire de dégroupage dans laquelle elle a été condamnée en 2020. Elle va devoir payer 2,45 milliards de...

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.

Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

Les droits de la famille et de la femme se sont invités dans le discours adressé samedi soir par le roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Le Souverain a appelé au respect des droits de la femme et à une réforme audacieuse...

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.