Le moral des Marocains continue de baisser

9 juillet 2022 - 21h40 - Economie - Ecrit par : A.T

À fin juin, le moral de Marocains a continué à se dégrader, atteignant son niveau le plus bas jamais enregistré. Les ménages affichent leur pessimisme sur leur situation financière et l’évolution du niveau de vie.

Dans son enquête permanente sur la conjoncture, HCP a révélé que l’indicateur qui synthétise la confiance des ménages au deuxième trimestre de l’année a perdu trois points et est tombé à 50,1 par rapport au trimestre précédent, loin des 63 points, enregistrés le même trimestre de l’année précédente.

A lire : Maroc : perte totale de confiance des ménages

Globalement, 79,2 % des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 14,6 % un maintien au même niveau et 6,2 % une amélioration. Au cours des 12 prochains mois, 46,8 % des ménages s’attendent à une dégradation, 40,7 % à un maintien au même niveau et 12,5 % à une amélioration, détaille le HCP.

S’agissant du chômage, l’enquête relève une persistance d’une perception négative. Ainsi, 86 % contre 4,9 % des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois. D’autres données de l’enquête relatives à l’épargne et au coût des produits alimentaires, témoignent du ressenti des ménages marocains, qui appréhendent une cherté de la vie au cours des 12 prochains mois.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Haut Commissariat au Plan (HCP) - Inflation - Chômage

Aller plus loin

La dette bancaire des ménages marocains en baisse

À fin décembre 2020, l’encours de la dette bancaire des ménages a enregistré une baisse de 2,6 milliards de dirhams tandis que les crédits à l’habitat ont affiché un...

Maroc : perte totale de confiance des ménages

L’indice de confiance des ménages marocains (ICM) est au plus bas niveau depuis 2008, selon une enquête menée par le Haut-commissariat au plan (HCP).

Les ménages marocains ont plusieurs sources de revenu

Au Maroc, la plupart des ménages vivent avec deux ou trois, voire quatre sources de revenu. Ce nombre est de 2,7 en milieu urbain et de 3,5 en milieu rural.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : voici les villes où les prix ont baissé (et augmenté)

Les prix à la consommation ont affiché une légère baisse de 0,3%, selon les derniers chiffres dévoilés par le Haut Commissariat au Plan (HCP).

Vieillissement démographique au Maroc : les chiffres inquiétants du HCP

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a publié l’édition 2023 des indicateurs sociaux du Maroc. Il en ressort que le vieillissement de la population est une réalité indéniable.

Location au Maroc : une hausse générale des prix

Une montée générale des prix des loyers a été observée au Maroc, que ce soit pour les appartements ou les villas et ce dans la plupart des villes. Voyons ça en détail.

Maroc : une croissance économique revue à la hausse

Le Produit Intérieur Brut (PIB) du Maroc devrait enregistrer une croissance de 3,6 % en 2024, en tenant compte d’une évolution de 4,1 % des impôts et taxes sur les produits nets de subventions.

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Maroc : l’inflation atteint des records (+7,8%)

Après 6,3 % au deuxième trimestre, l’inflation s’est accélérée au Maroc, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP) qui table sur 7,8 % au troisième trimestre 2022.

Maroc : l’inflation s’envole, surtout les produits alimentaires

Le Maroc est actuellement confronté à une situation économique difficile, marquée par une inflation galopante. Selon la dernière note de conjoncture du Haut Commissariat au Plan (HCP), l’indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 8,9 % au...

Maroc : le HCP prévoit une croissance de 1,4 % au 4ᵉ trimestre 2022

Pour le 4ᵉ trimestre 2022, l’activité économique connaîtra une croissance de 1,4 %, selon les données publiées par le Haut commissariat au plan (HCP) dans sa note de conjoncture du troisième trimestre 2022.

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.