Recherche

Après le mur de Berlin, le mur de Melilla et de Sebta ?

© Copyright : DR

8 novembre 2019 - 20h30 - Monde

Le parti d’extrême droite espagnol, Vox, propose d’entourer les enclaves de Ceuta et de Melilla d’un mur d’enceinte "en béton" et "infranchissabble". L’Espagne est le dernier pays d’Europe à posséder encore un bout de terre africaine, en l’espèce, deux enclaves au nord du Maroc : Ceuta et de Melilla, qui sont des frontières européennes avancées en Afrique.

Aujourd’hui, rappelle France Inter, les deux villes sont entourées d’immenses clôtures pour empêcher les migrants de les traverser.

A Melilla, il s’agit d’une série de 3 clôtures de 8m de haut, sans compter celle que vient d’édifier le Maroc. Mais, que dire des barbelés installés pour empêcher les téméraires d’escalader la clôture ? Ils sont qualifiés de véritables lames de rasoir, alignées par milliers au sommet de ces clôtures.

Bien de personnes ont été blessées, surtout les migrants qui tentaient de passer, si bien que le Gouvernement espagnol a fini par promettre de les retirer : il en reste tout de même deux kilomètres et demi sur les 11,5 km de clôture, signale France inter.

Mais, voilà que le parti d’extrême droite, Vox, a proposé de remplacer ces clôtures par un mur et, ceci, pour les deux villes. Un responsable du parti, en meeting, avait parlé d’un mur de béton si haut qu’il ne viendrait à l’idée de personne de passer par-dessus, "même avec l’aide de la gendarmerie marocaine".

Mais, les chances de voir se construire un jour ce mur sont nulles, selon France Inter, puisque Vox est le seul parti à avoir proposé un tel projet.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact