Mustapha Bakkoury fait les frais d’une colère royale

1er avril 2021 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Une colère du roi Mohammed VI serait derrière l’interdiction faite à Mustapha Bakkoury de quitter le territoire national à destination de Dubaï dans le cadre des préparatifs de la section marocaine pour l’exposition universelle 2020.

Derrière cette interdiction faite à l’ancien secrétaire général du PAM, sa mauvaise gestion de Masen (Moroccan agency for solar energy), qu’il préside depuis plus de dix ans, mais Mustapha Bakkoury « est également soupçonné d’ « intelligence avec un État étranger » qui pourrait être l’Allemagne. Berlin serait intéressée par les chantiers d’énergie verte lancés au royaume » par le biais de Masen. C’est d’ailleurs sur la gestion de cette agence que Mustapha Bakkoury serait visé par une enquête du ministère public ouverte il y a de cela trois mois, souligne le quotidien Assabah.

L’actuel PDG de Masen a été nommé par le roi Mohammed VI en décembre 2009. Mais très tôt des soupçons de mauvaise gestion et de légèreté à la tête de la super-agence ont commencé par peser sur lui. Dans un dossier, le magazine Économie et Entreprises titrait « Avis de tempête sur Masen ». Le magazine évoquait notamment « un manque de fluidité des process au niveau managérial », pointant également le fait que « le président de Masen serait beaucoup plus absorbé par la Région de Casablanca et ses grands projets immobiliers, ce qui l’empêcherait de trancher d’autres sujets urgents ».

En octobre dernier, au cours d’une séance sur les énergies renouvelables, présidée par le roi Mohammed VI, il a relevé un certain nombre de retards pris dans « l’exécution de ce vaste projet et a attiré l’attention sur la nécessité de faire aboutir ce chantier stratégique dans les délais impartis et suivant les meilleures conditions, en agissant avec toute la rigueur requise ».

Sujets associés : Mustapha Bakkoury - Aéroport Mohammed V Casablanca - Colère royale

Aller plus loin

The Green Future Index 2021 : le Maroc, 26ème, passe devant la Corée du Sud et Israël

L’index 2021 du MIT Technology Review Insights attribue la 26ᵉ place au Maroc dans le classement mondial des pays qui luttent contre le changement climatique. Ce rang place le...

Des proches de Mustapha Bakkoury interdits de se déplacer à l’étranger

Mustapha Bakkoury, PDG de Moroccan agency for solar energy (MASEN) a été récemment interdit de quitter le territoire national pour mauvaise gestion et malversation. Bon nombre...

Des Marocains interdits d’accès en Espagne

Malgré un visa Schengen et les documents justifiant de l’objet et des conditions de voyage, des voyageurs marocains ont été interdits d’accès au territoire espagnol. L’incident...

Maroc : Dakhla et sa région interdites aux voyageurs

Le directeur provincial de l’équipement et du transport à Dakhla a appelé les responsables des compagnies de transports de voyageurs à suspendre tous les voyages à destination...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aéroports du Maroc : hausse du nombre de passagers à fin novembre

À fin novembre dernier, les aéroports marocains ont enregistré plus de 18 millions de passagers, soit un taux de récupération de 80 % par rapport à la même période en 2019, selon l’Office national des aéroports (ONDA).

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Maroc : le TGV reliera les aéroports de Casablanca et Rabat

Mohamed Rabie Khlie, Directeur Général de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF), a levé le voile sur de nouveaux projets, notamment ceux devant relier les aéroports de Rabat et Casablanca avec des trains à grande vitesse (TGV).

L’aéroport de Casablanca se plie en quatre pour servir les MRE

En vue de simplifier la vie aux Marocains résidant à l’étranger (MRE), en séjour au Maroc, l’Agence urbaine de Berrechid-Benslimane a adopté un guichet unique, dédié à ces usagers.

L’aéroport de Casablanca et Royal Air Maroc sous le feu des critiques

Les voyageurs sont mécontents de l’aéroport Mohammed V Casablanca et de la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM). À l’origine de ce mécontentement, la perte répétée des bagages mais aussi la mauvaise qualité des services d’escorte.

Marhaba 2023 : le grand retour des MRE

Cette année, l’opération Marhaba 2023 dédiée à l’accueil des Marocains résidant à l’étranger coïncide avec l’Aïd Al Adha, donnant encore plus de sens aux retrouvailles. En tout, quelques 3 millions de MRE devraient rentrer au Maroc cet été.

Les aéroports marocains retrouvent leurs passagers

Les aéroports marocains ont enregistré plus de 12 millions de passagers durant les dix premiers mois de l’année, soit un taux de récupération de 79% par rapport à la même période en 2019, selon l’Office national des aéroports (ONDA).