La justice interdit au député de l’USFP, Abdelwahab Belfkih, de quitter le royaume

14 février 2021 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Le conseiller parlementaire USFP Abdelwahab Belfkih et dix autres accusés sont interdits de quitter le territoire national par la cour d’appel de Rabat. Ils sont poursuivis pour spoliation à grande échelle de biens fonciers et immobiliers dans la province de Guelmim.

La cour a décidé d’appliquer la procédure par contumace à l’encontre du parlementaire socialiste et de quatre autres accusés. Ainsi, pour n’avoir pas comparu devant le tribunal, les mis en cause ont été interdits de quitter le territoire national, rapporte le quotidien Al Akhbar, ajoutant que le parlementaire encourt d’autres sanctions s’il ne se présente pas devant le tribunal dans un délai de huit jours. Il serait alors considéré comme un hors–la–loi, perdrait ses droits civiques et serait privé de tous ses biens tout au long de la procédure d’instruction.

Les investigations diligentées par la BNPJ ont montré que Belfkih et ses complices ont utilisé des contrats de vente rédigés par un avocat et légalisés par la commune urbaine de Guelmim, présidée alors par ce même Abdelwahab Belfkih. Des documents qui leur ont permis de commencer à exploiter ces biens, allant jusqu’à présenter des requêtes d’indemnisation devant le tribunal administratif d’Agadir. Les intéressés se sont empressés, par la suite, d’enregistrer ces biens auprès de la conservation foncière, en s’appuyant sur les témoignages de certaines personnes.

Celles-ci, à l’enquête, ont déclaré avoir été plutôt abusées, précisant qu’étant fermiers, elles avaient remis leurs cartes d’identité à l’un des accusés pour leur enregistrement sur la liste des agriculteurs devant bénéficier d’aide en fourrages et en citernes d’eau. Mais, les mis en cause ont exploité ces documents d’identité pour fabriquer de faux témoignages en leur nom, afin de les utiliser à de fins frauduleuses.

Les 11 prévenus encourent des peines pouvant aller jusqu’à vingt ans de prison ferme.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Droits et Justice - Guelmim - Arnaque - Escroquerie

Aller plus loin

Abdelouahab Belfqih : tentative de meurtre ou tentative de suicide ?

Abdelouahab Belfqih, l’ex-candidat du PAM à la présidence de la région de Guelmim-Oued Noun aurait été attaqué par balles à Sidi Ifni. L’information a abondamment circulé sur...

Nador : des MRE victimes d’une arnaque immobilière

La police a interpellé, mardi à Nador, le président d’une coopérative, prétendu promoteur immobilier accusé d’avoir arnaqué des dizaines d’adhérents. Parmi eux, des Marocains...

Décès de Abdelouahab Belfqih, élu du PAM, après une tentative de suicide

Transféré d’urgence à l’hôpital militaire de Guelmim dans un état très critique, Abdelouahab Belfqih, ex-élu de l’USFP et du PAM, vient de décéder. Le parlementaire aurait été...

Maroc : recherché, le maire d’Ajdir se rend à la police

Fait inhabituel à Ajdir, dans la province d’Al Hoceima. Le président de la commune s’est constitué prisonnier après avoir appris qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Maroc : l’aide au logement booste le marché de l’immobilier

Au Maroc, le nouveau programme d’aide à l’acquisition de logements est susceptible d’apporter une bouffée d’oxygène au marché immobilier.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Maroc : le secteur immobilier marque des points malgré la crise

En 2023, malgré les chocs endogènes, la conjoncture internationale et la stagnation de l’activité, le secteur de l’immobilier au Maroc a montré sa résilience. Et, les perspectives pour l’année prochaine s’annoncent meilleures.

L’immobilier au Maroc augmente encore au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s’est apprécié, en glissement annuel, de 1,3 % au troisième trimestre de 2022. C’est ce que précisent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la...

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.

Maroc : les prix de l’immobilier en hausse au premier trimestre 2023

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré au premier trimestre 2023 une hausse de 0,8 %, en glissement annuel, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).