Narbonne : l’époux d’une MRE jugé pour séquestration

30 mars 2022 - 23h00 - Ecrit par : A.S

Dix ans après les faits, Mohamed B. et son frère Kamel M., époux de Hind, la victime, sont jugés devant le tribunal de Narbonne pour « arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire suivi d’une libération avant le 7ᵉ jour ». Ils seront fixés sur leur sort le 13 mai prochain.

Kamel M., et son frère Mohamed B., ont comparu vendredi 25 mars à 8 heures 30 devant le tribunal de Narbonne pour répondre des faits d’enlèvements et de séquestration commis entre le 1ᵉʳ et le 2 mars 2012 entre Narbonne et Rabat, rapporte L’Indépendant. Après leur mariage au Maroc en 2010, Kamel et Hind M. s’installent à Narbonne où réside la famille du mari depuis près de 50 ans. C’est le début des ennuis pour la jeune mariée.

À lire : France : le mari d’une MRE condamné pour violences psychologiques

Alors que le couple passait la soirée familiale chez la belle famille de Hind, une violente dispute éclate. La situation dégénère rapidement. Sa belle-mère et les sœurs de l’accusé l’empêchent de partir du domicile. Elles lui assènent plusieurs coups de griffes aux bras et à la tête et l’enferment dans une chambre, gardée par le beau-frère, Mohamed B. Le lendemain, ils décident de ramener la belle-fille à ses parents vivant à Rabat. Ils l’emmènent alors de force à l’aéroport.

À lire : France : l’époux d’une Marocaine en prison pour violences conjugales

Une fois arrivée à destination entre le 3 et le 4 mars, Hind réussit à s’enfuir. Elle revient en France, où elle engagera une procédure judiciaire immédiatement. « Je devais constamment faire le ménage, la cuisine, m’occuper des enfants de tout le monde. J’étais considérée comme la bonne », déclare-t-elle dans son audition en 2012. Elle décide de se faire hospitaliser en psychiatrie.

À lire : France : l’époux d’une Marocaine en prison pour viol et violences conjugales

À la barre le 25 mars dernier, les deux prévenus nient les accusations : « toute cette histoire est fausse, elle ne s’est jamais produite ». Kamel M. reconnaît avoir vu beaucoup sa famille, mais affirme que la vie que la victime a décrit n’est pas celle-ci. Le Procureur de la République a requis deux ans de prison, assortis d’une année de sursis, avec trois ans de mesures d’éloignement et 10 000 euros à verser pour le préjudice moral. Le verdict est attendu le 13 mai prochain.

Tags : Narbonne - Arrestation - Enlèvement - Droits et Justice

Aller plus loin

France : l’époux d’une Marocaine en prison pour violences conjugales

Le tribunal de Vannes a condamné mercredi, à neuf mois de prison avec sursis, un homme pour violences physiques et morales sur sa femme qui se trouve être sa cousine, également...

France : l’époux d’une Marocaine en prison pour viol et violences conjugales

La police a interpellé à Trappes un homme de 39 ans, époux d’une Marocaine âgée de 27 ans. Celle-ci avait déposé plainte contre lui pour viol et violences...

France : trois Marocains condamnés pour violence en réunion et séquestration

À Chalabre, le tribunal a condamné mercredi trois Marocains à des peines de prison pour violence en réunion et séquestration. Visé par un mandat d’arrêt, un des prévenus était...

France : l’époux d’une Marocaine en prison pour violences conjugales

Le tribunal judiciaire Val de Briey (Meurthe-et-Moselle) a condamné un homme en fauteuil roulant à deux ans de prison, assorti d’un an de sursis probatoire, avec maintien en...

Nous vous recommandons

Maroc : voici les villes où les prix ont baissé (et augmenté)

L’Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 1,2 % au Maroc en septembre, après avoir stagné au mois d’août dernier.

États-Unis : un riad marocain vendu à Palm Desert (photos)

À Palm Desert, un manoir marocain moderne de style riad a été vendu au célèbre entrepreneur américain Howard Panes, un pionnier dans l’industrie de la cigarette électronique.

Émoi à Castanet-Tolosan après la mort de deux fillettes au Maroc (vidéo)

Le maire de Castanet-Tolosan, Xavier Normand, a annoncé le décès de deux fillettes inscrites dans une école de la ville, lors d’un voyage au Maroc. La nouvelle a suscité une vive émotion.

Gad Elmaleh évoque ses problèmes d’alcool

L’humoriste maroco-canadien, Gad Elmaleh, revient dans une longue interview accordée au journal du Dimanche, sur son addiction à l’alcool.

Découverte d’une espèce méconnue de rhinocéros au Maroc

Des chasseurs de fossiles ont découvert les restes d’une espèce méconnue jusqu’ici de rhinocéros à Ouarzazate. Deux chercheurs ont mené une étude de paléontologie dont les résultats ont récemment été publiés.

Visas pour la France pour les Marocains : la situation se débloque

Lors de son passage au Maroc, M’jid El Guerrab, député français sortant de la 9ᵉ circonscription des Français de l’étranger, a assuré que les difficultés entravant la procédure de délivrance des visas français pour les ressortissants marocains seront levées...

L’Algérie éteint définitivement le gazoduc Maghreb-Europe

L’Algérie a définitivement mis fin au gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc et qui la relie à l’Espagne. Première conséquence de la rupture des relations entre Alger et Rabat.

Nasser Zefzafi rend visite à son père hospitalisé

Le leader du Hirak, Nasser Zefzafi s’est rendu mercredi 30 juin au chevet de son père hospitalisé dans une clinique privée de Tanger après avoir été autorisé par la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion...

Placé en détention, Hassan Tazi visé par une nouvelle plainte ?

L’une des patientes d’El Hassan Tazi, célèbre chirurgien esthétique casablancais Hassan Tazi, en détention provisoire à la prison d’Oukacha pour notamment traite d’êtres humains et abus de faiblesse, a l’intention de déposer une plainte auprès des...

La Mauritanie, médiatrice dans la crise Maroc-Algérie

Le ministre mauritanien des Affaires étrangères, Ismail Ould Cheikh Ahmed, a assuré que son pays « travaille sereinement » pour apaiser les tensions entre l’Algérie et le Maroc après la rupture des relations diplomatiques entre les deux...