Où va l’argent des MRE ?

15 juillet 2004 - 15h53 - Ecrit par : A.S

Destinés soit à la consommation, soit à l’investissement ou aux deux, les transferts des expatriés sont plus stables que les flux des marchés financiers. Ils auraient même tendance à augmenter en période de difficultés économiques. Très souvent, ces fonds constituent la principale source de devises des pays et également la principale source de revenu des familles bénéficiaires. Ils revêtent donc un rôle extrêmement important et contribuent à la réduction de la pauvreté dans les pays destinataires.

Le Maroc figure parmi les premiers pays bénéficiaires des transferts de ses ressortissants à l’étranger. Avec 3,3 milliards de dollars de recettes MRE en 2001, il se classait quatrième mondial d’après le rapport annuel 2001 de la balance des paiements du FMI. L’Inde occupe le premier rang avec 10 milliards de dollars. En 2003, les recettes MRE s’élevaient à 34,8 milliards de DH, selon l’Office des changes. Jusqu’à fin mai 2004, quelque 14,04 milliards DH contre 13,4 milliards DH, une année auparavant, soit une hausse de 4,8 % ont été transférés.

L’objectif fixé étant de rassembler les connaissances précises sur la réalité des projets initiés par la communauté marocaine installée à l’étranger.

les résultats ont révélé que les deux tiers des projets sont financés sur la base d’apports personnels. Le recours au crédit bancaire reste faible. Seuls 31% des investisseurs marocains à l’étranger y ont recours. Le crédit accordé par les banques est estimé en moyenne à 1,4 million de dirhams. Bank Al Amal a financé en partie 15 projets.
Toutefois, l’enquête n’a pas manqué de soulever l’absence de suivi direct et régulier des placements des MRE. Ceci a des répercussions sur leur investissement. Cette recherche a permis de savoir aussi que les MRE n’ont pas recours systématiquement à une étude de faisabilité (18 %) ou le conseil d’une banque (10 %) pour s’assurer de la viabilité du projet.
L’ensemble de ces constats plaide en faveur d’une approche globale. Sans être que financiers et afin d’optimiser leurs apports, une stratégie plus globale s’impose. Maintenant que les caractéristiques de l’investisseur marocain résidant à l’étranger sont identifiées : profil, revenu, trajectoire, origine géographique et coût d’investissement, reste à mieux assister cet investisseur. Les apports ne pourront qu’être plus optimisés.

Bladi.net d’après Aujourd’hui le Maroc

Tags : Transferts des MRE - Consommation - Office des changes

Nous vous recommandons

Nasser Bourita veut simplifier la vie des MRE

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidents à l’étranger s’engage à améliorer la qualité des services rendus aux MRE. Dans ce sens, il entend notamment mettre en place une nouvelle carte consulaire et...

Algésiras : les MRE en voiture pourront rejoindre Tanger ce lundi

Les passagers avec véhicules pourront embarquer, dès ce lundi, pour Tanger depuis le port d’Algésiras. La liaison maritime entre Algésiras et Tanger a repris mardi dernier pour les passagers sans véhicules, après deux années de...

Chelsea : Thomas Tuchel enfonce Hakim Ziyech

Hakim Ziyech est en mauvaise posture à Chelsea. Après les critiques des supporters et des internautes, c’est au tour de Thomas Tuchel d’enfoncer le clou. Samedi, après la rencontre Chelsea-Southampton (3-1), le technicien allemand a donné une conférence...

Tarik Tissoudali s’exprime sur Ziyech et Mazraoui

L’international Marocain Tarik Tissoudali, qui évolue à la Gantoise (Belgique), s’est exprimé sur l’actualité des Lions de l’Atlas, ses performances et son avenir au sein du club.

L’Algérie rompt ses relations diplomatiques avec le Maroc

Ce qui n’était qu’une rumeur il y a encore quelques jours est aujourd’hui une réalité. L’Algérie vient d’annoncer la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc.

La série « Braqueurs », au cœur de la «  Mocro-maffia  » belge

Le réalisateur français, Julien Leclercq, vient d’adapter son film « Braqueurs » en une nouvelle série qui sera disponible cette semaine sur Netflix. L’acteur marocain, Sami Bouajila, qui avait joué dans le film, tient le rôle principal dans cette série qui...

La presse espagnole fait pression sur Ezzalzouli et Akhomach

La presse espagnole est en alerte pour empêcher Abdessamad Ezzalzouli et Ilias Akhomach, les deux nouvelles recrues du FC Barcelone, de rejoindre l’équipe du Maroc de football.

Le Maroc donne la priorité à un avion espagnol transportant un organe

Les contrôleurs aériens espagnols ont coordonné mardi avec leurs homologues marocains pour donner la priorité à un vol transportant vers les îles Canaries un organe pour une greffe.

Mariage de Choumicha (vidéo)

Choumicha, célèbre animatrice marocaine d’émissions culinaires se marie pour la deuxième fois. Les photos de son mariage enflamment la toile.

L’AMPL est morte, vive la MALPA

Sur les ruines de l’Association marocaine des Pilotes de Ligne dissoute, un groupe de pilote marocains a décidé de créer une entité représentative basée en France dénommée MALPA (Moroccan AirLine Pilots...