Pays-Bas : un Marocain vante les bienfaits du service civique pour les jeunes

9 mars 2023 - 09h30 - Monde - Ecrit par : A.P

Soufiane Touzani, footballeur freestyle et influenceur, et son ami Salaheddine Masrour, ont participé à un projet de service civique (MDT) au sein du club de football Vitesse Arnhem, aux Pays-Bas. Le service civique permet aux jeunes de 12 à 30 ans de développer leurs talents tout en s’investissant pour les autres.

Lors de leur premier jour de service civique, Soufiane Touzani et Salaheddine Masrour ont suivi un atelier de kickboxing sur la résilience mentale et ont assisté deux supporters de Vitesse vivant dans une maison de retraite. « J’ai vu comment le service civique aide les jeunes pour leur avenir et renforce notre société. Cela m’a également apporté beaucoup de positivité », a déclaré Touzani dans un communiqué de presse.

À lire : Maroc : le service militaire, un tremplin vers l’emploi

Touzani utilise ses réseaux sociaux pour inspirer les jeunes. « Je pense qu’il est important d’aider les jeunes dans leur développement. Pendant ma participation au service civique, j’ai acquis une meilleure compréhension de ce que j’aimais, de mes compétences et j’ai rencontré de nouvelles personnes. De plus, j’ai vu à quel point il est précieux de faire quelque chose de bien pour autrui. C’est ce message que je veux transmettre aux jeunes qui me suivent », a-t-il ajouté.

À lire : Service militaire : les MRE appelés à se faire recenser

« J’ai constaté que le service civique était formidable pour forger le caractère des jeunes d’Arnhem. Ils sont aidés et encouragés de toutes les manières possibles pour donner le meilleur d’eux-mêmes. MDT Vitesse United ne concerne pas seulement le football : il s’agit de faire face aux revers grâce à de bons exemples autour de soi. Jouer ensemble et avancer, c’est l’objectif », a souligné pour sa part Ahmed Marcouch, maire d’Arnhem.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Pays-Bas - Jeunesse

Aller plus loin

Maroc : le service militaire obligatoire reprend en 2022

Suspendu à cause du Covid-19, le service militaire va finalement reprendre l’année prochaine. Quelque 20 000 citoyens vont constituer le prochain contingent des assujettis au...

Service militaire : les MRE appelés à se faire recenser

La prochaine promotion du service militaire, ouvert également aux MRE, est prévue du 13 décembre au 10 février 2022, conformément aux instructions royales, fait savoir le...

Maroc : retour du service militaire obligatoire

Le ministre délégué chargé à l’Administration de Défense nationale Abdellatif Loudiyi a confirmé l’organisation, l’année prochaine, du service militaire obligatoire.

Maroc : le service militaire, un tremplin vers l’emploi

Rétabli en 2019, le service militaire obligatoire est présenté « comme un tremplin pour l’accès à l’emploi ». Cette présentation est largement valorisée et est à l’origine d’une...

Ces articles devraient vous intéresser :

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

TikTok, vecteur de débauche au Maroc ?

De nombreux Marocains continuent d’appeler à l’interdiction de TikTok, dénonçant la publication par les jeunes de contenus violents ou à caractère sexuel sur cette application qui, selon eux, porte atteinte aux valeurs du royaume.

Interdire ou réguler TikTok ? Le Maroc cherche la solution

Menacé d’interdiction aux États-Unis et en Europe, TikTok est de plus en plus décrié dans le monde. Au Maroc, des voix continuent d’appeler à l’interdiction de l’application chinoise. Mais plutôt que de l’interdire, des experts appellent à encadrer son...