Maroc : le service militaire, un tremplin vers l’emploi

4 avril 2022 - 07h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Rétabli en 2019, le service militaire obligatoire est présenté « comme un tremplin pour l’accès à l’emploi ». Cette présentation est largement valorisée et est à l’origine d’une forte augmentation du nombre de circonscrits. Le Maroc tente ainsi de régler un tant soit peu le problème de l’emploi des jeunes.

Supprimé en 2006, le service militaire obligatoire a été rétabli à travers l’adoption en janvier 2019 par le gouvernement d’un projet de loi, avant d’être interrompue pendant deux ans à cause de la pandémie de Covid-19. Selon les chiffres officiels de la commission centrale, le nombre de conscrits a connu une forte augmentation : 178 166 (les femmes représentent 16 %) pour l’année 2022, soit une progression de 33 % par rapport à 2019, fait savoir l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique.

À lire : FAR : l’état-major clarifie les propos d’un ex-appelé du service militaire

Au fils des ans, le gouvernement a changé de stratégie. « Nous ne sommes pas dans la mobilisation forcée. Mais plus on sensibilise les personnes, plus on leur explique l’objectif derrière cette opération et plus on leur laisse la latitude du choix. Évidemment, on essaie de transmettre à travers le service militaire des valeurs patriotiques et de protection de l’intégrité territoriale. Mais il n’y a pas de volonté militariste », explique Kamal Hajja, enseignant-chercheur à l’université Euromed de Fès.

À lire : Refusant de faire le service militaire, des Marocains s’enfuient vers Melilla

Selon lui, la popularité du service militaire obligatoire s’explique par une série de facteurs : « la volonté de rejoindre l’institution qui englobe en elle toutes les valeurs nationalistes […] face aux menaces à nos frontières », « la perspective d’une situation professionnelle et sociale stables » face à « un taux de chômage qui ne cesse d’augmenter depuis la crise sanitaire » et « l’inscription à une formation professionnelle reconnue qui faciliterait l’accès au marché de l’emploi pour les jeunes n’ayant pas un niveau scolaire ou académique requis. »

À lire : Maroc : le service militaire suspendu

Pendant la durée du service militaire, les bacheliers considérés comme sous-officiers reçoivent 1 500 DH (140 euros) tandis que les appelés nantis d’un diplôme équivalent à la licence à qui le grade d’officier est attribué ont comme rémunération une somme s’élevant à 2 100 DH (196 euros). Ce salaire mensuel est exonéré de tout impôt et n’est soumis à aucun prélèvement, fait-on savoir. Autres avantages liés au service militaire : la gratuité de l’habillement, de l’hébergement, de l’alimentation et de l’accès aux soins dans les institutions hospitalières militaires, une indemnité de transport et une indemnité spéciale pour ceux qui serviront dans le secteur opérationnel Sud.

Sujets associés : Service militaire au Maroc - Emploi

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : 58 000 postes d’emploi perdus au premier trimestre

Entre le premier trimestre 2021 et celui de 2022, l’économie marocaine a perdu 58 000 postes d’emploi, malgré la reprise des activités, fortement touchées par la crise du...

Maroc : lancement le 16 mai de l’opération de sélection des appelés au service militaire

Dans le cadre de l’incorporation de la prochaine promotion des appelés au service militaire pour le compte de l’année 2022, le ministère de l’Intérieur informe les intéressés que...

Maroc : trois appelés déserteurs arrêtés

Les éléments de la gendarmerie royale ont arrêté, le vendredi 22 novembre, trois appelés au service militaire qui avaient déserté le centre de formation des Forces armées royales...

Maroc : le service militaire suspendu

Les Forces armées royales (FAR) ont prié les 15 000 assujettis au service militaire (hommes et femmes) à regagner leurs domiciles en raison de la crise...

Nous vous recommandons

Service militaire au Maroc

Maroc : le service militaire obligatoire reprend en 2022

Suspendu à cause du Covid-19, le service militaire va finalement reprendre l’année prochaine. Quelque 20 000 citoyens vont constituer le prochain contingent des assujettis au service, un chiffre en hausse par rapport à l’édition...

Maroc : le service militaire suspendu

Les Forces armées royales (FAR) ont prié les 15 000 assujettis au service militaire (hommes et femmes) à regagner leurs domiciles en raison de la crise sanitaire.

Maroc : lancement le 16 mai de l’opération de sélection des appelés au service militaire

Dans le cadre de l’incorporation de la prochaine promotion des appelés au service militaire pour le compte de l’année 2022, le ministère de l’Intérieur informe les intéressés que l’opération de sélection démarre le 16 mai...

Maroc : voici le coût du service militaire obligatoire

Dans le cadre du rétablissement du service militaire obligatoire, le gouvernement a mobilisé des ressources financières très importantes. Ainsi la 37ᵉ promotion recrutée cette année a coûté à l’État un peu moins d’un milliard de...

Maroc : le service militaire, un tremplin vers l’emploi

Rétabli en 2019, le service militaire obligatoire est présenté « comme un tremplin pour l’accès à l’emploi ». Cette présentation est largement valorisée et est à l’origine d’une forte augmentation du nombre de circonscrits. Le Maroc tente ainsi de régler un tant...

Emploi

La France veut-elle faciliter le recrutement des travailleurs marocains en France ?

Les travailleurs sans papiers déjà en France pourraient obtenir facilement les titres de séjour. Le gouvernement a annoncé une mesure dans ce sens consignée dans sa future loi sur l’asile et l’immigration, prévue au premier semestre 2023. De quoi réjouir les...

Les professionnels du tourisme demandent un moratoire fiscal

Éprouvés par la crise du Covid, les opérateurs touristiques marocains appellent l’État au secours. Ils demandent un moratoire fiscal sur les taxes locales, sous peine de devoir mettre la clé sous la...

Malgré la crise, le chômage continue de baisser au Maroc

Le taux de chômage au Maroc a légèrement baissé de 68 000 entre le premier trimestre 2021 et celui de 2022.

Covid-19 : le Maroc reçoit un soutien financier de l’Europe

L’Union européenne vole au secours du Maroc dans la lutte contre le Covid-19. Elle vient de mettre 169 millions d’euros à la disposition des autorités marocaines pour renforcer la réponse médicale et mettre en place des mesures visant à atténuer...

Construction du port Dakhla Atlantique : l’appel d’offre est lancé

La direction des ports et du domaine public maritime, du ministère marocain de l’Equipement, vient de lancer l’appel d’offre, avec présélection, pour la réalisation des travaux de construction du port stratégique Atlantique Dakhla. L’ouverture des plis est...