Trois pesticides dangereux en vente au Maroc

7 février 2018 - 17h20 - Ecrit par : Bladi.net

Après la polémique sur la présence de produits toxiques dans les thés consommés par les Marocains et démentie par l’Office national de la sécurité sanitaire des aliments (ONSSA), des pesticides de contrebande dangereux pour la santé sont aujourd’hui pointés du doigt.

D’après le journal Assabah, trois pesticides interdits, deux originaires d’Asie et un originaire d’Europe, sont actuellement utilisés au Maroc. L’un des produits est utilisé dans la culture de la tomate et a été récemment interdit en France après des analyses qui ont révélé sa dangerosité pour les consommateurs et les agriculteurs.

Les services de l’ONSSA sont mobilisés, selon le journal, qui fait également part d’un produit importé d’Asie et qui vient d’être classé parmi les produits cancérigènes en Thaïlande.

Ces trois pesticides de contrebande seraient vendus en grande quantité au Maroc et à un prix modique, soutient le journal, révélant que l’ONSSA a collaboré avec l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) pour réviser les listes de pesticides autorisés.

10 à 15% des pesticides utilisés au Maroc sont des produits de contrebande, indique une source interrogée par le journal.

Tags : Agriculture - Alimentation - Office national de sécurité sanitaire et des produits alimentaires (ONSSA)

Aller plus loin

Pays-Bas : découverte de résidus chimiques dans des oranges marocaines

Les douanes néerlandaises ont découvert des résidus chimiques dans des oranges marocaines importées aux Pays-Bas. Il s’agit du chlorpyrifos, un produit chimique, qui agit comme...

Nous vous recommandons

Les autorités donnent une semaine aux Marocains pour rentrer au pays

Les autorités marocaines ont annoncé la suspension des vols exceptionnels destinés à rapatrier les Marocains bloqués à l’étranger à partir du 23 décembre, suite à l’apparition du premier cas du nouveau variant d’Omicron au...

Casablanca : le corps sans vie d’une jeune femme découvert au fond d’un puits

Le corps d’une jeune femme d’une vingtaine d’années a été découvert au fond d’un puits, dans le quartier El Haraouiyine à Casablanca. Elle était portée disparue depuis une vingtaine de jours.

L’Espagne arrête Fikri, le plus grand trafiquant de haschich et de cocaïne

Le Marocain Fikri Amellah Agharbi, considéré comme l’un des plus importants trafiquants de haschich et de cocaïne dans le détroit, et fournisseur du clan Messi et Los Castaña, a été interpellé cette semaine par la police...

Le TGV va relier Fès et passera par Khemisset et Meknès

Une nouvelle ligne à grande vitesse, reliant Rabat à Fès sera bientôt lancée par le Maroc. Le processus de réalisation est en cours et les premières études sont déjà finalisées.

Que reproche-t-on au Français arrêté au Maroc ?

Un Franco-Tunisien recherché pour son implication présumée dans une série de vols à main armée dans le Var en 2017, a été arrêté vendredi 11 février dernier au Maroc. Il a été placé en détention en attendant son...

Le Maroc achète plusieurs canadairs

Le Maroc a décidé de renforcer sa flotte de canadairs. Dans ce sens, trois appareils supplémentaires ont été commandés et seront livrés au royaume prochainement.

Maroc : le responsable d’un ministère viré pour avoir « promu » l’homosexualité

Au Maroc, un responsable du ministère des Habous et des Affaires islamiques a été licencié pour avoir utilisé le terme « orientation sexuelle » dans les documents utilisés pour enseigner l’alphabétisation dans les mosquées. Le mouvement citoyen et social,...

Le Maroc prolonge l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 28 février 2022

Réuni ce jeudi 27 janvier à Rabat, le gouvernement a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national jusqu’au 28 février, après examen d’un projet de décret présenté par le ministre de...

Maroc : record des exportations automobiles à fin août

L’industrie automobile marocaine atteint un record jamais réalisé à l’export. À fin août, les chiffres ont atteint 52,25 milliards de DH, soit une hausse du plus du quart (+25,5 %) sur un an.

Maroc : génération « call center »

Au Maroc, les centres d’appels sont devenus la seule opportunité pour de nombreux jeunes diplômés à la recherche d’un emploi.