Phosphates : le Maroc a un rude concurrent

27 juin 2020 - 21h00 - Ecrit par : A.P

L’Office Chérifien des phosphates (OCP), qui avait le monopole du marché africain en phosphates, fait face désormais à la concurrence. À leur grand désarroi, la société saoudienne Maaden à l’Investing in African Mining Indaba s’est installé l’année dernière au Cap en Afrique du Sud.

L’information est rapportée par Maghreb Intelligence qui cite une lettre confidentielle de Africa Intelligence. Selon cette source, l’OCP se livrerait à une « bataille invisible mais hautement stratégique » avec les sociétés saoudiennes et russes.

Pour preuve, la même source indique que la société saoudienne Maaden a investi le marché africain avec sa première livraison de phosphates effectuée en janvier dernier pour le Mali. Très actifs, les Saoudiens ont également marqué leur présence sur l’Ile Maurice en rachetant la société de distribution d’engrais locale, Meridian, qui leur sert d’interface pour étendre leur réseau en Mozambique, en Zambie, au Malawi et au Zimbabwe. Une région très peu maitrisée par l’OCP qui ne dessert que l’Éthiopie, sa tentative de conquérir le Ghana n’ayant pas encore porté ses fruits.

Tags : Arabie saoudite - Office Chérifien des phosphates (OCP) - Phosphates

Aller plus loin

États-Unis : un plaidoyer du Congrès en faveur du phosphate marocain

Des membres du Congrès américain ont appelé la Commission du commerce international à annuler les droits compensateurs imposés sur le phosphate naturel du...

Nous vous recommandons

Asmaa Lamnawar n’aurait pas dû parler de l’état de santé de son fils

Dans un entretien télévisé, la chanteuse marocaine Asmaa Lamnawar s’est confiée sur la maladie du fils qu’elle a eu avec le compositeur tunisien Issam Chraiti. Une initiative que le compositeur n’a pas appréciée, surtout qu’il s’agit d’une question privée,...

Emouvant retour de Najat Vallaud-Belkacem dans son village au Maroc (vidéo)

Najat Vallaud-Belkacem, est en vacances dans sa ville natale à Béni Chiker, province de Nador. La Franco-marocaine espère un jour « pouvoir retourner vivre » dans cette ville qui l’a vu naître.

L’Espagne affectée par la rupture des relations Maroc-Algérie ?

La décision de l’Algérie de « rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc » fait craindre à l’Espagne une remise en cause du dialogue engagé avec le royaume en vue de la reprise des relations diplomatiques.

Diffusion de vidéos humiliantes de Soulaimane Raissouni

Les deux vidéos du journaliste Soulaimane Raissouni publiées par la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) ne sont pas du goût du chef du gouvernement. Saad Eddine El Othmani a jugé l’acte « inacceptable », lors d’une...

Des MRE arnaqués par un notaire à Marrakech

Un mandat d’arrêt national a été émis contre un notaire accusé d’avoir détourné plus de 20 millions de dirhams appartenant à ses clients (MRE et personnes vivant au Maroc). Ces derniers ont d’ailleurs manifesté lundi 7 mars devant le siège de la Commission...

Un heureux évènement à bord d’un avion Royal Air Maroc

Une passagère a donné naissance à une petite fille, jeudi 10 février 2022, à bord d’un vol Bamako-Casablanca. La jeune femme a accouché à l’atterrissage d’un avion à l’aéroport Mohammed V.

Maroc : n’oubliez pas de payer vos impôts

Les guichets des perceptions de la Trésorerie Générale du Royaume (TGR) sont exceptionnellement ouverts les 28 et 29 juin jusqu’à 18h et le mercredi 30 juin jusqu’à 20h. La TGR annonce qu’elle a pris cette disposition pour permettre aux contribuables de...

Un Marocain humilié par ses collègues en Australie

Ilyas Elkharraz, un jeune Marocain de 23 ans, a subi des traitements dégradants de la part de ses collègues de travail dans un atelier de menuiserie en Australie. Il a été suspendu la tête en bas et giflé par ces derniers, hilares, pendant que l’un d’eux...

Sebta et Melilla : l’interdiction de la contrebande fait grincer des dents

Les nouvelles directives mises en place suite à l’ouverture des postes frontaliers des deux enclaves espagnoles, Sebta et Melilla, ne sont pas du goût des commerçants, surtout ceux spécialisés dans la...

Maroc : vers un cadre juridique pour les marchands ambulants

Le Conseil Economique Social et Environnemental a préconisé de créer un cadre juridique approprié aux vendeurs de rue marocains, afin de leur permettre d’opérer une transition progressive et douce vers le secteur...