Le PJD se joint aux appels au boycott du concert de Booba au Maroc

5 avril 2023 - 19h30 - Culture - Ecrit par : S.A

Le parti de la justice et du développement (PJD) se joint aux appels au boycott du concert du rappeur français Booba, prévu le 21 juin à Casablanca, en demandant au ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid, de l’interdire.

Booba indésirable au Maroc. Dans une question écrite, la députée du parti islamiste, Naima El Fathaoui demande au ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid d’interdire le concert de Booba au nom de la « réhabilitation de la femme marocaine et la préservation de sa dignité ». « L’annonce de l’organisation d’un concert d’un célèbre rappeur français dans la salle couverte du complexe Mohammed V à Casablanca en juin prochain a suscité une vaste controverse sur les réseaux sociaux au Maroc », a-t-elle fait savoir, rappelant que « des milliers de militantes marocaines ont exprimé leur colère » et « affirment que le chanteur a porté atteinte aux femmes marocaines dans l’une de ses chansons, en les traitant de ‘prostituées’ ».

À lire :Le rappeur Booba indésirable au Maroc

« Je ne vais à la chicha que pour les Arabes » et « la petite Marocaine f*** Berlusconi », chante l’interprète de Scarface dans deux de ses chansons. « Le rappeur en question était célèbre pour avoir soulevé la controverse dans de nombreuses affaires, et Instagram a banni son compte suite à une décision du tribunal judiciaire de Marseille en 2022, après une plainte liée au harcèlement sexuel », déposée contre Booba, a par ailleurs souligné l’élue.

Sujets associés : France - Casablanca - Concert - Parti de la Justice et du Développement (PJD)

Aller plus loin

Concert de Booba au Maroc : entre maintien, annulation et promesse de remboursement

À quelques jours du concert du rappeur français Booba à Casablanca, des doutes persistent encore sur la tenue de l’événement. Le duc de Boulogne et l’organisateur du show sont...

Booba, entre attente et contestation pour son concert au Maroc

L’incertitude plane autour du concert du rappeur français Booba prévu normalement le 21 juin prochain au Complexe Mohammed V de Casablanca.

Booba insulté et humilié à Marrakech (vidéo)

Booba n’est pas content et la seule façon de le faire savoir est d’inviter les provocateurs sur la scène pour en découdre.

Zineb El Rhazoui gagne son procès contre Booba

Le verdict est tombé. La 14ᵉ chambre du tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) a condamné le célèbre rappeur Booba pour avoir injurié la journaliste Zineb El...

Ces articles devraient vous intéresser :

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix...

Pourquoi le PJD s’oppose-t-il à l’encradrement des dons ?

Le Parti de la justice et du développement (PJD) n’adhère pas au projet de loi relatif aux appels à la générosité publique et a choisi de s’abstenir lors de son adoption en commission à la première Chambre.

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Élections partielles : le RNI arrive largement en tête, le PJD essuie un nouvel échec

Comme aux élections du 8 septembre dernier, le Rassemblement national des indépendants (RNI), parti au pouvoir est largement en tête des élections partielles qui se sont déroulées jeudi dernier. Quant au Parti de la justice et du développement (PJD),...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...