Recherche

Marrakech : un haut responsable sanctionné

© Copyright : DR

5 août 2019 - 16h20 - Société - Par: I.L

Pour avoir critiqué le Gouvernement de Saâdeddine El Othmani, sur Facebook, suite à la tragédie d’Ijoukak, qui a fait 15 morts, le président de la circonscription d’Ait Ourir a été relevé de ses fonctions par le Ministre de l’Intérieur.

Les critiques, même les plus constructives, ne sont pas les bienvenues au Maroc. Le président de la circonscription d’Ait Ourir l’a appris à ses dépens après sa publication sur le réseau social, Facebook, au sujet de la tragédie d’Al Haouz. Sans langue de bois, celui-ci a chargé le Gouvernement de Saâdeddine El Othmani : « Dans la nuit noire, le tonnerre et les orages, revenant d’un mariage, la tragédie était leur destin. Les torrents ne leur donnaient pas le temps de se rendre chez eux et de dormir paisiblement dans leur maison … Messieurs les Ministres du Gouvernement maudit, que le destin vous punisse ! ».

La réaction du Gouvernement, après cette pique, n’a pas tardé. Le président de la circonscription d’Ait Ourir a été tout simplement relevé de ses fonctions, rapporte Barlamane.

En effet, suite aux pluies torrentielles qui se sont abattues, le mercredi 24 juillet 2019, sur la Route nationale n° 7, au point kilométrique 230, au niveau du douar de Touk Al Kheir, de la province d’El Haouz, un fourgon a disparu dans l’éboulement d’un ravin à flanc de montagne. Un drame qui a coûté la vie à 12 femmes, à deux hommes et à un enfant.

Mots clés: Ait Ourir , Al Haouz , Décès , Saâdeddine El Othmani , Ministère de l’Intérieur Maroc

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact