Le Polisario trouve un allié au sein du gouvernement espagnol

12 novembre 2023 - 09h30 - Espagne - Ecrit par : A.P

Après avoir omis d’évoquer le conflit au Sahara dans l’accord de coalition gouvernementale signé fin octobre avec le parti socialiste espagnol (PSOE), le parti Sumar, dirigé par Yolanda Diaz, a voulu se rattraper en signant un accord informel avec le Polisario pour défendre les intérêts du mouvement indépendantiste sahraoui lors de la prochaine législature.

Dans le cadre de cet accord en 11 points, Sumar s’engage à œuvrer pour un revirement du changement de position de l’Espagne sur le Sahara. Pour rappel, Pedro Sanchez, dans une lettre adressée au roi Mohammed VI en mars 2022, a exprimé son soutien au plan marocain d’autonomie. Dans le préambule de l’accord, les deux parties affirment que la décision de Sánchez sur le Sahara est « contraire à la loi ». Sumar présentera au Congrès une proposition non législative (PNL) pour demander l’annulation de cette décision.

À lire : Espagne : une coalition qui tourne le dos au Polisario

L’accord prévoit aussi la modification de la loi sur la mémoire démocratique dont ont été exclus les Sahraouis. « Nous avons transmis ces idées de base aux dirigeants de Sumar et ils les ont acceptées sans difficulté », a confié à El Confidencial, Abdullah Arabi, délégué du Polisario en Espagne. L’accord parle en outre de l’organisation de « visites de haut niveau dans les camps de réfugiés de Tindouf » et dans les « territoires occupés » du Sahara, ainsi que du déblocage des sept millions d’euros d’aide « aux réfugiés » prévus dans le budget de cette année.

Ce samedi, la vice-présidente par intérim, Yolanda Díaz, prévoit de participer pour la première fois à la manifestation à Madrid pour « le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui » et la « décolonisation ».

Sujets associés : Espagne - Polisario - Sahara Marocain

Aller plus loin

Espagne : une coalition qui tourne le dos au Polisario

Pedro Sanchez (PSOE) et Yolanda Diaz (Sumar) ont signé mardi un accord en vue de la constitution d’un gouvernement de coalition. Le texte ne fait pas mention de la politique...

Sahara : Podemos exprime son « désaccord » avec le parti socialiste espagnol

Podemos a de nouveau exprimé lundi « l’important désaccord » qu’il a avec le parti socialiste (PSOE), son partenaire au sein de la coalition gouvernementale, sur la question du...

A cause du Sahara, la coalition gouvernementale en Espagne risque d’exploser

Malgré son désaccord avec Pedro Sanchez sur le changement de position sur le Sahara, Podemos ne quittera pas le gouvernement de coalition, a assuré son porte-parole, Pablo...

Sahara : le président du Parti populaire promet de faire volte-face

Le président du Parti populaire (PP), Alberto Núñez Feijóo, a rencontré le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, à Rotterdam aux Pays-Bas, en marge du Congrès du Parti...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

Le mystère de la lettre de Pedro Sánchez au roi Mohammed VI

Le gouvernement espagnol continue de refuser de divulguer le contenu de la lettre envoyée par Pedro Sánchez au roi Mohamed VI, le 14 mars 2022. Cette lettre est considérée comme le « secret mieux gardé de la politique espagnole », s’étonne un journal...

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain » a suscité une réaction de la part du parlementaire et ancien ministre...