Le projet d’un hôtel espagnol à Dakhla provoque l’ire du Polisario

3 février 2024 - 18h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le Front Polisario prévoit de poursuivre en justice le groupe espagnol Senator Hotels & Resorts qui a annoncé l’ouverture prochaine d’un hôtel dans la ville de Dakhla, dans le Sahara marocain.

Senator Hotels & Resorts a annoncé l’ouverture en mai prochain d’un hôtel à Dakhla. Suite à cette annonce, le Front Polisario a exprimé sa ferme opposition à ce projet. Dans une lettre adressée à José María Rossell Recasens, PDG du géant hôtelier espagnol, et à laquelle Publico a eu accès, le mouvement indépendantiste sahraoui demande de reconsidérer ce projet « en raison des graves implications qu’il comporte pour le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance ».

Toute activité économique au Sahara doit requérir le consentement préalable du Front Polisario, représentant légitime du peuple sahraoui auprès de l’ONU et des instances internationales, a rappelé le Front Polisario dans la lettre signée par son délégué en Espagne, Abdulah Arabi, se réservant le droit « d’entreprendre toute action qu’il juge appropriée pour défendre le droit légitime du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance ».

À lire : Maroc : un nouvel hôtel de luxe à Dakhla

Le Polisario a toutefois exprimé sa disponibilité à fournir toute clarification ou explication au groupe hôtelier espagnol, et à évaluer avec lui les options pouvant lui permettre « de conjuguer ses intérêts économiques avec les droits du peuple sahraoui ». La lettre rappelle que la souveraineté du Maroc sur le Sahara n’est toujours pas reconnue par le droit international, évoquant les arrêts de 2016, 2018 et 2021 de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) sur la question.

« L’assimilation de la ville de Dakhla au territoire marocain et, à terme, l’ouverture de l’hôtel « Senator Babilonia Delight Collection » constituent une violation des obligations imposées par le droit international, car il s’agit d’un territoire non autonome », a relevé le Front Polisario, précisant ne pas être contre le développement économique du Sahara, mais exigeant d’être associé à tout projet, en sa qualité de « représentant du peuple du Sahara occidental ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Polisario - Dakhla - Sahara Marocain - Hôtellerie

Aller plus loin

Maroc : un nouvel hôtel de luxe à Dakhla

La chaîne hôtelière espagnole spécialisée dans le tourisme de luxe, Senator & Resorts, a annoncé l’inauguration d’un nouvel hôtel, le « Senator Babilonia », prévue pour mai...

Barceló rachète deux hôtels de luxe au Maroc

Le géant hôtelier espagnol Barceló a racheté deux hôtels de luxe à Casablanca et Rabat pour 80 millions d’euros. Les deux établissements seront totalement rénovés dans les...

Hôtellerie : la ruée des Espagnols vers le Maroc

L’essor que connait le tourisme marocain pousse plusieurs grands groupes hôteliers espagnols à renforcer leur présence au Maroc.

Un géant de l’hôtellerie étend ses activités au Maroc

The Ascott Limited, l’un des leaders internationaux de la résidence hôtelière, renforce sa présence au Maroc. IL prévoit dans ce sens d’ouvrir de nouveaux établissements dans le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

Des joueurs marocains « pris en otage » en Algérie

Alors qu’ils sont arrivés en Algérie dans le cadre du match aller des demi-finales de la Coupe de la Confédération de la CAF, les joueurs et le staff de la Renaissance sportive de Berkane ont été « pris en otage » en raison du maillot contenant une...

Le Maroc fait le ménage dans les hôtels

Les autorités marocaines viennent de mettre de l’ordre dans le secteur de l’hôtellerie. Depuis quelques jours, une nouvelle procédure de classement des établissements d’hébergement touristique est en vigueur dans le royaume.

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...